Connect with us

Startup

La 4 ème cohorte du Google Launchpad Accelerator en Afrique récompensées

Publié

le

credit photo : Google

Les startups sélectionnés pour la 4 ème cohorte du Launchpad Accelerator Africa de Google ont reçus des diplômes et une formation la semaine dernière.

Google a organisé une session de lancement  pour le  Google Launchpad Accelerator Africa. La classe 4 regroupe 12 startups de six pays, travaillant dans six secteurs différents. Ils ont obtenus leurs diplômes cette semaine dans le cadre de cette semaine de lancement. Les startups de Class 4 ont collectivement collecté 4,3 millions de dollars, créé plus de 300 emplois et recruté plus de 110 000 utilisateurs.

«Nous sommes convaincus que les Africains peuvent résoudre les problèmes de l’Afrique.En exécutant Launchpad Accelerator Africa, nous cherchons spécifiquement à travailler avec des startups partageant cette vision. Launchpad Class 4 aborde certains des problèmes les plus urgents en Afrique, notamment l’accès aux services financiers, à l’éducation et à l’agriculture ” a déclaré Fola Olatunji-David, responsable des services et des entreprises en démarrage du programme.

Les startups de classe 4 diplômées de la Google Startup Week Lagos, par ordre alphabétique, sont:

Afara Partners (Nigeria): Afara Partners propose des plateformes qui fournissent des services aux personnes financièrement mal desservies.

BrandBook (Afrique du Sud): BrandBook est une application mobile qui incite les utilisateurs à prendre une photo de leurs reçus, lui permettant de récolter le comportement d’achat des consommateurs sur tous les canaux.

Elewa (Kenya): Elewa est une boîte à outils pour établir des programmes de formation évolutifs de haute qualité au sein des institutions éducatives ou professionnelles existantes.

Eversend (Ouganda): Eversend est un portefeuille électronique multi-devises qui vous permet d’échanger, de dépenser et d’envoyer de l’argent aux meilleurs tarifs possibles. Il comprend également l’assurance, les cartes de débit virtuelles et le paiement des factures.

OZÉ (Ghana): OZÉ fait entrer les petites entreprises africaines dans l’ère numérique, équipant leurs propriétaires pour prendre des décisions basées sur les données afin d’améliorer leurs performances et d’accéder au capital.

Phenomenal Technologies (Zimbabwe): Phenomenal Technologies propose des excursions à bas prix pour les apprenants à travers la réalité virtuelle.

REACH (Nigéria): REACH reconnaît, catégorise et interprète les données de transaction à partir de SMS et d’autres sources, rendant ces données disponibles sous forme d’informations financières et de marché individuelles.

Sortd (Afrique du Sud): Sortd vise à réinventer le courrier électronique avec la première suite de productivité tout-en-un au monde pour Gmail et G Suite.

TradeBuza (Nigéria): TradeBuza est une application Web et mobile basée sur le cloud, qui numérise l’agriculture et le commerce sous contrat.

Tulaa (Kenya): Tulaa est un marché en ligne et hors ligne pour les petits agriculteurs en Afrique.

XEND (Nigeria): XEND permet aux utilisateurs d’effectuer et de recevoir des paiements, hors ligne ou en ligne.

WorkPay (Kenya): WorkPay est une solution de gestion des employés et de paiement basée sur le cloud utilisant la puissance du mobile et de la biométrie.

Startup

La fintech africaine Flutterwave lève 35 millions de dollars

Publié

le

35 millions de dollars (20,7 milliards de FCFA), c’est le montant levé par  la fintech Flutterwave.

Flutterwave, start-up nigériane qui est basée à San Francisco, est spécialisée dans les transferts, a annoncé avoir mobilisé 35 millions de dollars. Avec le financement, Flutterwave investira dans la technologie et le développement commercial. En outre, la société va accroitre son portefeuille de services de paiement.

Flutterwave a aussi annoncé un accord avec Worldpay. WorldPay est un prestataire de services de paiement, créé en 1989 et spécialisé dans les solutions de paiement sur Internet, notamment par carte bancaire. Elle devient ainsi le principal partenaire africain de Worldpay.

Le cabinet de conseil aux entreprises Frost & Sullivan prévoit que les revenus des technologies financières du Nigeria passeront à eux seuls de 153,1 millions de dollars en 2017 à 543,3 millions de dollars d’ici 2022.

Lire l'article

Startup

Le Janngo Capital Startup Fund présenté au Forum Economique mondial à Davos

Publié

le

Le 20 janvier 2020, Janngo a dévoilé Janngo Capital Startup Fund un fonds de capital-risque de  milliards FCFA pour le financement des startups technologiques africaine.

Janngo Capital Startup Find est le premier véhicule de capital-risque et d’impact du genre qui inesvtit dans les startups en phase de démarrage à la croissance. Il cible au moins 50% des startups fondées, cofondées ou bénéficiant aux femmes.

« En 2050, nous serons environ 2,2 milliards de personnes en Afrique, ce qui signifie que nous devons trouver maintenant des moyens massifs pour nourrir, éduquer, héberger, soigner et employer plus de 1 milliard de personnes en moins de 30 ans. Nous croyons que la tradition les modèles de développement ont échoué parce qu’ils étaient déséquilibrés et insoutenables, ne se concentrant que sur les rendements commerciaux ou trop fortement basés sur l’aide: notre thèse établit le bon équilibre entre fournir des rendements solides à nos investisseurs tout en étant socialement responsable, résoudre les défaillances du marché et tirer parti de la technologie pour aider C’est notre ikigai, notre raison d’être, car Janngo signifie «demain» ou «avenir» en peul », explique Fatoumata BA, présidente exécutive de Janngo et associée directrice de Janngo Capital.

Lire l'article

Startup

L’agence Cote d’Ivoire PME et GIZ lancent l’appel à candidature pour le programme d’appui à la productivité des start-up et PME

Publié

le

Le lundi 16 janvier 2020, l’agence Cote d’Ivoire PME a annoncé le lancement de son appel à candidature pour le programme d’appui à la productivité des start-ups en Côte d’Ivoire. L’objectif du programme est de contribuer à la création de valeur, d’emplois décents et de croissance en Côte d’Ivoire.

Le programme cible les entreprises innovantes dans quatre domaines : agro-industrie, foodtech et Agritech et le tourisme. Pour être éligible au programme, il faut avoir un produit alimentaire à base de produits locaux, avoir fait des ventes ou un minimum viable product.

Les entreprises sélectionnées vont bénéficier d’un semestre de séminaires et coaching d’experts pour valider leurs marchés, leurs modèles d’affaires, de construire une image de marque, de comprendre les enjeux liés aux emballages, au développement d’un produit, à la distribution ainsi qu’à la gestion d’une entreprise qui vise la croissance.

Lire l'article

Les dernières tendances