Connect with us

Covid19

L’Afrique perd 2 251 milliards de FCFA par an des pertes post récoltes

Avatar

Publié

le

L’agence des Nations Unies responsable de l’agriculture et de la nutrition a lancé une alerte que sur l’augmentation des pertes de production avec la crise sanitaire du coronavirus.

La pandémie de la COVID-19 a entraîné une hausse du gaspillage de denrées périssables dans de nombreux pays à faible revenu. Il s’agit des pertes principalement entre la récolte et le point de vente. En revanche, le gaspillage de nourriture par les consommateurs après l’achat est faible.

En Afrique, les pertes alimentaires sont estimées à 2 251 milliards de FCFA (4 milliards de dollars) chaque année. Le manque d’installations de la chaîne du froid, en particulier pour les produits périssables, des installations de stockage peu fiables et inadéquates et le manque de compétences en matière de transformation des produits agricoles constituent les causes principales de ces pertes.

« La pandémie de COVID-19 a déclenché un signal d’alarme sur la nécessité de transformer radicalement nos systèmes alimentaires pour les rendre plus efficaces et plus durables pour les personnes et la planète », a déclaré Abebe Haile-Gabriel, Sous-Directeur général de la FAO et Représentant régional pour l’Afrique.

African Media Agency (AMA)

3ème Phase d’émission de Bons Social COVID 19 : Les Etats de l’Uemoa entendent lever 671 milliards de FCFA

Avatar

Publié

le

Les Etats de l’UEMOA compter mobiliser 671 milliards de FCFA lors de la 3ème phase d’émissions de bons social Covid-19, selon le calendrier. Ces opérations s’inscrivent dans le cadre de la continuité des actions menées dans la poursuite des efforts de mobilisation des ressources sur le Marché des Titres Publics en vue d’atténuer les impacts négatifs de la pandémie liée à la COVID-19, consultez le document ci-dessous:

Source : agence de presse financiere

The post 3ème Phase d’émission de Bons Social COVID 19 : Les Etats de l’Uemoa entendent lever 671 milliards de FCFA appeared first on African Media Agency.

Source : African Media Agency (AMA)

Lire l'article

Covid19

Evolution du coronavirus en Afrique

Avatar

Publié

le

L’Afrique a enregistré 1 281 891 cas cumulés de coronavirus pour 162 801 cas actifs, 1 090 008 guérisons et 29 081 décès le 25 octobre 2020 selon l’OMS Afrique.

La semaine dernière, le bilan était de  1 250 387 cas cumulés, 160 830 cas actifs, 1 061 303 guérisons et 28 523 décès. Le nombre de guérisons a enregistré la plus forte progression hebdomadaire (2,7 %) devant les décès (+2,5 %).

Les trois principaux foyers de la pandémie sont : l’Afrique du Sud (714 246), l’Ethiopie (92 858) et le Nigeria  (61 930).

En Afrique de l’Ouest, le Nigeria, le Ghana (47 960),  la Côte d’Ivoire (20 425) et le Sénégal (15 543) sont les principaux foyers de la pandémie.

La Côte d’Ivoire semble avoir maîtrisé la propagation du virus avec 184 cas actifs, 18 392 guérisons et 121 décès.

Lire l'article

African Media Agency (AMA)

Les prix des matières premières énergétiques impactés par la pandémie

Avatar

Publié

le

Les prix des métaux et des matières premières agricoles ont vite rebondi après les pertes engendrées par la pandémie de COVID-19 et devraient enregistrer des gains modestes en 2021.

La révélation a été faite dans la dernière édition semestrielle du Commodity Markets Outlook de la Banque mondiale.

Mais les cours des produits énergétiques, en revanche, malgré leur remontée, resteront moins élevés qu’ils ne l’étaient avant la crise, indique la même source.

 La banque précise par ailleurs que « les cours pétroliers, qui avaient fortement chuté dans les premiers mois de la pandémie, n’ont qu’en partie retrouvé leurs niveaux antérieurs au choc, tandis que les prix des métaux, dont le repli avait été relativement plus limité, ont renoué avec les niveaux précédant la crise ».

 En outre, l’institution  de Bretton Woods souligne que si les prix des produits agricoles n’ont globalement pas pâti de la pandémie, le nombre de personnes dont la sécurité alimentaire est menacée a augmenté en raison des répercussions plus larges de la récession mondiale.

« La pandémie de COVID-19 n’a pas eu un impact uniforme sur les prix des produits de base, et elle risque d’avoir des répercussions durables sur les marchés énergétiques, souligne Ayhan Kose, vice-président par intérim du Groupe de la Banque mondiale pour la division Croissance équitable, finance et institutions et directeur du groupe Perspectives

En 2021, les cours du pétrole devraient s’établir en moyenne à 44 dollars le baril, en hausse par rapport aux estimations pour 2020 à 41 dollars, annonce l’institution.

« Après avoir chuté en 2020, les prix des métaux devraient afficher une remontée modeste en 2021, à la faveur de la reprise en cours de l’économie mondiale et de la poursuite des politiques de relance en Chine. Ils risquent cependant d’être plus faibles qu’attendu dans un contexte de faible croissance mondiale prolongée », explique la banque.

Les prix agricoles devraient augmenter légèrement en 2021, après une hausse estimée à 3 % en 2020 et un déficit dans la production d’huiles comestibles.

Source : agence de presse financiere

The post Les prix des matières premières énergétiques impactés par la pandémie. appeared first on African Media Agency.

Source : African Media Agency (AMA)

Lire l'article

Les dernières tendances

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?