Connect with us

Covid19

Le FMI projette que la pandémie va impacter fortement l’Afrique

Publié

le

Dans un blog publié sur le site Web du FMI le 25 mars 2020, de hauts responsables du Département Afrique du Fonds ont déclaré que l’Afrique n’allait pas être épargnée par la crise économique liée à la pandémie liée au Covid-19.

La pandémie va impacter économiquement l’Afrique subsaharienne de trois manières d’après les membres du FMI. D’abord les mesures pour limiter la propagation du virus vont affecter les économies locales. En effet l’arrêt ou le ralentissement de la vie économique liée à ces mesures vont réduire les dépenses, les revenues et les emplois. Ensuite la demande mondiale va baisser à cause du  ralentissement des grandes économies : le commerce va être impacté par la perturbation des chaines d’approvisionnement mondial, l’accès au financement va être limité et les projets de développement vont être retardés. Enfin, la baisse des cours des matières premières va provoquer une baisse de la croissance.  Chaque baisse de 10% des prix du pétrole réduira en moyenne la croissance des exportateurs de pétrole de 0,6% et augmentera les déficits budgétaires globaux de 0,8% du PIB selon les experts.

La politique budgétaire est le premier levier pour réduire le choc économique selon l’institution de Bretton Woods. De plus, ils suggèrent d’envisager des appuis monétaires aux ménages en difficulté. Dans la mesure du possible, les gouvernements devraient  apporter un soutien ciblé et temporaire aux secteurs durement touchés comme le tourisme. La politique monétaire constitue un levier complémentaire pour limiter le choc. Les mesures financières peuvent aider à minimiser les perturbations du crédit et de la liquidité indispensables aux entreprises, y compris la fourniture de liquidité par la banque centrale ou les garanties de crédit temporaires.

Le fonds, qui a reçu des demandes de financement d’urgence de près de 20 pays, a indiqué la mise à disposition de 50 milliards de dollars via des installations d’urgence à décaissement rapide.

Covid19

Le Nigeria demande 6,9 milliards de dollars aux banques internationales pour lutter contre le COVID-19

Publié

le

Le Nigéria a demandé 6,9 milliards de dollars (4 186 milliards FCFA) au Fonds monétaire international (FMI), à la Banque mondiale et à la Banque africaine de développement (BAD) pour lutter contre l’impact de la pandémie de coronavirus.

Le Nigeria a demandé 3,4 milliards de dollars au FMI, 2,5 milliards à la Banque mondiale et 1 milliard à la BAD a indiqué le ministre nigérian de l’économie et des finances Zainab Ahmed. La ministre a précisé que le soutien du FMI ne serait pas lié à un programme officiel et ne serait pas assorti de conditions étant donné que c’était de l’argent que le Nigéria avait déjà versé au Fonds.

Ahmed a déclaré que l’épidémie constituait «des menaces importantes pour l’économie nigériane, le système de santé nigérian et même pour la sécurité nationale», ajoutant que «des mesures extraordinaires sont nécessaires à mesure que la situation évolue pour relever ces défis» rapporte Reuters.

Lire l'article

Covid19

L’OMS Afrique a organisé un «hackathon» pour COVID-19

Publié

le

 Le Bureau régional de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour l’Afrique a  annoncé avoir organisé son premier «  hackathon  » virtuel consacrée au COVID-19.

Il s’agit du premier hackathon virtuel qui a été organisé par le Bureau régional de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour l’Afrique. L’objectif était de proposer des solutions locales créatives à la pandémie de COVID-19 et combler les lacunes critiques de la réponse régionale

Au cours de cet événement de trois jours, les groupes ont travaillé sur leurs projets respectifs via Zoom et WhatsApp, où ils ont également reçu des conseils et un mentorat réguliers de l’équipe d’innovation de l’OMS au siège régional de l’OMS pour l’Afrique à Brazzaville.

Les participants devaient proposer un concept innovant sur un des huit piliers de la stratégie de réponse COVID-19 : coordination; surveillance; communication des risques et gestion communautaire; points d’entrée; laboratoire; prévention et contrôle des infections; gestion des cas et continuité des services de santé essentiels; et soutien opérationnel et logistique.

Les trois groupes les mieux classés recevront désormais un financement de démarrage et un soutien supplémentaire de l’OMS pour développer et mettre en œuvre leurs solutions.

Lire l'article

Covid19

Le niveau d’efficacité des masques

Publié

le

Quelle est le niveau d’efficacité des masques ? Le port de masque est fortement conseillé par les gouvernements, retrouvez dans cette infographie le niveau de protection des différents types de masque actuellement utilisés.

Le masque à usage médical protège principalement l’entourage du porteur des gouttelettes potentiellement infectieuses qu’il émet. Il bloque également une partie des gouttelettes pouvant être respirées. Le demi-masque filtrant (FFP2 ou FFP3) dispose quant à lui d’une valve qui filtre l’air respiré, protégeant ainsi le porteur de l’inhalation d’aérosols liquides et solides (nanoparticules).  Enfin le masque en tissus offre le niveau de protection le plus bas.

Lire l'article

Les dernières tendances