Connect with us

Technologies

L’éducation et la finance : secteurs les plus attractifs pour les investisseurs technologiques en Afrique

Avatar

Publié

le

Les secteurs de l’éducation et des services financiers en Afrique offrent les meilleures opportunités dans la période post-COVID-19, alors que la pandémie accélère le passage aux modes de vie et de travail numériques, ont déclaré mardi deux investisseurs à Reuters.

« Les entreprises d’infrastructure numérique à ce stade sont probablement celles qui intéressent le plus les investisseurs », a déclaré Jihan Abass, fondateur et PDG de Lami, une plate-forme d’assurance numérique kényane, à la conférence Reuters Next. Lami est une plateforme qui permet aux consommateurs d’acheter une assurance automobile via leurs téléphones portables par versements.

Iyinoluwa Aboyeji, le responsable du Fonds nigérian pour l’avenir de l’Afrique, un véhicule d’investissement axé sur les start-ups africaines, a déclaré que les investissements dans les technologies de l’éducation offriraient des rendements intéressants à mesure que le secteur rebondirait. « Le secteur le plus durement touché dans le COVID a été l’éducation parce qu’ils n’étaient pas préparés au tsunami », a déclaré Aboyeji à la conférence, ajoutant que les solutions technologiques pour soutenir l’apprentissage dans toutes les institutions sont des fruits faciles à trouver.

La croissance de ces secteurs technologiques peut être ralentie par les obstacles réglementaires introduits par les gouvernements qui cherchent à capter des revenus des services numériques à forte croissance. Ces mesures peuvent décourager les investisseurs ou empêcher le développement de l’écosystème numérique de ces pays.  « Si vous étouffez votre écosystème numérique avec des taxes dès le premier jour, vous allez vous retrouver sans rien parce que les talents sont extrêmement mobiles, ils partiront tout simplement », a déclaré M. Aboyeji.

Technologies

Alphabet a fermé Loon son alternative aux tours cellulaires

Avatar

Publié

le

Alphabet, la maison mère de Google, a indiqué avoir fermé Loon sa filiale qui propose des ballons en remplacement aux tours cellulaires car elle n’était pas commercialement viable.

Fondée en 2011,  Loon avait pour objectif d’apporter la connectivité aux régions du monde où la construction de tours de téléphonie cellulaire est trop coûteuse en utilisant des ballons de la longueur des courts de tennis et du matériel de réseau à énergie solaire. Mais les opérateurs sans fil que Loon considérait comme des acheteurs remettaient en question la viabilité technique et politique de l’idée.

« Bien que nous ayons trouvé un certain nombre de partenaires consentants en cours de route, nous n’avons pas trouvé de moyen de réduire les coûts suffisamment pour créer une entreprise durable à long terme », a déclaré Alastair Westgarth, le PDG de Loon selon Reuters.

Loon a lancé un projet pilote avec Telkom Kenya en 2020, des années de retard après des retards réglementaires. Ce service va être disponible jusqu’au 1er mars.

Lire l'article

Technologies

Des millions d’abonnés WhatsApp ont migré vers Telegram et Signal

Avatar

Publié

le

La mise à jour de la politique de partage des données prévu initialement le 8 février 2021 a été reporté suite à la grogne et à l’exode. Ce changement de politique avait pour but de permettre le partage d’un plus grand nombre de données d’utilisateurs avec sa société mère, Facebook.

Des millions d’abonnés ont commencé à migrer vers d’autres applications qui proposent le cryptage des messages et d’autres fonctionnalités axées sur la protection de la vie privée. Les applications qui se sont démarquées sont le russe Telegram et l’américain Signal. Selon Statista , le nombre de téléchargements quotidiens de ces deux applications a dépassé le seuil des 2 millions dans le monde la semaine dernière.

Lire l'article

Technologies

Côte d’Ivoire : la Poste veut fournir l’internet haut débit dans les zones reculées du pays

Avatar

Publié

le

La Poste de Côte d’Ivoire a annoncé le 18 janvier 2021 la signature d’un accord avec Eutelsat Konnect pour couvrir les zones blanches en Internet haut débit.

Dans un communiqué rendu public le lundi 18 janvier 2021, la Poste de Côte d’Ivoire a annoncé avoir signé un accord avec Eutelsat Konnect pour reliés au haut débit par satellite le territoire ivoirien.

Dans un premier temps, 170 bureaux de poste vont être équipés de bornes wifi réparties dans les zones blanches, permettant à La Poste de proposer des solutions d’accès internet à ses clients dans ces régions.  « Cette couverture est susceptible d’être étendue à l’avenir à 3.000 points-relais répartis aux quatre coins du pays », précise le communiqué.

Avec ce nouveau service, la Poste veut diversifier ses revenus et sortir du cadre restreint de sa mission.

Lire l'article

Les dernières tendances

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?