Connect with us

Covid19

Sénégal : les artistes graffeurs innovent pour informer sur le coronavirus

Avatar

Publié

le

credit photo : Rbs crew

La fondation Dapper a publié un e-book qui met en lumière la contribution des graffeurs à la lutte contre la propagation de la COVID-19 .

Les membres des collectifs Radikl Bomb Shot2 (RBS Crew), Doxanden Squad, Undu Graffiti se sont impliqué dans la lutte contre le coronavirus par la réalisation de graffiti sur les murs de Dakar.

Le graffiti a véritablement émergé et est un devenu un art majeur au Sénégal à la fin des années 1980. « Le graffiti  […]  est respecté au Sénégal comme un art à part entière. Nous ne sommes pas des vandales mais des artistes, et nous sommes respectés comme tels » précise Docta du collectif Doxaden Squad dans l’ouvrage.

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour lire

Cet article est réservé aux abonnés. Inscrivez-vous ou connectez-vous pour y accéder librement.

Abonnez-vous Gratuitement

Accédez instantanément à tous nos contenus premium.
Plus de 1000+ articles.

Covid19

COVID-19 : la vague atteint un plateau au niveau continental

Avatar

Publié

le


Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), la vague de Covid19 sur le continent africain a atteint un plateau la semaine du 13 janvier 2021. En revanche, on observe une hausse continue des contaminations en Côte d’Ivoire.

Recul des contaminations en Afrique de l’Est et centrale et hausse des infections en Afrique de l’ouest

Après une augmentation continue de six semaines, la quatrième vague épidémique de Covid-19, alimentée par le variant Omicron a atteint un plateau le 13 janvier 2021. L’incidence de la pandémie a baissé en Afrique de l’Est et en Afrique centrale. Alors que les infections ont augmenté en Afrique du Nord et en Afrique de l’Ouest. « Les premières indications montrent que la quatrième vague en Afrique a été abrupte et brève, mais non moins déstabilisante. La mesure essentielle de riposte à la pandémie dont l’Afrique a grand besoin reste la même, à savoir une augmentation rapide et conséquente du nombre de personnes vaccinées contre la COVID-19. La prochaine vague pourrait être moins indulgente », a déclaré la Dre Matshidiso Moeti, directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique.

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour lire

Cet article est réservé aux abonnés. Inscrivez-vous ou connectez-vous pour y accéder librement.

Abonnez-vous Gratuitement

Accédez instantanément à tous nos contenus premium.
Plus de 1000+ articles.
Lire l'article

African Media Agency (AMA)

Covid-19 : le variant Omicron se propage en Afrique, mais les cas graves restent peu nombreux en Afrique du Sud (OMS)

Avatar

Publié

le

Le variant Omicron atteint davantage de pays en Afrique et les cas hebdomadaires ont bondi de plus de 90% par rapport à la semaine précédente sur le continent, a alerté jeudi l’Organisation mondiale de la santé (OMS), relevant toutefois « des signes d’espoir car les hospitalisations restent faibles en Afrique du Sud où seuls 6% des lits de soins intensifs sont occupés par des patients atteints du nouveau coronavirus ».

NEW YORK, USA, le 10 Decembre 2021,-/African Media Agency (AMA)/-Face à l’affolement suscité par le nouveau variant dans le monde, les recherches s’intensifient pour déterminer si Omicron est à l’origine de la recrudescence des cas observés en Afrique. En attendant, les nouvelles données en provenance d’Afrique du Sud indiquent qu’Omicron pourrait provoquer une maladie moins grave.

Les études ayant porté sur les hospitalisations dans tout le pays entre le 14 novembre et le 4 décembre ont révélé que le taux d’occupation des unités de soins intensifs n’était que de 6,3 %. « Cela est très faible par rapport à la même période quand l’Afrique du Sud fut confrontée au pic lié à la variante Delta en juillet dernier », a précisé l’OMS.

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour lire

Cet article est réservé aux abonnés. Inscrivez-vous ou connectez-vous pour y accéder librement.

Abonnez-vous Gratuitement

Accédez instantanément à tous nos contenus premium.
Plus de 1000+ articles.
Lire l'article

Covid19

Les interdictions de voyager des pays africains augmentent avec la découverte d’Omicron

Avatar

Publié

le

Les Etats-Unis, l’Indonésie et plusieurs pays africains ont interdit l’entrée de voyageurs en provenance de plusieurs pays africains depuis l’identification du variant B1.1.529 (Omicron) en Afrique du Sud.

Omicrom, le variant B. 1.1.529 de la Covid19, a été découvert en Afrique du Sud. La nouvelle a été rendu publique en fin de semaine.

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a qualifié vendredi le variant B. 1.1.529 de coronavirus « préoccupant ».

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour lire

Cet article est réservé aux abonnés. Inscrivez-vous ou connectez-vous pour y accéder librement.

Abonnez-vous Gratuitement

Accédez instantanément à tous nos contenus premium.
Plus de 1000+ articles.
Lire l'article

Les dernières tendances

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?