Connect with us

Techno

Quelles sont les tendances majeures de l’écosystème numérique ouest africain ?

Publié

le

Le GSMA, l’association mondiale des opérateurs télécoms, a publié son dernier rapport sur l’écosystème des télécommunications en Afrique de l’Ouest. Dans ce rapport, l’association a identifié deux tendances majeures qui vont façonner l’écosystème dans le futur.

1. La 4G va devenir la technologie majeure

L’Afrique de l’ouest est en retard comparé à l’Afrique de l’Est et d’Afrique australe dans l’adoption de la 4G. Les retards dans l’attribution des fréquences 4G aux acteurs expliquent cette situation. Mais on observe une évolution. Dix réseaux 4G ont été lancés entre 2018 et 2019. De plus, des licences ont été accordés à des opérateurs au Sénégal, au Nigéria, au Ghana, au Burkina Faso et au Cap-Vert.

2. La fintech émerge

Le second phénomène est la montée des fintechs en Afrique de l’Ouest. Ces fintechs cherchent à combler les écarts en matière de services financiers. Dans des marchés où la pénétration des services financiers et bancaires sont faibles, ces entreprises pourraient bouleverser l’écosystème financier dans le futur.
Le Nigéria possède l’un des marchés de la fintech les plus actifs dans toute la région de l’Afrique subsaharienne. Le Ghana et le Sénégal sont aussi très actifs dans le domaine de la fintech.

Techno

OBTranslate une plateforme intelligente qui traduit plus de de 2000 langues africaines

Publié

le

Lancée début mai par Emmanuel Gabriel, OBTranslate est une plateforme numérique qui vise à traduire plus de 2 000 langues africaines. En effet, selon Emmanuel Gabriel, 63% de la population en Afrique subsaharienne n’ont pas accès aux marchés mondiaux à causes des barrières linguistiques.

La plateforme utilise l’intelligence artificielle pour traduire les langues à la demande. Mais pour rendre son système opérationnels, l’entreprise recrute des personnes pour enseigner les langues aux algorithmes.

« Notre langage machine, nos algorithmes d’intelligence artificielle avec des connexions de réseau neuronal ont organisé des milliards de tâches en attente pour des Africains capables d’enseigner à notre machine leur dialecte local. La première phase du projet comprend 9 milliards de tâches et la seconde, 12 milliards de tâches. Il devrait embaucher environ 100 millions d’Africains, avec une prévision de revenus passifs de 3,6 milliards de dollars américains pour les Africains ayant la capacité « , a déclaré Gabriel à Awareness Nigéria.

Lire plus sur Sci.dev

Lire l'article

Techno

Lambda School lance une formation gratuite aux développeurs africains

Publié

le

Lambda School, une école de formation américaine vient de lancer une école pilote accessible aux développeurs africains. Pour la phase pilote, les ressortissants de Côte d’Ivoire, du Ghana, du Kenya, du Nigeria et d’Afrique du Sud sont éligibles au programme. Ce programme est réalisé en collaboration avec Paystack une jeune pousse nigériane.

La Lambda School Africa est un ensemble de cours en ligne en développement logiciel à plein temps, d’une durée de 9 mois gratuite. Le programme est élaboré par des instructeurs de Google, Apple, Blizzard. De plus, il a pour but d’apprendre aux étudiants à programmer dans plusieurs langues et de comprendre l’informatique à partir des fondamentaux. En outre, il offre une assistance instantanée aux participants qui à la fin de la formation pourront être embauchés par Paystack.

Lire plus sur Agence Ecofin

Lire l'article

Techno

Les services de transferts d’argent de Wari désormais disponible sur WhatsApp

Publié

le

Credit Photo : Agence Ecofin

Wari, l’entreprise de services financiers sénégalaise, a annoncé hier le lancement de MyWari sur WhatsApp. Avec cette nouvelle fonction, les clients Wari pourront facilement demander l’accès aux services fréquemment utilisés et demander le lancement d’opérations financières via le réseau social : ouverture de compte, demande de solde de remplissage, envoi et réception d’argent, achat de temps d’antenne et paiement de factures. De plus, le service est disponible dans cinq langues : français, anglais, espagnol, italien, portugais afin de toucher une cible plus large.
« Nous travaillons depuis plusieurs mois pour mondialiser notre plate-forme par le biais d’acquisitions et de partenariats stratégiques sur tous les continents. Nous visons toujours à créer un standard permettant d’interconnecter les personnes de tous les pays et de faire de l’inclusion financière une réalité, construisant ainsi le monde de demain« , a déclaré Kabirou Mbodje, président et directeur général de Wari.

Lire l'article

Les dernières tendances