Connect with us

Techno

MainOne fait atterrir son câble sous-marin en Côte d’Ivoire

Publié

le

L’opérateur Mainone a annoncé le 2 Octobre atterrissement de son câble sous-marin en Côte d’Ivoire.

L’atterrissement du câble sous-marin en Côte d’Ivoire intervient après celui du Sénégal. Ce câble sous-marin encourage la mutualisation des infrastructures télécoms sous-marines qui permet de réduire les coûts des services de bande passante en Afrique de l’Ouest.

L’atterrissement du câble sous-marin de MainOne à Grand-Bassam sera suivi de la connexion du Système de la Côte d’Ivoire à l’unité de branchement prévue sur le câble sous-marin de MainOne située en eau profonde. Le câble sous-marin sera aussi connecté au nouveau datacenter de MainOne construit au VITIB le parc technologique ivoirien.

 « Nous reconnaissons le rôle primordial que jouent les infrastructures de bande passante dans le développement de l’économie numérique en particulier et de la croissance économique en général dans ce 21ème siècle et nous sommes particulièrement ravis d’avoir réalisé ces investissements si importants pour la Côte d’Ivoire. Nous voudrions accélérer le développement de l’écosystème digital non seulement en Côte d’Ivoire mais également dans toute la sous-région ouest africaine à travers l’atterrissement de ce nouveau câble sous-marin et ce datacenter ultra moderne. »  a déclaré la PDG de MainOne, Mme Funke Opeke .

Techno

Les pays africains mal préparés à la 4 ème révolution industrielle

Publié

le

La Banque Africaine de développement (BAD) a rendu public un rapport sur l’adoption des technologies en Afrique. Le rapport dénommé Découvrir le potentiel de la 4 ème révolution industrielle montre que les pays africains sont mal préparés pour la révolution technologique.

Le niveau de préparation des pays africains est faible pour tous les pays. Les pays les mieux classés comme l’Ile Maurice et l’Afrique du Sud arrivent en milieu des classements. Les pays  africains peuvent être segmentés en trois groupes : les leaders (Maurice, Afrique du Sud, Égypte, Tunisie et Maroc) qui dominent la production, les chefs de file (Nigéria, Kenya, Sénégal, Zambie, Tanzanie, Ouganda, Ethiopie et Cameroun). Le Botswana est à la frontière des «pays chefs de file» alors  que le Ghana est à la frontière des «pays à fort potentiel».

Le capital humain constitue l’un des défis majeurs pour le continent pour tirer parti de la  4 ème révolution industrielle. Pour y arriver les pays doivent réformer les systèmes éducatifs afin qu’ils correspondent aux besoins du marché du travail du futur.

Le financement des entreprises est l’un des moteurs pour l’adoption des technologies. En effet, l’Afrique a besoin d’entreprises suffisamment financées pour impulser l’adoption massive des technologies.

L’écosystème entrepreneurial est un pilier pour stimuler l’innovation dans les différents pays. L’écosystème entrepreneurial africain est en forte croissance. Mais le nombre de hubs technologiques reste insuffisant.

Lire l'article

Finance

La Banque Centrale du Kenya annonce le déploiement des obligations via Mobile

Publié

le

Le 7 février 2020 la banque centrale du Kenya a annoncé le déploiement du des services Treasury Mobile Direct (TMD). Il s’agit d’un service permettant d’investir dans les titres du gouvernement à l’aide du téléphone mobile.

A partir du mobile, les investisseurs vont pouvoir :

• Placer les demandes / offres pour les bons du Trésor et les bons du Trésor ;

• Recevez les résultats des enchères ;

• Recevoir des notifications pour les paiements effectués ;

• Recherchez les bons du Trésor et les obligations proposés.

Lire l'article

Techno

Google annule son projet d’achat d’action dans le plus grand parc éolien d’Afrique

Publié

le

Vesta Wind System A/S  le fabricant du plus grand parc éolien d’Afrique a indiqué le 10 février l’annulation de l’achat de participation de 12,5 % par  Google à cause de retard dans le projet.

Le parc éolien de 310 mégawatts (MW) du lac Turkana au Kenya devait initialement s’achever en 2017, après quoi Google s’était engagé à acheter la participation à Vestas. « En raison de retards liés principalement à la ligne de transmission, l’accord Vestas avec Google a été annulé en 2019« , a déclaré à Reuters un porte-parole de Vestas. Mais le dirigeant a indiqué qu’ils sont en discussion avec de nouveaux acheteurs potentiels.

Lire l'article

Les dernières tendances