Connect with us

Startup

Le cacao chute et le café stagne

Avatar

Publié

le

Les cours du cacao fondés sur les prévisions des broyeurs

Les prix de la tonne de cacao ont atteint mardi leurs plus bas en un mois, à 1.647 livres sterling à Londres et à 2 259 dollars à New York, avant de se ressaisir quelque peu.

Les cours du cacao sont en baisse par rapport à la semaine précédente : la tonne de cacao  pour livraison en mars valait 1 706 le vendredi 11 janvier 2018 contre  1 687 la livre le vendredi 18 janvier 2018. A New York, la tonne pour livraison en mars valait 2 343 dollars, contre 2 355 dollars sept jours plus tôt. A New York la tonne valait 2 259 dollars ce vendredi 18 janvier 2019.

« Il devient difficile d’imaginer les prix repartir à la hausse, en l’absence d’un phénomène météorologique important en Afrique de l’Ouest », susceptible d’endommager la récolte dans cette région d’où provient plus de la moitié de l’offre mondiale, a abondé Shawn Hackett, analyste chez Hackett Financial Advisors.

Les cours actuels se basent sur les données des broyeurs au dernier trimestre 2018. En Europe, les broyeurs de cacao ont augmenté leur production de 1,6% au quatrième trimestre par rapport à l’année dernière, à 359.103 tonnes, selon les données de l’Association européenne du cacao (ECA) publiées mercredi.

Le café suit la météo brésilienne

Les cours du robusta et de l’arabica ont stagné la semaine dernière. Sur le Liffe de Londres, la tonne de ROBUSTA pour livraison en mars valait 1.537 dollars vendredi à 11H40 GMT, au même niveau que le vendredi précédent à 10H35 GMT.

« Il y a eu des pluies importantes en fin d’année dernière (au Brésil), donc les sols sont bien irrigués« , ont cependant estimé les analystes de I&M Smith.

Les analystes se basent sur la production brésilienne, premier producteur mondial d’Arabica, pour prévoir les cours.

Lire plus ZoneBourse

Startup

Côte d’Ivoire : la production des attestations d’assurance automobile va être digitalisée

Avatar

Publié

le

Le 26 juillet 2021, une convention a été signée entre l’Association des Assureurs de Côte d’Ivoire (ASA-CI) et le consortium Barnoin /SIIN.

Une convention a été signée entre l’Association des Assureurs de Côte d’Ivoire (ASA-CI) et le consortium Barnoin /SIIN pour la numérisation de la production et de la gestion des attestations d’assurance automobile le 26 juillet 2021.

On observe des mauvaises pratiques dans la vente des attestations d’assurance automobile. Ces difficultés entraînent des difficultés pour le paiement des sinistres. La nouvelle plateforme doit centraliser les attestations et fournir des attestations électroniques d’assurance automobile.

« Cette plateforme devrait être capable d’être interconnectée aux systèmes d’information des partenaires clé (Quipux, Sicta, Police, Gendarmerie, guichet unique de l’automobile, bureau national de la carte brune) afin d’exposer et de consommer des services mutuellement, tout en assurant des interactions et transactions entre eux », a déclaré Mamadou Koné le président de l’ASA-CI.

Lire l'article

Startup

La fintech Julaya lève 1,112 milliards FCFA

Avatar

Publié

le

La startup Julaya a annoncé avoir levée 1,112 milliards FCFA (2 millions de dollars) pour son développement.

Créée en 2018 par Mathias Léopoldie et Charles Talbot, Julaya est une startup spécialisée dans les services financiers digitaux aux entreprises et institutions publiques. Julaya a annoncé avoir levé 1,112 milliards FCFA auprès de business angels et fonds de capital-risque.

Le montant levé servira à accroître leur part de marché sur la Côte d’Ivoire, lancer de nouveaux produits digitaux de paiement et s’étendre en Afrique de l’Ouest. En effet, le marché du mobile money est en hyper croissance partout en Afrique.

« Ayant auparavant travaillé dans l’industrie naissante du mobile money, nous avons réalisé que la pénétration de masse réalisée par les opérateurs téléphoniques pour fournir des comptes aux particuliers allait bénéficier aux entreprises et institutions qui souhaitent toucher les populations non bancarisées. Notre plateforme Julaya permet à nos clients de simplifier leur comptabilité : ils améliorent leur efficacité opérationnelle en digitalisant leurs paiements vers leurs salariés, journaliers et fournisseurs. Notre solution est plug-and-play et ne nécessite aucune connaissance technique, ce qui permet de toucher les directions financières encore peu digitalisées » a expliqué Mathias Léopoldie, cofondateur et président de Julay à l’agence ecofin.

Lire l'article

Startup

Les finalistes du concours Africa’s Business Heroes dévoilés

Avatar

Publié

le


Les 50 finalistes qui vont participer à la session d’entraînement en ligne ont été rendu publics.

Africa’s Business Heroes (ABH), le programme philanthropique phare de la Fondation Jack Ma en Afrique, a publié la liste des 50 finalistes de l’édition 2021 de son concours.

Les finalistes proviennent dans seize pays dont 10 % de pays francophones. Ce sont :

le Botswana, la Côte d’Ivoire, la République démocratique du Congo (RDC), l’Égypte, l’Érythrée, l’Éthiopie, le Ghana, le Kenya, Madagascar, le Nigeria, le Rwanda, l’Afrique du Sud, la Tanzanie, le Togo, l’Ouganda et le Zimbabwe. Le Nigeria possède le plus grand contingent qualifié dans ce Top 50 avec douze participants.

Ces entrepreneurs proviennent dans différents secteurs d’activités : l’agriculture, la beauté et le bien-être, la construction, le consulting, l’éducation, l’énergie, la protection de l’environnement, les services financiers, l’alimentation et les boissons, les soins de santé, les TIC, la logistique, l’industrie manufacturière, les médias et le divertissement, le commerce de détail et les transports.

Ces finalistes sont en concurrence pour remporter une part de la cagnotte de 1,5 millions de dollars. Les 10 derniers finalistes connus à la fin du mois de septembre.

Lire l'article

Les dernières tendances

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?