Connect with us

Economie

La croissance du commerce mondial va ralentir en 2019 selon l’OMC

Publié

le

Avec 2,6 % de croissance en 2019 contre 3 % en 2018, la croissance du volume des échanges internationaux va baisser selon l’Organisation Mondiale du Commerce. Cette diminution touche moins les pays en développement que les pays développés.

La croissance du volume des échanges internationaux fléchit en 2018

L’OMC prévoit une augmentation de 2,6 % du volume des échanges internationaux en 2019. La croissance du volume des échanges internationaux est en baisse comparé à 2018. En 2018, les échanges ont augmenté de 3 %. Ce ralentissement s’explique par de plus fortes tensions commerciales et des chocs comme la suspension des services du gouvernement fédéral aux États-Unis et les problèmes de production rencontrés par le secteur automobile en Allemagne à la fin de l’année. De plus, ce fléchissement reflète une baisse de la demande d’importation des pays développés et en développement. Enfin cette baisse provient essentiellement de l’Europe et de l’Asie. L’Amérique du Nord constitue la grande exception à cette tendance : le dynamisme de l’économie des États-Unis a contribué à la forte hausse des importations en 2018, qui a atteint 5,0%. Les « autres régions », qui comprennent l’Afrique, le Moyen-Orient et la Communauté d’États indépendants ont vu la croissance des exportations s’accélérer pour atteindre 2,7%

Le commerce en valeur a augmenté en 2018 porté par des variations de volume et de prix. Tiré par la hausse des cours du pétrole, les exportations ont cru de 10 % et s’élèvent à 19 480 milliards de dollars EU. Tandis que les exportations de services commerciaux ont augmenté de 8 % et sont de 800 milliards de dollars EU en 2018.
L’OMC est optimiste pour 2019 et table sur une croissance de 2,6 % du commerce mondial des marchandises et des services. Cette augmentation va être plus forte dans les économies en développement que dans les économies développées

« Dans un contexte de tensions commerciales exacerbées, ces perspectives n’ont rien d’étonnant. Il est de plus en plus urgent que nous résolvions les tensions et que nous nous attachions à mettre le commerce sur la bonne voie pour répondre aux véritables défis de l’économie actuelle, tels que la révolution technologique et la nécessité de créer des emplois et de stimuler le développement » a déclaré Le Directeur général de l’OMC, Roberto Azevêdo.

La Zone de libre-échange Africaine pour stimuler les échanges sur le continent

La part de l’Afrique dans les échanges internationaux restent encore faibles. Mais la croissance du volume des échanges sur le continent est plus élevée que la moyenne. L’année 2018 a été marqué par la signature de signé l’Accord sur la Zone de libre-échange continentale africaine en mars. Cet accord a pour objectif d’accroitre sur les échanges intercontinentaux. En 2016, ces échanges représentaient 19,6 % du commerce continental contre 15,2 % en 2014.

Economie

Côte d’Ivoire : hausse des quantités de cacao broyé

Publié

le

268 000 tonnes de fèves de cacao ont été traités par les broyeurs ivoiriens selon les données de l’association des exportateurs GEPEX.
C’est une augmentation de 254 000 tonnes comparée à la même période l’année dernière rapporte Reuters.Les données GEPEX ne couvrent que six des plus grandes entreprises de rectification, parmi lesquelles Barry Callebaut, Olam et Cargill, sur 12 sociétés actives.

Lire l'article

Economie

Côte d’Ivoire : le besoin en financement du secteur de la santé estimé à 1658 milliards FCFA

Publié

le

Près de 500 acteurs publics et privés ont participé au premier dialogue national sur le financement de la santé en Côte d’Ivoire. Lors de cette rencontre, le besoin en investissement dans le secteur de la santé en Côte d’Ivoire a été estimé à 1658 milliards de FCFA pour la période 2020-2024.

Malgré de bons indicateurs économiques, la Côte d’Ivoire est à la traine dans le domaine de la santé. « Malgré les efforts déjà effectués, l’enquête démographique 2012 indique que l’espérance de vie en Côte d’Ivoire, est de 55 ans, la cinquième la plus faible au monde. Le taux de mortalité maternelle est de 614 décès pour 100.000 naissances vivantes, le deuxième plus élevé au monde. Le taux de mortalité qui est de 128 décès pour 100.000 habitants, le onzième le plus élevé au monde » a indiqué M. Duncan, Vice-Président de la Côte d’Ivoire.

Lire plus sur APA

Lire l'article

Economie

Côte d’Ivoire : 64 milliards FCFA pour la réalisation de projets d’adduction d’eau

Publié

le

Dans le cadre de la mise en œuvre du programme gouvernementale « Eau pour tous », un contrat a été signé le 17 Avril 2019 entre la China Harbour Engineering Company Ltd (CHEC) et le gouvernement ivoirien.
Ce contrat d’un montant de 64 milliards concerne la réalisation de projets d’adduction d’eau dans 6 régions du nord-ouest, centre-ouest et nord dans le pays. Les projets sont axés sur l’extension et le renforcement du réseau de distribution d’eau d’Abidjan, le renforcement de la production par la réalisation de nouveaux forages dans 100 localités et l’alimentation en eau potable de 81 localités.

Lire plus sur Agence Ecofin

Lire l'article

Les dernières tendances