Connect with us

Startup

Avec les cessations de Yaatoo et Afrimarket, jumia règne sans partage sur le commerce en ligne en Côte d’ivoire

Publié

le

Le vendredi 13 Septembre 2019, la rédaction d’Afriveille a appris l’arrêt du de Yaatoo, filiale de commerce en ligne de Prosuma et la mise en liquidation d’Afrimarket. Avec l’arrêt de ces deux acteurs de poids, Jumia confirme son leadership sur le commerce en ligne en Côte d’Ivoire.

Prosuma arrête les investissements dans Yaatoo

Créée en 2016, Yaatoo est le site de commerce en ligne du groupe de grande distribution ivoirien Prosuma. Yaatoo voulait se positionner comme une alternative à Jumia en particulier dans l’alimentaire. Yaatoo proposait des produits des magasins des enseignes du groupe. Mais la jeune pousse avait débuté une diversification de sa gamme produit. Elle a adopté un positionnement prix bas moins chers que la boutique du quartier, d’après ses services marketing »), pour accroitre son volume de chiffre d’affaires. Mais après trois années, Le directeur général de Yaatoo Monsieur Dougnan Coulibaly a annoncé le 13 septembre 2019 la fin d’activité de l’entreprise de commerce en ligne. « La nouvelle est, en effet, tombée à l’issue d’une réunion avec les actionnaires du groupe Prosuma, qui m’ont informé de leur volonté d’arrêter les investissements dans le E-commerce, 3 années après le lancement de la plateforme Yaatoo » a-t-il indiqué sur Linkedin. Hasard du calendrier, on apprend le même jour la mise en liquidation d’Afrimarket en France.

Afrimarket mise en liquidation judiciaire

Créée en 2013 par Rania Belkahia et Jeremy Stoss, Afrimarket est une plateforme de commerce en ligne. Elle opère dans cinq pays africains (Côté d’Ivoire, Sénégal, Cameroun, Bénin et Mali). L’offre porte sur différents domaines : alimentaire, high-tech, beauté/hygiène, électroménager, enfants, maison). La jeune pousse se rémunère sur un pourcentage sur les ventes.

Afrimarket est une place de marché présente dans cinq pays africains dont la Côte d’Ivoire. La startup était en croissance et avait enregistré de belles performances ces quatre dernières années selon ses dirigeants : le volume d’affaires de sa plateforme a fini par atteindre 19,679 milliards FCFA en 2018, contre   163, 989 millions FCFA en 2015. De plus, elle avait aussi réussi à réduire ses coûts d’acquisition par huit et atteint une marge brute positive.

Afrimarket avait pour vision de devenir l’Amazon Africain comme son concurrent principal Jumia. De plus, l’entreprise revendiquait 20 à 30 % de croissance mensuelle. Mais pour financer cette croissance, la startup avait besoin de lever 13 milliards FCFA. Elle a tenté sans succès de lever ses fonds auprès de deux fonds d’investissements.

Le manque de maturité du marché africain est la raison principale avancée pour expliquer cette déconvenue. Afrimarket visait essentiellement la classe moyenne. Elle voulait leur offrir un vrai service de qualité. De plus, les difficultés opérationnelles en particulier logistique constituent des barrières importantes au développement des sites de commerce en ligne.

Le marché ivoirien est-il assez mature pour le commerce en ligne

L’échec d’Afrimarket montre les difficultés pour les entreprises de commerce en ligne de se développer sur le marché africain. En juin 2018, Africashop, la filiale de CFAO dédié au commerce en ligne était liquidée.

Cdiscount, qui était le leader français du commerce en ligne avait cessé ses activités dix-huit mois plus tôt. Les raisons de cet échec sont la mauvaise gestion des livraisons avec un stock situé à Bordeaux et un délai de livraison très long (36 à 60 jours). De plus, le manque de partenariats locaux. Enfin le positionnement trop haut de gamme, des prix trop élevés et le manque de flexibilité en termes de paiement.

Jumia devient le leader incontesté du commerce en ligne ivoirien avec la disparition de ses concurrents principaux.

Startup

Uber teste un service de bateau au Nigéria

Publié

le

Le géant mondial du VTC, Uber a annoncé le vendredi 11 Octobre, le début d’un pilote pour un service de bateau à Lagos au Nigéria.

Uberboat est le service de bateau commercial qu’Uber teste depuis le 11 Octobre 2019 dans la ville nigériane de Lagos. Le service cible les habitants qui cherchent à éviter les routes encombrées de la mégapole. La combinaison de la croissance démographique et de la congestion a rendu le Nigeria, et plus largement l’Afrique de l’Ouest, attrayant pour les sociétés de transport étrangères.

Le service de voies navigables, UberBOAT, est exploité en partenariat avec l’opérateur de bateaux local Texas Connection Ferries et l’Autorité des voies navigables de l’Etat de Lagos (LASWA). Les passagers devront payer un tarif unique de 1,39 dollar (environ 825 FCFA) par voyage, contre environ 491 FCFA en minibus pour un trajet similaire dans le centre commercial du pays de l’Afrique de l’Ouest.

Lire l'article

Startup

Linda Dempah veut faire d’Adeba Nature une marque mondiale de cosmétique naturelle

Publié

le

Linda Dempah a créé la marque de cosmétiques 100 % naturels Adeba Nature. Elle a pour ambition de devenir une marque reconnue sur le plan mondial des cosmétiques.

Linda Dempah, alors jeune ivoirienne expatriée aux Etats-Unis, a perdu ses cheveux à cause d’un manque d’entretien et a adopté le style naturel. Dans sa période d’apprentissage des soins pour cheveux naturels, elle reçoit un produit qui change sa vie :« Alors que je lisais avec enthousiasme les blogs sur les cheveux naturels et les produits après les produits, j’ai eu du mal à établir une routine simple avec des produits en lesquels je pouvais avoir confiance. C’est à ce moment que ma mère, pharmacienne de 30 ans d’expérience basée en Côte d’Ivoire, m’a donné une huile mystérieuse à essayer. Mes brins habituellement grossiers sont devenus coton-doux du jour au lendemain ! J’ai donné une partie de l’huile à mes amis basés à New York qui m’ont pressé de commencer à la commercialiser aux États-Unis. Adeba Nature était né ! » indique t’elle a Lionnesses of Africa

Adeba Nature est créée officiellement en 2015 avec son siège social à Aboisso en Côte d’ivoire. Elle propose une gamme de produits capillaires et corporelles 100 % naturels et végétaliens. La marque se distingue par son alliance entre les connaissances traditionnelles et les connaissances pharmaceutiques modernes. Mais son positionnement va au-delà du fonctionnel. En effet, Donner aux femmes le pouvoir de se sentir chic et belle est la mission de la marque. Adeba Nature signifie « femme chic et belle » en Agni une ethnie de Côte d’Ivoire.

Alors que les marchés africains sont dominés par des marques mondiales ou des marques locales. Linda a pour ambition de positionner Adeba Nature comme une marque de cosmétique naturelle mondiale. Pour le moment elle continue de grandir en Côte d’ivoire et utilise les réseaux sociaux, son site internet et un réseau de pharmacie pour toucher les clients. Elle vient de remporter le 3ème prix Sisley pour la réussite des femmes en Côte d’Ivoire le 24 Septembre 2019.

Traduit de lionessesofafrica

Lire l'article

Startup

3 Ivoriens font leur entrée dans le classement de Choiseul 100

Publié

le

L’institut Choiseul 100 met en avant dans son classement les dirigeants de moins de quarante années qui participent activement au dynamisme de l’économie. 7 ivoiriens figurent dans ce classement et on enregistre 3 nouveaux arrivants dans ce Top 100.

1.Sébastien KADIO-MOROKRO

Présent depuis plusieurs années, le PDG de Petro ivoire âgée de 38 ans est diplômé de l’université Paris XII.

2.Manon KARAMOKO

La PDG d’Unilever Francophone Africa fait son entrée dans le classement. Agée de 40 ans. Elle est diplômée de la Northeastern University, George Washington University.

3. Leticia N’CHO TRAORE

Leticia N’CHO TRAORE dirige le Groupe Addict. Elle est diplômée de l’IUT Angers, INTEC Nantes et de la MDE Business School Abidjan.

4. Sarah DOUKOURE-BEBEY

Sarah Doukoure-Bebey est la PDG de Vivo Energy au Rwanda. Elle est diplômée de l’université de Bath.

5. Mike COFFI

Diplômé de l’université A& M du Texas, Mike Coffi est le directeur général d’Ecobank Asset Management.

6.Ange DIAGOU

Agé de 38 ans, Ange Diagou dirige NSIA Technologies. Il est diplômé de l’ESG UQAM.  

7.Eric AMOUSSOUGA

Eric Amoussouga est le PDG Afrique Francophone . C’est aussi un nouvel entrant.

Chief Executive Officer Francophone Africa de General Electric. Il est diplômé du CNAM.

Lire l'article

Les dernières tendances