Connect with us

Economie

Côte d’Ivoire : la zone industrielle de Bondoukou dédié à la noix de cajou devrait être disponible en 2021

Avatar

Publié

le

Photo de Polina Tankilevitch provenant de Pexels

Dr Adama Coulibaly, le Directeur Général du Conseil du Coton et de l’Anacarde a indiqué que le gouvernement prévoyait une production. Le gouvernement veut construire des zones industrielles spéciales Cajou.

Dans un entretien à APAnews, Dr Adama Coulibaly, le Directeur Général du Conseil du Coton et de l’Anacarde, a indiqué que le gouvernement ivoirien prévoit une production de 850 000 tonnes, c’est-à-dire les mêmes proportions que la production 2020. En outre, il a indiqué que la transformation est l’objectif principal poursuivi. «  La transformation, c’est l’objectif principal que nous poursuivons. Nous envisageons de transformer le maximum de volumes sur place, parce que transformer, c’est capter de la valeur. Il est important de réussir cette transformation et nous comptons sur les investisseurs nationaux et internationaux. Dans la chaîne de valeur de la noix de cajou, nous avons la production qui représente 20%, la transformation 40% et la distribution qui représente 40%. Rester au niveau de la production crée un manque à gagner en termes financier et au niveau des emplois créés. », a déclaré Dr Adama Coulibaly.

La zone industrielle de Bondoukou devrait être disponible cette année ou d’ici 2022 au plus tard. Cette zone va s’étendre sur  une superficie de 15 hectares pour un objectif de production selon la capacité des usines qui vont s’installer. La zone peut absorber entre trois et cinq unités de transformation de noix de cajou. Après celle de Bondoukou, on aura les travaux de la zone industrielle de Korhogo (25 ha) et de Séguéla dans le Nord du pays puis de Bouaké (25 ha) dans le centre.

Lire plus sur Apanews

African Media Agency (AMA)

Réunion du bureau de l’UA, Tshisekedi et Macron/Coronavirus : Les indicateurs sont au vert pour l’Afrique en pleine 2ème vague

Avatar

Publié

le

Félix Tshisekedi

Le président en exercice de l’Union Africaine, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a présidé hier mercredi une réunion, par visioconférence, du bureau de la Commission de l’Union Africaine avec la participation du président de la France, Emmanuel Macron. Le tableau épidémiologique peint a indiqué une amélioration s’agissant de la 2è vague de coronavirus sur le continent noir. C’est ce qu’a annoncé une communication de la présidence de la République, ce mercredi 3 mars.

Cette réunion virtuelle axée essentiellement sur la gestion de la Covid-19 en Afrique, a connu plusieurs interventions notamment celles du président de la Commission de l’UA, Moussa Faki Mahamat, du Directeur de Africa CDC et du président Felix-Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Après ces différentes interventions, un échange a eu lieu.
Le Directeur de Africa CDC, John Nkengasong a dressé le tableau épidémiologique du continent africain.

Le président africain, Cyril Ramaphosa a fait part des efforts entrepris par cette organisation régionale en matière de prévention contre cette pandémie mondiale.

Il a été noté également que plusieurs pays africains ont déjà souscrit à la vaccination de leurs populations contre la Covid-19. 1,7 millions de doses de vaccination sont arrivées depuis le mardi 2 mars à Kinshasa. La vaccination sera lancée le vendredi 12 mars.

C’est depuis le 10 mars 2020 que la pandémie de coronavirus sévit en RDC.
Le couvre-feu relatif à la 2è vague est instauré depuis le 18 décembre pour tenter de couper les chaînes de contamination de ce virus qui a vu le jour en Asie (Chine) à Wuhan en novembre 2019.

Gloire BATOMENE

L’article Réunion du bureau de l’UA, Tshisekedi et Macron/Coronavirus : Les indicateurs sont au vert pour l’Afrique en pleine 2ème vague est apparu en premier sur Matininfos.NET – Information de la RDC en toute impartialité.

Source: Matininfos

The post Réunion du bureau de l’UA, Tshisekedi et Macron/Coronavirus : Les indicateurs sont au vert pour l’Afrique en pleine 2ème vague appeared first on African Media Agency.

Source : African Media Agency (AMA)

Lire l'article

Politique

Sénégal : Ousmane Sonko, le chef de l’opposition sénégalaise arrêté

Avatar

Publié

le

Credit Photo : 7info.ci

Ousmane Sonko, le principal opposant Sénégalais a été arrêté ce mercredi 3 mars 2021 après des affrontements entre ses sympathisants et la police.

Ce mercredi 3 mars 2021, Ousmane Sonko, le principal opposant sénégal a été arrêté. Cette arrestation est consécutive à des affrontements entre des partisans de Sonko et la police.

 Un employé d’un salon de beauté a accusé Sonko de viol le mois dernier. Le politicien, qui a terminé troisième à l’élection présidentielle de 2019, a été convoqué pour un interrogatoire après la levée de son immunité parlementaire la semaine dernière.

Des personnes ont manifesté en brulant des pneus et en lançant des pierres sur la police anti-émeute, qui a répondu en tirant des gaz lacrymogènes. À l’université Cheikh Anta Diop, dans le centre de Dakar, des centaines d’étudiants ont accusé la police et lancé des pierres a indiqué Reuters.

Sonko a été conduit par la police au palais de justice de Dakar pour répondre à un interrogatoire sur l’allégation de viol, a été arrêté par la police. Son avocat, Bamba Cissé, a déclaré qu’il était accusé de trouble à l’ordre public et de participation à une manifestation interdite.


Lire l'article

Economie

Technoserve reçoit des subventions pour aider à la transformation du secteur de noix de cajou en Afrique de l’Ouest

Avatar

Publié

le

Photo de Nikita Belokhonov provenant de Pexels

Le département américain de l’agriculture (USDA) a approuvé deux subventions pour le développement du secteur de la noix de cajou au Bénin, en Côte d’Ivoire, au Ghana et au Nigeria selon Foodbusinessafrica.

TechnoServe, une organisation internationale à but non-lucratif, a reçu deux subventions du Département américain de l’agriculture (USDA) pour soutenir le développement du secteur de la noix de cajou au Bénin, en Côte d’Ivoire, au Ghana et au Nigeria.

Ces subventions vont permettre l’expansion du projet BeninCajù au Bénin et le lancement du nouveau programme Prosper Cashew en Côte d’Ivoire, au Ghana et au Nigéria. Le programme va renforcer les capacités des entreprises tout au long de la chaîne de valeur de la noix de cajou.

Son objectif principal est d’améliorer la capacité de 60 transformateurs qui s’approvisionnent en noix de cajou auprès de 34 000 agriculteurs, faciliter un investissement de 497 millions de dollars EU dans le secteur de la noix de cajou, et générer 1,5 milliards de dollars américains de ventes d’amandes de cajou. « Avec une production améliorée et une valeur ajoutée de la transformation locale, le secteur de la noix de cajou présente une énorme opportunité de créer de meilleurs moyens de subsistance en Afrique de l’Ouest », a déclaré William Warshauer, président-directeur général de TechnoServe.

Lire l'article

Les dernières tendances

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?