Connect with us

Covid19

Covid-19: l’industrie aérienne africaine pourrait perdre 4 933 milliards FCFA

Avatar

Publié

le

Les compagnies aériennes pourraient perdre 4 933 milliards FCFA de revenus en 2020 à cause de la pandémie du coronavirus a indiqué Abderahmane Berthé le secrétaire général de l’Association des compagnies aériennes africaines (AFRAA).

« L’AFRAA estime que pour l’année 2020, les compagnies aériennes africaines pourraient perdre 4 933 milliards Fcfa) de revenus passagers par rapport à 2019, tandis que les pertes d’emplois dans l’aviation et les industries connexes pourraient atteindre 3,1 millions », a indiqué Abderahmane Berthé à APA.

Les compagnies aériennes ont été fortement impactées par les mesures prises pour limiter la propagation du virus. Avec la fermeture des frontières, les déplacements intérieurs interdits, plus de 9 avions sur 10 ont été immobilisés. L’activité du fret aérien qui a continué n’a pas compensé les pertes sur le segment passager.

L’enjeu actuel pour l’organisation est le redémarrage des vols car la reprise est partielle aujourd’hui. Il a ajouté que le manque de liquidité est le premier défi des compagnies. C’est pourquoi il a demandé aux gouvernements d’accroitre leurs soutiens aux entreprises aériennes.

Lire plus sur APA

Covid19

COVID-19 : les décès en hausse de 4,9 % à 28 523 en Afrique

Avatar

Publié

le

D’après le tableau de bord de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) Afrique de la COVID-19, on a enregistré 1 250 387 cas cumulés, 160 830 cas actifs, 1 061 303 guérisons et 28 523 décès le 18 octobre 2020.

Comparé à la semaine précédente, le nombre de cas cumulés a augmenté de 2,6 à 1 250 387. Les cas actifs sont passés  à 160 830 cas actifs. C’est une augmentation de  1,9 %. Les guérisons ont progressé de 4,8 % et se sont élevées à 1 061 303. Enfin les décès ont cru de 4,9 % à 28 523.

Les trois principaux foyers de la pandémie sont : l’Afrique du Sud (702 131), l’Ethiopie (88 434) et le Nigeria  (61 307).

En Afrique de l’Ouest, le Nigeria  (61 307), le Ghana (47 173),  la Côte d’Ivoire (20 275) et le Sénégal (15 638) sont les principaux foyers de la pandémie.

La Côte d’Ivoire semble avoir maîtrisé la propagation du virus avec 201 actifs, 19 983 guérisons et 121 décès.

Lire l'article

African Media Agency (AMA)

Garantir la pérennité de l’hygiène des mains après la réponse à la COVID-19

Avatar

Publié

le

Crédit Photo : WaterAid/James Kiyimba

ABUJA, Nigéria, Le 15 Octobre,2020, -/African Media Agency (AMA)/- En commémoration de la Journée mondiale du lavage des mains (JMLM) 2020, un accent particulier doit être mis sur l’amélioration des pratiques d’hygiène des mains tout en veillant à ce que l’eau potable et les services d’assainissement soient disponibles et accessibles à tous. Cette année, la journée est placée sous un thème qui s’inscrit dans le cadre de la nouvelle initiative « Hygiène des mains pour tous » conduite par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF).

Le lavage des mains reste l’un des moyens les plus économiques, les plus accessibles et les plus efficaces pour éviter la propagation du coronavirus. Toutefois, selon les Nations unies, 75 % de la population d’Afrique subsaharienne (soit 767 millions de personnes) ne dispose pas d’installations élémentaires pour se laver les mains.

À ce jour, selon le rapport de référence de la Déclaration de Ngor du Conseil des ministres africains chargés de l’eau (IMAEAH pour le sigle français, ou AMCOW en anglais) publié en 2019, seuls 14 pays africains ont déclaré avoir avancé à l’égard du premier engagement de Ngor, celui de : se tourner vers les personnes les plus pauvres, les plus marginalisées, dont les besoins sont les moins satisfaits et éliminer progressivement les inégalités relatives à l’accès et à l’utilisation des moyens d’hygiène et d’assainissement. Seulement, il n’y a qu’un seul pays à avoir entièrement financé des plans d’assainissement et d’hygiène à l’échelle infranationale.

« Aujourd’hui, alors que sévit la pandémie de coronavirus, il est temps de réfléchir à l’efficacité de nos politiques, stratégies et plans en matière d’eau, d’assainissement et d’hygiène ainsi qu’à l’efficacité de nos mécanismes de prestation de services afin de prendre la résolution d’accroître les investissements dans le secteur pour garantir à toute personne, l’accès à de l’eau potable et à des services d’assainissement et d’hygiène sans risques. Nous ne devons oublier personne », a déclaré M. Canisius Kanangire, secrétaire exécutif de l’IMAEAH.

L’IMAEAH s’attache à améliorer la priorité accordée au secteur de l’eau et l’assainissement en Afrique. Le Conseil coordonne actuellement l’élaboration des Lignes directrices pour les politiques d’assainissement en Afrique (ASPG) qui fourniront les orientations nécessaires permettant aux pays d’élaborer des politiques d’eau, d’assainissement et d’hygiène (EAH ou WASH en anglais) à même de servir de bases suffisantes afin d’améliorer l’accès à l’eau, à l’assainissement et aux services d’hygiène pour tous et, par conséquent, de permettre aux systèmes de santé de renforcer la résilience de l’Afrique face aux pandémies telles que celle de la COVID-19.

Il ne peut y avoir de santé pour tous sans accès à l’eau, à l’assainissement et à l’hygiène pour tous. Les gouvernements africains et les donateurs doivent augmenter de manière significative et de toute urgence les ressources financières allouées au secteur de l’eau, de l’assainissement et de l’hygiène et veiller à ce que des politiques et des stratégies qui changent la donne soient élaborées et mises en œuvre et que des mesures destinées aux personnes les plus marginalisées et les plus vulnérables soient identifiées et considérées comme des priorités.

Cette année, la Journée mondiale du lavage des mains appelle les pays à se mettre à planifier l’avenir, tout en continuant à répondre plus fermement à la COVID-19 et en accélérant leurs processus de récupération complète. C’est une mesure qui les rendra moins vulnérables aux nouvelles épidémies et qui les aidera à contrôler les maladies diarrhéiques et respiratoires auxquelles ils sont actuellement confrontés.

Distribué par African Media Agency (AMA) pour IMAEH.

À l’attention des rédacteurs en chef

À propos de l’IMAEAH  

Le Conseil des ministres africains chargés de l’eau (AMCOW en anglais et IMAEAH en français) est le comité spécialisé de l’Union africaine pour l’eau et l’assainissement. L’IMAEAH s’efforce d’accélérer la réalisation des objectifs en matière d’eau et d’assainissement en Afrique. Le Conseil apporte un leadership politique, des orientations politiques et un plaidoyer en faveur de la gestion de l’eau et la prestation de services d’assainissement.

Pour en savoir plus, vous pouvez visiter   https://www.amcow-online.org /nous suivre sur Twitter @amcowafrica ou sur notre compte Facebook en cliquant sur https://www.facebook.com/amcowafrica/

Pour obtenir des informations complémentaires ou pour convenir d’un entretien, veuillez contacter Maimouna Tall, directrice de la communication et de la visibilité de l’IMAEAH en lui écrivant à mtall@amcow-online.org / +221 77 695 37 93 ou +234 816 055 17 21

The post Garantir la pérennité de l’hygiène des mains après la réponse à la COVID-19 appeared first on African Media Agency.

Source : African Media Agency (AMA)

Lire l'article

African Media Agency (AMA)

Covid-19 en RDC : 63 nouveaux cas, 5 décès et 57 guéris mardi

Avatar

Publié

le

Depuis le début de l’épidémie déclarée le 10 mars 2020, le cumul des cas est de 10.935, dont 10.934 cas confirmés et 1 cas probable. Au total, il y a eu  281 décès  (280 cas confirmés et 1 cas probable), soit une létalité de 2,6% et 10.306 personnes guéries.

•    63 nouveaux cas confirmés, dont 33 au Nord-Kivu, 15 à Kinshasa, 7 au Kongo Central, 4  en Ituri, 3  dans le Haut-Katanga et 1 dans le Haut-Uélé ;
•    224 échantillons testés ;
•    5 nouveaux décès des cas confirmés, dont : 3 nouveaux décès des cas confirmés dans les CTCo, dont 2 à Kinshasa et 1 au Nord-Kivu ; 2 nouveaux décès communautaires au Nord-Kivu ;
•    57 nouvelles personnes sorties guéries dans les CTCo et parmi les patients suivis à domicile au Nord-Kivu ;
•    Les activités de la riposte sont toujours perturbées suite aux mouvements de grève initiés depuis le 24 septembre 2020 par des agents de la riposte.

N.B : Le test Covid-19 est gratuit pour tout le monde en République démocratique du Congo. Cependant, le test des voyageurs est payant à 30 dollars américains.

*Les 21 provinces touchées :

•    Kinshasa     :     8.224 cas ;
•    Nord-Kivu    :     1024 cas ;
•    Kongo Central    :    517 cas ;
•    Haut-Katanga     :    342 cas ;
•    Sud-Kivu     :     315 cas ;
•    Ituri         :     166 cas ;
•    Lualaba        :    120 cas ;
•    Haut-Uélé    :    88 cas ;
•    Tshopo        :    50 cas ;
•    Nord-Ubangi    :    34 cas ;
•    Equateur    :    20 cas ;
•    Kwilu         :     6 cas ;
•    Sud-Ubangi    :    6 cas ;
•    Tanganyika    :    6 cas ;
•    Kasaï Central    :    3 cas ;
•    Kasaï Oriental    :    3 cas ;
•    Maniema    :    2 cas ;
•    Haut-Lomami    :    1 cas :
•    Kasaï        :    1 cas ;
•    Kwango        :    1 cas ;
•    Tshuapa    :    1 cas.

L’article Covid-19 en RDC : 63 nouveaux cas, 5 décès et 57 guéris mardi est apparu en premier sur Matininfos.NET – Information de la RDC en toute impartialité.

Source: Matininfos

The post Covid-19 en RDC : 63 nouveaux cas, 5 décès et 57 guéris mardi appeared first on African Media Agency.

Source : African Media Agency (AMA)

Lire l'article

Les dernières tendances

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?