Connect with us

Business

L’efficacité opérationnelle, premier levier de la croissance pour les PDG Africains selon PwC

Publié

le

Les résultats du rapport Africa Business Agenda de PwC ont été présenté à l’occasion du Forum économique mondial sur l’Afrique le 4 Septembre 2019. Il s’agit d’un sondage auprès de 83 PDG dans 19 pays africains.

Les incertitudes sociales et liés à la croissance économique : principales sources d’inquiétudes

Près ¼ des dirigeants n’ont pas identifier de levier pour obtenir la croissance selon le rapport. Tandis que 5 % déclarent qu’il n’y a « aucun autre pays » vers lequel ils pourront se tourner.

La proportion des PDG inquiets est en baisse comparé à l’an dernier. Mais les PDG africains inquiets sont nombreux que les autres dirigeants dans le monde.

Les incertitudes sur la volatilité des taux de change, la croissance économique, le manque d’infrastructure de base, le chômage et le populisme constituent les sources de préoccupations sociopolitiques er économiques les plus importantes des PDG.

43 % des PDG africains déclarent être « extrêmement préoccupés » par une réglementation excessive, 35 % ont cité les cybermenaces et 45 % sont « extrêmement préoccupés » concernant la disponibilité de compétences clés.

9 PDG sur 10 déclarent être confiants sur les perspectives de croissance à court terme

93 % sont « assez confiants » ou « très confiants » quant aux perspectives de croissance des revenus de leur entreprise au cours des trois prochaines années – un chiffre supérieur à la moyenne mondiale qui s’établit à 85 %.

L’efficacité opérationnelle, la croissance organique et le lancement d’un nouveau produit ou service sont les facteurs principaux de croissance identifiés par les PDG.  Face aux incertitudes entourant les marchés actuels, les PDG se tournent vers l’intérieur pour stimuler la croissance de leurs revenus explique les dirigeants de PwC.

Des données pertinentes et fiables : besoin des dirigeants

Il existe un écart important entre les données dont les dirigeants ont besoin pour leurs prises de décision et les données dont ils disposent. La compartimentation des données, le manque de partage des informations et la faible fiabilité des données expliquent cet écart.

Business

Côte d’Ivoire : lancement de la construction du village touristique Serena Village

Publié

le

Le jeudi 16 janvier 2020 les travaux du complexe touristique Serena Village ont été lancés à Abidjan.

Les travaux du complexe touristique Serena Village ont été lancés le jeudi 16 janvier 2020 à Abidjan. Ce projet fait partie du plan Sublime Cote d’Ivoire qui vise à faire de la Côte d’Ivoire une destination touristique de premier plan sur le continent.

Il s’agit d’un complexe comprenant un établissement hôtelier, des restaurants, des chalets privés, une marina, un centre de loisirs, des espaces verts, une zone commerciale et autres attractions. Il est d’une superficie de 4 hectares.

Ce projet d’un coût de 28 milliards FCFA est porté par le groupe ivoirien Fedel Invest dirigé par Monsieur Ollo Germain. Ollo Germain est originaire de Grand Bassam. C’est un homme d’affaires déjà présent dans l’hotellerie avec trois hôtels (Nsahôtel,Maffouet hôteln Mantchan hôtel) et l’éducation ( l’Institut Raggi Anne Marie et l’Ecole Hôtelière de Grand Bassam).

Lire l'article

Business

Le nouveau code minier malien perçu comme plus dur

Publié

le

Le Mali a adopté un nouveau code minier en août 2019. Avec ce nouveau code, le Mali s’aligne sur les dispositions communautaires car il reprend un certain nombre de dispositions du code minier  communautaire de l’UEMOA.

Il est perçu comme plus dur car il réduit la période de stabilité de 30 ans à 20 ans. « Nous devons considérer que la phase de recherche peut prendre au moins sept, huit ou neuf ans. Nous sommes donc partis pour … une période de stabilité de 20 ans»  a déclaré la ministre des Mines Lelenta Hawa Baba Bah à Reuters. De plus, le texte prévoit aussi  la fin de l’exonération de la taxe sur la valeur ajoutée durant la phase de production des mines et d’autres avantages douaniers et fiscaux. Enfin il ouvre la possibilité d’attribuer les titres miniers par appel d’offres et étend les obligations de protection de l’environnement durant la phase d’exploration.

La production industrielle d’or malienne a progressé de 7 % et s’établit à 65,1 tonnes en 2019.

Lire l'article

Business

7 pays africains figurent dans le classement des pays les porteurs dans le commerce de détail

Publié

le

Le cabinet de conseil américain a rendu public le Global Development Index 2019 qui classe les 30 pays les plus prometteurs en terme de commerce de détail. Sept pays africains ( 23%) figurent dans ce classement.

Dans le Global Development Index, AT Kearney classe les pays en fonction de quatre critères : l’attractivité du marché, la saturation du marché, le risque pays et le facteur temps. Les pays les plus attractifs sont la Chine (1er), l’Inde et la Malaisie.

Avec 7 pays qui figurent au classement, l’Afrique est en progression dans ce classement. Le trio africain est composé du Ghana (4e), du Sénégal (6e) et du Maroc (12 e). Les autres pays africains porteurs sont la Tunisie, l’Egypte et la Tanzanie.

Le Ghana se distingue par sa stabilité politique, sa forte croissance économie (le taux de croissance du PIB devrait être de 8,8% en 2019). Le commerce de détail devrait atteindre 33,16 milliards de dollars (19 511 milliards de FCFA)  en 2024 tiré par l’urbanisation. Le paysage du commerce est en train de se transformer. L’informel est prépondérant mais l’espace dans les grands magasins et les variétés devrait croître d’ici 15 % d’ici 2025 selon AT Kearney. En outre, de plus en plus de détaillants internationaux considèrent le Ghana comme le prochain marché de référence. Decathlon a ouvert son plus grand magasin en Afrique de l’Ouest au Ghana en 2017 et espère se développer avec 50 magasins de plus à travers le pays. Il y a de nouveaux centres commerciaux, principalement dans les grandes villes comme Sekondi-Takoradi et Accra.

Lire l'article

Les dernières tendances