Connect with us

Finance

Le Programme I&P Accélération au Sahel a financé 11 entreprises en Afrique de l’Ouest

Avatar

Publié

le

I & P a annoncé avoir financé avec le soutien de l’Union européenne à travers le Fonds Fiduciaire d’Urgence pour l’Afrique (FFU),  une dizaine de nouveaux financements d’amorçage à travers le programme I&P Accélération au Sahel.

I&P et l’Union européenne ont lancé I&P Accélération au Sahel, un programme innovant qui propose des financements d’amorçage et des missions d’assistance technique aux petites entreprises et start-ups jugées trop jeunes pour bénéficier d’un financement classique. 24 entreprises ont été financées à ce jour dans le cadre de ce programme.

Trois start-ups ont bénéficé de ces financements au Burkina Faso : 

• Fenel, une maison de création d’accessoires de mode conçus à partir d’étoffes tissés à la main 

• Salgatech, une entreprise de production et d’installation de chambres froides multifonctions et des machines à glace

• Yam Agro Industries, une entreprise spécialisée dans la production de sirops (bissap, gingembre) et de confiture de mangue ;

En Côte d’Ivoire, quatre entreprises ont été soutenues : 

• Citrine Corporation, une entreprise spécialisée dans la transformation et la commercialisation du manioc en attiéké frais (semoule de manioc) et en placali (pâte de manioc)

• Ecoclair, une entreprise spécialisée dans la buanderie industrielle pour les complexes hôteliers, les entreprises et industries et les clients particuliers

• E’Sens, une entreprise ivoirienne spécialisée dans la production d’huiles essentielles d’agrumes (bigarade, bergamote)

• Syn’el, une entreprise spécialisée dans la fabrication artisanale de sorbets sur bâtonnet à partir de jus entièrement naturels

Au Mali, Fulbe & Khem, un laboratoire spécialisé dans la transformation de plantes médicinales locales en compléments alimentaires et produits cosmétiques et la commercialisation des produits à travers les pharmacies, les parapharmacies, les supérettes et les chaines de magasin bio.

La radio Africa Radio, Firefly et Golden Nuts & Grains (GNG), une entreprise sénégalaise spécialisée dans la production de jus naturels à base de produits locaux ont bénéficié d’un accompagnement pour renforcer leurs trésoreries.

Finance

Cameroun : l’Etat recapitalise l’Union Bank of Cameroon et la National Financial Credit

Avatar

Publié

le

Deux établissements bancaires, en difficulté depuis 2009, Union Bank of Cameroon (UBC) et National Financial Credit (NFC Bank), ont été recapitalisés par l’état camerounais.

L’Etat du Cameroun a décidé de recapitaliser deux établissements bancaires en difficulté. Il s’agit de 29,1 milliards de FCFA pour National Financial Credit (NFC Bank) et 17,8 milliards de FCFA pour Union Bank of Cameroon (UBC) a indiqué Investir au Cameroun.

La commission bancaire de l’Afrique Centrale (COBAC) avait recommandé à l’Etat de lancer les plans de restructuration avant le mois de mars pour éviter la mise en liquidation de ces établissements financiers.

Créée en 1999 par un réseau de coopératives de crédit au Cameroun. Depuis 2008, Oceanic Bank, un conglomérat bancaire régional basé à Lagos, au Nigéria, a acquis une participation majoritaire dans UBC. 

Lire plus sur Investir au Cameroun

Lire l'article

Business

Fitch confirme le BB d’Attijariwafa Bank avec une perspective stable

Avatar

Publié

le

Photo de Croberin Photography provenant de Pexels

L’agence de notation Fitch a confirmé le 15 février 2021 les notes les notes par défaut des émetteurs à long terme (IDR) en devises étrangères et locales d’Attijariwafa Bank (AWB) à BB avec une perspective stable. De plus, Fitch a confirmé la notation de viabilité (VR) d’AWB à « bb » et la notation nationale à long terme à AA-.

AWB est un acteur bancaire majeur au Maroc avec près d’1/4 des prêts et dépôts. De plus, la banque est classée comme une banque d’importance systémique nationale. C’est pourquoi Fitch pense que les autorités auraient une forte propension à les soutenir en cas de besoin.

Dans son évaluation de la viabilité de la banque, l’agence a pris en compte six facteurs principaux : la position de leader d’AWB sur les secteurs des services financiers au Maroc, la solidité de la franchise au niveau national, la stabilité du modèle commercial, une gestion de haute qualité, un bon bilan d’exécution et l’affaiblissement de l’environnement opérationnel en raison de la pandémie mondiale de coronavirus.

Malgré un retour de la croissance économique en 2021, Fitch projette des conditions d’exploitation difficile des banques. En effet, les mesures pour limiter les effets économiques de la pandémie ont impacté négativement les indicateurs de qualité des actifs des banques. Par conséquent, la qualité des crédits devrait se détériorer cette année.

Les indicateurs de résultat et de rentabilité ont fortement baissé au premier semestre 2020 en raison de la détérioration des conditions de crédit. L’indicateur de base de Fitch, le résultat opérationnel/total des actifs pondérés en fonction des risques, est tombé à 1,3 % au premier 20 contre 2,7 % en 2019. Fitch s’attend à une reprise de cet indicateur entre 2 % et 2,5 % en 2021-2022, soutenue par une reprise des conditions commerciales, en l’absence de coûts ponctuels et de PFR légèrement inférieurs en raison de l’anticipation des provisions de la banque en 2020. 

L’un des points forts de la notation est le profil de financement et de liquidité d’AWB. Les dépôts des clients représentent en moyenne 80 % du financement total .  De plus, le ratio prêts / dépôts à la clientèle d’AWB est en hausse depuis 2018, passant à 103,2 % à fin juin 2020 à cause d’un ralentissement de la croissance des dépôts de la clientèle compte tenu de la stratégie de la banque de se débarrasser des dépôts à terme dans un contexte de baisse progressive des taux d’intérêt. Enfin, le ratio de couverture de liquidité (LCR) de la banque s’est amélioré à 211 % à la fin du premier semestre 20 contre 151 % à la fin de 2019 suite à l’extension des actifs acceptés en garantie pour les opérations de mise en pension (repo) avec Bank Al Maghrib, la Banque centrale du Maroc. 

Lire l'article

Business

L’agence de notation WARA affirme la notation BBB de Servair

Avatar

Publié

le

La West Africa Rating Agency (WARA) a annoncé dans un communiqué paru le 17 février 2021 affirme la notation de long terme de Servair Abidjan à « BBB », en grade l’investissement. Tandis que la perspective est passée de positive à stable.


L’agence de notation financière a réévalué la qualité de crédit de Servair, la seule entreprise de cartering ivoirienne. L’agence a conservé la notation BBB de l’entreprise qui est synonyme de qualité de crédit moyenne.

Quatre facteurs positifs expliquent cette notation selon l’agence. Le premier facteur est la situation financière jugée saine de l’entreprise qui a un endettement pratiquement nul et une trésorerie excédentaire. Par ailleurs, le support opérationnel du groupe constitue un avantage. De plus, l’agence juge la stratégie de différentiation par l’hygiène et la qualité assez bonne pour créer des barrières d’entrée et fidéliser la clientèle. Enfin, Servair implémente une stratégie de diversification dans le segment hors aérien jugée claire, judicieuse et soutenable.

En revanche, quatre facteurs négatifs ont contraint cette notation. Le premier facteur est lié à l’incertitude sur la reconduction par l’Etat ivoirien de la concession de catering et de handling. De plus, l’exécution de la stratégie de diversification accuse un retard par rapport au plan initial. Par ailleurs, la concentration de portefeuilles de Servair est limitée. Enfin, le modèle d’affaires de Servair Abidjan est étroitement corrélé à la conjoncture économique ivoirienne qui est sujette aux chocs.

Lire l'article

Les dernières tendances

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?