Connect with us

Matières Premières

SUCAF-CI veut augmenter de 25 000 tonnes sa production de sucres dans 3 ans

Publié

le

La filiale du groupe Soomdia en Côte d’Ivoire veut porter sa production à environ 125 000 tonnes en 2025. L’annonce a été faite par Jean-Pierre Champeaux le directeur général adjoint.

Ce niveau de production correspond à une augmentation de la production de 25 000 tonnes comparée à la campagne 2018-2019.

Lire plus sur Agence Ecofin

Economie

Le Ghana réduit ses prévisions de récolte de Cacao

Publié

le

Selon Bloomberg, le Ghana a revu à la baisse ses prévisions de production de cacao pour la campagne en cours. Cette baisse s’explique par l’impact potentiel d’une maladie de la pousse enflée qui touche la zone de production avec la plus forte croissance. De plus, une météo non favorable au premier trimestre a favorisé cette révision des prévisions.

La production ghanéenne a été baissé de 900 000 à 850 000 tonnes en Septembre.

Lire l'article

Matières Premières

Côte d’Ivoire : une opération de recensement de 6 milliards FCFA des producteurs de café cacao lancée

Publié

le

Credit Photo : gouv.ci

Afin d’améliorer la traçabilité de la production de café cacao, le conseil du café cacao a lancé une opération de recensement des planteurs ce lundi 15 Avril 2019. Ce recensement d’une valeur de 6 milliards FCFA va durer un semestre.

« Nous voulons régler le problème de traçabilité. On nous reproche de produire dans les forêts classées. Nous n’allons pas recenser les gens qui vont entrer illicitement dans les forêts classées », a indiqué Yves Brahima Koné. le directeur général du conseil du café cacao.

Ce recensement va permettre au conseil d’améliorer sa connaissance des producteurs. De plus, les prévisions de production vont être progressés.

Lire l'article

Economie

Filière noix de cajou : le droit unique de fixé à 7 % sur les exportations en 2018

Publié

le

Le gouvernement ivoirien a fixé le droit unique de sortie (DUS) sur les exportations de noix de cajou à 7%. Ainsi le DUS est passé de 10 % en 2018 à 7 % en 2019. Cette diminution du DUS est motivé par la baisse des prix internationaux sur la noix de cajou.
Ce réajustement du droit a pour objectif d’avantager les producteurs en favorisant l’achat du kg à un meilleur prix.

Lire l'article

Les dernières tendances