Connect with us

Economie

Le nouveau prix du caco rejeté par les acheteurs ?

Publié

le

D’après Bloomberg, le Ghana n’a pu conclure aucune vente de cacao depuis l’instauration du système de tarification minimum.

La société ghanéenne Cocoa Marketing Company, chargée de la vente du cacao du pays, a indiqué qu’elle n’a pu réaliser aucune vente depuis l’instauration par la Côte d’Ivoire et le Ghana du nouveau prix minimum. Cette mévente est due aux prix jugés trop élevés par les acheteurs.

La Côte d’Ivoire et le Ghana avaient gelé les ventes de la campagne 2020-21 il y a un mois et ont introduit a introduit une prime de 400 $ la tonne métrique par rapport aux prix à terme supportée par les acheteurs pour améliorer les revenus des producteurs.

Malgré ce premier échec, les responsables sont optimistes et pensent que le marché va finir par accepter les prix proposés par le duo Côte d’Ivoire.
« Le marché achètera définitivement notre cacao, la CMC n’a fait que sonder le marché, en particulier après l’introduction du LID. Nous avons pesé la réaction du marché et sa dynamique …Il faudra un certain temps pour que le marché s’adapte. De plus, nous ne sommes pas sous pression pour vendre la récolte 2020-21 maintenant, cette saison est dans environ 15 mois » a déclaré Joe Forson, directeur général de la société ghanéenne Marketing Marketing à Bloomberg.

Economie

Côte d’Ivoire : la Corruption en hausse selon l’étude Afrobarometer

Publié

le

Les citoyens de 35 pays africains ont été interrogés pour la dixième vague du Baromètre mondial de la corruption pour l’Afrique. Selon ce sondage, la corruption s’aggrave dans les pays. Plus d’un citoyen africain sur quatre a payé un pot-de- vin au cours de l’année précédente pour accéder à des services publics tels que les soins de santé et l’éducation. En outre, la corruption touche toutes les classes car les plus pauvres versent deux fois plus souvent des pots-de-vin que les plus riches.

La tendance est la même pour la Côte d’Ivoire. 4 personnes sur 10 pensent que la corruption a progressé en Côte d’Ivoire au cours des 5 dernières années. Les progressions notables sont notées au niveau de la Police et des services publics. En effet, 26 % des personnes en contact avec les services de police en 2015 déclarent avoir payé un pot de vin contre 43 % en 2019. Tandis qu’en 2015, 13 % des personnes ayant utilisé un service public déclarent avoir payé un port de vin contre 20 % en 2019.

L’analyse par institution montre que la police, les dirigeants d’entreprises et les officiels du gouvernement sont vues comme les classes les plus corrompues de la société. Comparée à la dernière enquête en 2015, on observe qu’une progression de la corruption au niveau des membres du parlement (+6 points), les leaders religieux (+5pts) et les leaders traditionnels (+5 pts). Tandis qu’il y a une baisse pour les professions suivantes : les magistrats et les juges (-4 pts), les dirigeants d’entreprises (-9 pts).
Pour une personne interrogée sur deux, l’action d’un individu ne peut impacter véritablement la lutte contre la corruption.

31 % des personnes trouvent efficace l’action du gouvernement contre la corruption en 2019 contre 44 % en 2013. C’est une baisse de 13 points. De plus, les ivoiriens ne croient pas à l’impact des actions individuelles. Pour une personne interrogée sur deux, l’action d’un individu ne peut impacter véritablement la lutte contre la corruption.

Lire l'article

Economie

Ghana : Volkswagen, Nissan vont bénéficier d’allégements fiscaux pour installer des usines locales

Publié

le

Le Ghana va proposer des allégements fiscaux pendant dix années pour attirer des constructeurs automobiles comme Volkswagen AG et Nissan Motor Co. pour l’installation d’usines locales rapporte Bloomberg. Cette mesure s’applique aux entreprises qui vont construire des véhicules sur place.

De nombreux constructeurs envisagent d’installer des usines au Ghana. En 2018, Volkswagen et Nissan ont convenu de créer des usines d’auto-assemblage si le Ghana signait un plan d’incitation officiel. Renault SA a fait la même annonce en janvier dernier. Enfin en mars, Toyota Motor Corp. et Suzuki Motor Corp. ont annoncé la création d’une entreprise commune pour la production de véhicules dans le pays.

Le Ghana veut promouvoir l’industrie automobile locale. Par conséquent les taxes d’importation sur les véhicules neufs et d’occasion vont être augmentés de 5% à 20% à 35% afin d’encourager l’achat d’unités construites localement. De plus, l’importation de voitures de plus de 10 ans sera interdite.

Lire l'article

Economie

Côte d’Ivoire : les accidents de la route en hausse constante

Publié

le

Les accidents de la route ont progressé ces dix dernières années en Côte d’Ivoire. Le cap des 10 000 accidents a été passé  et 11 743 accidents ont été identifiés.

Découvrez la progression des accidents et du nombre de morts dans notre dernière infographie.

Lire l'article

Les dernières tendances