Connect with us

Techno

Easyassur la nouvelle plateforme en ligne des sociétés d’assurance lancée

Publié

le

Easyassur est une plateforme en ligne développé par une entreprise technologique et les entreprises d’assurance ivoiriennes. Elle regroupe 15 assureurs et 241 intermédiaires. Elle permet aux clients de souscrire à une police ou de déclarer un sinistre. Elles proposent des assurances automobile, habitation, voyage, individuel accident.

Avec cette nouvelle plateforme, on dénombre trois sites de souscription en ligne pour les produits d’assurance. Monassurance.ci est le pionnier et assutous.ci sont les deux autres acteurs. Ces deux plateformes se positionnent comme des comparateurs.

Le marché ivoirien est dans une dynamique positive avec un chiffre d’affaires provisoire de 360 milliards de FCFA en 2018 contre 325,019 millions FCFA en 2017. Le potentiel du marché est important car le taux de pénétration de l’assurance est faible et estimé à 2 %. L’adoption du numérique peut permettre de développer le marché en facilitant les souscriptions.

Techno

L’application mobile de la Banque Atlantique est opérationnelle dans 5 pays de l’UEMOA

Publié

le

L’application Banque Atlantique Mobile est désormais disponible dans toute la zone UEMOA. L’application de la banque était disponible en Côte d’Ivoire uniquement.

La Banque Atlantique, filiale de la Banque Centrale Populaire (BCP) a annoncé le 03 Septembre 2019 que son application mobile était disponible dans tous les sept pays de la zone UEMOA (Côte d’Ivoire, Bénin, Burkina Faso, Mali, Niger, Sénégal et Togo.

« Avec Atlantique Mobile, Banque Atlantique devient le premier groupe financier de l’espace UEMOA à proposer une application totalement gratuite, centrée sur l’utilisateur, intégrant des fonctionnalités inédites et exclusives allant de la reconnaissance faciale à la modification du plafond de la carte », avait précisé Kamal MOKDAD, Directeur Général du groupe et de l’international lors du lancement.

Lire plus sur Agence Ecofin

Lire l'article

Infographies

1,71 milliard de sites Web dans le monde en 2017

Publié

le

Le nombre de sites Web a connu une forte croissance ses vingt dernières années : 10 en 1992, 3 000 sites en 1994 et 1,71 milliard de site web en 2017. Il y aurait 1 million de sites Web actifs en Afrique du Sud en 2015. Il y avait 9 115 sites .ci en 2012.

Source : Statista

Lire l'article

Techno

Gartner prédit que 3 technologies vont révolutionner le marché africain

Publié

le

Dans son rapport « Gartner Africa ICT Hype Cycle 2019 », le cabinet de conseil américain prédit que les villes intelligentes, l’Internet des objets et les systèmes satellites en orbite basse vont changer le marché africain des technologies.

Bettina Tratz-Ryan, vice-présidente de la recherche chez Gartner justifie le potentiel des smart city par la forte croissance de l’urbanisation des entreprises et des populations dans les capitales africaines. En effet, avec la Smart City les responsables publics vont utiliser le numérique pour optimiser les gestions de transports, de l’énergie, des déchets.

Pour relever les défis auxquels doivent déjà faire face certaines villes, de nombreux urbanistes et responsables publics misent sur la  Smart City, à savoir le recours au numérique pour optimiser les flux urbains : gestion des transports, de l’énergie, des déchets,etc. Et les investissements dans la Smart City ont débuté avec des dépenses estimées à 1,2 milliard de dollars en 2018. « L’impact d’un système de villes intelligentes sur les entreprises en Afrique sera motivé par la capacité des entreprises publiques et privées à automatiser et à offrir de meilleures expériences de service », estime-t-elle.

L’Internet des Objets (IoT) est la seconde technologie structurante selon Gartner. Le marché de l’IoT est estimé à 500 milliards de dollars au cours des prochaines années. Jeffrey Mann, son vice-président de la recherche chez Gartner, a indiqué que la technologie offre de nombreuses possibilités pour certains types d’applications très novateurs. Pour lui, bien que l’Afrique n’ait pas d’énormes investissements en capital, elle a beaucoup de ressources pour utiliser les technologies de base et réaliser des choses intéressantes adaptées aux situations africaines.

Enfin Bill Menezes a indiqué la technologie des systèmes de satellites « est importante pour les pays africains, car les satellites peuvent couvrir toutes les zones géographiques isolées ou sous-desservies, fournissant ainsi la connectivité à large bande indispensable pour y opérer ».

Lire plus sur Agence Ecofin

Lire l'article

Les dernières tendances