Connect with us

Economie

La croissance du commerce mondial va ralentir en 2019 selon l’OMC

Publié

le

Avec 2,6 % de croissance en 2019 contre 3 % en 2018, la croissance du volume des échanges internationaux va baisser selon l’Organisation Mondiale du Commerce. Cette diminution touche moins les pays en développement que les pays développés.

La croissance du volume des échanges internationaux fléchit en 2018

L’OMC prévoit une augmentation de 2,6 % du volume des échanges internationaux en 2019. La croissance du volume des échanges internationaux est en baisse comparé à 2018. En 2018, les échanges ont augmenté de 3 %. Ce ralentissement s’explique par de plus fortes tensions commerciales et des chocs comme la suspension des services du gouvernement fédéral aux États-Unis et les problèmes de production rencontrés par le secteur automobile en Allemagne à la fin de l’année. De plus, ce fléchissement reflète une baisse de la demande d’importation des pays développés et en développement. Enfin cette baisse provient essentiellement de l’Europe et de l’Asie. L’Amérique du Nord constitue la grande exception à cette tendance : le dynamisme de l’économie des États-Unis a contribué à la forte hausse des importations en 2018, qui a atteint 5,0%. Les « autres régions », qui comprennent l’Afrique, le Moyen-Orient et la Communauté d’États indépendants ont vu la croissance des exportations s’accélérer pour atteindre 2,7%

Le commerce en valeur a augmenté en 2018 porté par des variations de volume et de prix. Tiré par la hausse des cours du pétrole, les exportations ont cru de 10 % et s’élèvent à 19 480 milliards de dollars EU. Tandis que les exportations de services commerciaux ont augmenté de 8 % et sont de 800 milliards de dollars EU en 2018.
L’OMC est optimiste pour 2019 et table sur une croissance de 2,6 % du commerce mondial des marchandises et des services. Cette augmentation va être plus forte dans les économies en développement que dans les économies développées

« Dans un contexte de tensions commerciales exacerbées, ces perspectives n’ont rien d’étonnant. Il est de plus en plus urgent que nous résolvions les tensions et que nous nous attachions à mettre le commerce sur la bonne voie pour répondre aux véritables défis de l’économie actuelle, tels que la révolution technologique et la nécessité de créer des emplois et de stimuler le développement » a déclaré Le Directeur général de l’OMC, Roberto Azevêdo.

La Zone de libre-échange Africaine pour stimuler les échanges sur le continent

La part de l’Afrique dans les échanges internationaux restent encore faibles. Mais la croissance du volume des échanges sur le continent est plus élevée que la moyenne. L’année 2018 a été marqué par la signature de signé l’Accord sur la Zone de libre-échange continentale africaine en mars. Cet accord a pour objectif d’accroitre sur les échanges intercontinentaux. En 2016, ces échanges représentaient 19,6 % du commerce continental contre 15,2 % en 2014.

Economie

Côte d’Ivoire : Le nombre de passagers a augmenté de 34 % à 703 700 au 1 er trimestre 2019

Publié

le

Selon les données du ministère de l’économie et des finances rendus publics par Alerte Info, les données du transport aérien sont en progression.

On dénombre 703 700 passagers au premier trimestre 2019 contre 521 485 passagers au premier trimestre 2018. C’est une augmentation de 34 %. De plus, les vols commerciaux ont progressé de 4,3 % pour s’établir à 164 728 passagers.

Le point positif c’est le redécollage du trafic intérieur impulsé par la réouverture de l’aéroport de San Pedro. Ce trafic a augmenté de 69,3 % selon l’agence.

Lire plus sur Alerte Info

Lire l'article

Economie

Le Port de Lomé distingué meilleur hub de transbordement en Afrique de l’Ouest et du Centre

Publié

le

Lors du 40e conseil annuel de l’Association de gestion des ports de l’Afrique de l’Ouest et du Centre (AGPAOC), qui s’est tenu du lundi 17 à jeudi 20 juin à Lomé, le Port de Lomé a reçu le prix du meilleur port de transbordement en Afrique de l’Ouest et du Centre.

Selon les statistiques, le Port de Lomé est le premier hub en transbordement devant le Port de Lagos et le Port de Tema au Ghana. Les performances du port s’expliquent par la situation géographique du port qui est le seul en eaux profondes de la profonde de la sous-région. De plus, les atouts du port sont : l’allègement des procédures, ponctué d’une réduction sensible du délai, avec l’instauration du guichet unique, combiné à la modernisation de l’infrastructure portuaire, notamment la construction d’un 3e quai, ont permis de réduire les coûts et d’orienter le port sur le chemin de la compétitivité.

Lire plus sur Togofirst

Lire l'article

Economie

Côte d’Ivoire : Baisse de 22 % des créations d’emplois dans le privé à fin avril 2019

Publié

le

Avec 6 409 emplois créés en avril 2019 contre 8 243 en avril 2019, le nombre d’emplois créés est en baisse selon Alerte Info. C’est une baisse de 22 % en glissement annuel.Le commerce (29 %), l’industrie (17,8%) et le BTP (12%) sont les secteurs qui ont créé le plus d’emplois au mois d’Avril 2019.

Selon le ministère, on dénombre 1, 038 millions d’emp78 041 emplois ont été créés en moyenne annuelle de 2011 à 2015 en Côte d’Ivoire. Le secteur privé contribue à plus de 80 % de ces emplois avec 66 644 en moyenne.

Lire plus sur Alerte Info

Lire l'article

Les dernières tendances