Connect with us

Business

Fitch confirme le BBB- de l’Afreximbank

Avatar

Publié

le

credit photo : Ecomatin.net

Dans une note publiée le 11 septembre 2020, l’agence de notation Fitch a indiqué avoir confirmé la notation de à long terme de la Banque africaine d’import-export (Afreximbank) à BBB-  avec des perspectives stables.

L’agence de notation Fitch a affirmé la notation des émetteurs de long terme de l’Afreximbank à BBB-  avec des perspectives stables. L’agence indique que cette notation s’explique par la résilience de la solvabilité de la banque malgré la crise du coronavirus. Ensuite, la liquidité de la banque constitue le second facteur expliquant cette notation.

Selon Fitch, la banque dispose d’une capitalisation forte, qui repose sur un ratio fonds propres sur actifs et garanties, à 18 % en 2019. De plus, l’expansion de la banque ayant été largement compensée par des paiements en capital versés sur le capital en cours de 1 milliard USD et la génération de capital interne. Le capital utilisable de Fitch par rapport aux actifs pondérés en fonction des risques (FRA) reste modéré et s’établit à 21 % en 2019.  L’agence de notation prévoit une baisse du ratio fond propres sur actifs à cause des effets de la crise de la COVID-19 sur la qualité des actifs. Enfin l’augmentation de capital approuvé récemment validé par la banque va permettre d’améliorer la résilience de la solvabilité de la banque.

L’évaluation de la banque aux risques est jugée modérée par la banque à cause de la dégradation de la qualité de crédit de son portefeuille bancaire à la suite de la crise du COVID-19.  Les crédits non-performants sont passés à 3,5 % des prêts à la fin du premier semestre 2020 contre 2,8 % en 2019. L’agence trouve que les crédits des secteurs de l’hôtellerie, de la construction, de l’agriculture, des transports et de l’industrie, sont les plus exposés à la crise actuelle. Enfin, elle juge que le  risque de concentration est  faible, les cinq plus grands risques de la banque représentant 26% du portefeuille bancaire total à fin 2019.

L’environnement des affaires de la banque est évalué  à haut risque, à cause de sa croissance rapide de ses opérations bancaires dans les pays à haut risque. De plus, cette évaluation reflète également le faible revenu par habitant et le risque politique élevé dans les pays d’opérations, dont l’Égypte où la banque a son siège.

Business

Le profit net de la BOA Bénin en hausse de 1,56 % à 8,08 milliards de FCFA au premier semestre 2020

Avatar

Publié

le

La Banque Of Africa Bénin a publié ses résultats semestriels et ils sont encourageants dans le contexte de coronavirus.

Dans un contexte de crise de la COVID-19, qui a impacté négativement l’activité économique du Bénin, les indicateurs clés de la banque ont progressé au premier semestre 2020. La Banque a conservé sa position de leader et a collecté 648 milliards de FCFA en ligne avec ses objectifs. C’est une augmentation de 4,4 % comparée au premier semestre 2019.

Le produit net bancaire est passé de 19,448 milliards FCFA à fin juin 2019 à 22, 950 milliards FCFA à fin juin 2020. Il a augmenté de 18 %. Cette augmentation s’explique par une hausse des intérêts et produits assimilés et la baisse des intérêts et charges assimilés.

Le coût du risque a augmenté de 756 % et s’est élevé à 3,222 milliards FCFA.

Le profit net après impôt a augmenté de 1,56 % à 8,08 milliards FCFA.

Lire l'article

Business

Nestlé a lancé un projet de lutte contre les déchets plastiques en Côte d’Ivoire

Avatar

Publié

le

credit photo :

Nestlé Côte d’Ivoire, filiale du groupe alimentaire suisse Nestlé, s’est associée à la commune de Cocody, pour lancer un projet de gestion des déchets plastiques.

Nestlé Côte d’Ivoire et la commune de Cocody ont lancé le projet J’aime Cocody, loin de ma lagune les déchets plastiques. L’objectif du projet est de réduire la pollution plastique dans les baies de la commune de cocody.

Nestlé Côte d’Ivoire veut réduire d’un tiers son utilisation de plastiques vierges d’ici 2025. Ainsi elle souhaite augmenter la quantité de plastiques usagés pour l’élaboration d’emballages emballages alimentaires. Nestlé va payer à des prix supérieurs au marché des plastiques recyclées. L’entreprise agro-alimentaire suisse va réduire les charges dans d’autres secteurs pour acheter 2 millions de tonnes métriques de plastique recyclé plus de 896  milliards de FCFA (1,6 milliard de dollar).

La commune de Cocody et le groupe Nestlé vont créer un système de collecte des déchets plastiques.

Lire l'article

Business

Grève des employés d’Ecobank Côte d’ivoire en pleine restructuration

Avatar

Publié

le

Le lundi 28 septembre 2020 les salariés de la filiale ivoirienne d’Ecobank ont débuté une grève de trois jours pour dénoncer des réductions de prime et un climat tendu.

Le 2 juin 2020, la direction générale de la banque a annoncé l’implémentation de mesures d’austérité dans un contexte de crise de coronavirus et de transformation de la banque vers le digital. Ces mesures comprennent la suppression du 14e mois, la réduction de la prime de carburant, la réduction de la prime d’eau et d’électricité.

L’entreprise et les salariés n’ont pas trouvé d’accord lors de discussions qui ont eu lieu au tribunal du travail. Mais la direction générale a demandé via  un courriel aux employés pour donner leur approbation ou non de ces mesures le 8 septembre 2020.

Le Syndicat national des travailleurs d’Ecobank Côte d’Ivoire (Synteco) a indiqué que cette grève avait pour but de dénoncer cette pression de la direction générale. « Nous manifestons aujourd’hui, principalement, à cause du harcèlement qui se fait », a déclaré Jean-Paul N’da le secrétaire général du Synteco à APA.

La Banque a justifié ces mesures  par la nécessité de revoir son modèle opérationnel et sa structure organisationnelle afin de rester compétitive dans une conjoncture économique devenu difficile. La direction de la Banque a indiqué dans un communiqué qu’elle privilégie le dialogue avec ses salariés.

Lire l'article

Les dernières tendances