Connect with us

Economie

Le FMI revoit à la baisse sa prévision de croissance du Liberia

Publié

le

A l’issue d’une mission qui s’est déroulée du 25 février au 8 mars 2019, le FMI annonce que la croissance est estimée à 1,2 % en 2018 dans un contexte macroéconomique pas très stable. Mais l’institution a baissé de 4,7 % à 0,4 % ses prévisions pour l’année 2019.

Une équipe du Fonds monétaire international (FMI) dirigée par Mika Saito s’est rendue à Monrovia du 25 février au 8 mars pour mener des discussions en vue de la consultation de 2019 au titre de l’article IV avec le Libéria.
«La situation économique du Libéria est difficile et des mesures énergiques seront nécessaires pour maintenir les perspectives aussi favorables que prévu à la même période l’année dernière. La stabilité macroéconomique s’est révélée difficile à atteindre malgré l’amélioration de la collecte des recettes au cours du premier semestre de l’exercice 19 et l’orientation budgétaire s’est considérablement assouplie. La politique monétaire accommodante répondant aux besoins budgétaires, le taux de change s’est déprécié de 26% sur un an et l’inflation s’est accélérée pour atteindre 28% à fin décembre. Cela nuit au niveau de vie des Libériens les plus vulnérables qui gagnent et dépensent principalement en dollars libériens et menace le succès du programme en faveur des pauvres »a indiqué Mika Saito qui a dirigé la mission.

Selon les experts du fond, le gouvernement doit éviter d’emprunter à la banque centrale afin de réduire le taux d’inflation. De plus, le début des ventes de billets de banque centrale, complété par la mise en place de facilités de dépôt et de crédit permanentes sur le marché interbancaire, représentait une étape importante dans la modernisation du cadre de la politique monétaire.

Les dépenses salariales représentent près de deux tiers des dépenses du gouvernement et ne permettent pas d’effectuer des dépenses productives. C’est une caractéristique du Libéria depuis plusieurs années. Mais il devient urgent avec la baisse des subventions et des aides de libérer des ressources et d’être plus efficace dans les dépenses publiques. Enfin le FMI recommande de prendre des mesures importantes pour améliorer le climat des affaires et créer l’environnement propice à la croissance menée par le secteur privé. La suppression des contraintes administratives sur les importations et les prix afin de renforcer le niveau de concurrence, tout en garantissant des normes de qualité et de sécurité, devrait être une priorité.

Economie

Côte d’Ivoire : la procédure de destruction du riz avarié suspendu

Publié

le

Credit Photo : BBC

18 105 tonnes de riz birman qui ont été accosté à Abidjan par le navire Ocean Princess en mars 2019. Les analyses réalisées par les entreprises de ont montré que ce riz est corrompu et impropre à la consommation. Par conséquent ce riz a été saisis et mis sous scellé fin mars pour être détruite.

L’opération de destruction a débuté le 16 avril 2019 et 11 294 tonnes soit 62,3 % ont été détruits au 15 mai 2019. Mais la procédure de destruction a été suspendu à la suite d’une décision dû à une décision du tribunal de commerce de désigner un nouvel expert pour analyser la qualité du riz. Le gouvernement ivoirien a décidé de faire appel de cette décision.

Le Togo, la Guinée et le Ghana avaient refusé de débarquer la cargaison en provenance de la Birmanie les mois précédents. La marchandise avait été finalement déchargée en Côte d’Ivoire.

 

Lire l'article

Economie

Côte d’Ivoire : le prix d’achat du coton fixé à 300 FCFA / Kg

Publié

le

Le gouvernement ivoirien a annoncé le 22 mai que le prix du coton graine pour la campagne 2019-2020 est fixé à 300 FCFA / Kg. Ce prix inclut une subvention de 44 FCFA/ Kg soit 24 % du prix de vente. Cette subvention représente une enveloppe budgétaire de 22 milliards FCFA pour les producteurs.

La production de coton lors de la campagne 2018-2019 a augmenté de 12 % par rapport à la campagne précédente pour s’établir à 461 197 tonnes. Un revenu brut de 121 milliards FCFA a été distribué aux producteurs lors de cette campagne

Lire l'article

Economie

Cote d’Ivoire : la Société Générale va mettre à disposition 350 milliards FCFA pour les PME

Publié

le

Le 20 mai 2019, une convention entre le secrétariat d’Etat chargé de la promotion des PME et la Société Générale a été signé pour le financement des PME. La convention porte sur la création d’un fonds pour les Petites et moyennes entreprises ivoiriennes. Le leader du secteur va bancaire s’est engagé à financer à les PME à hauteur de 350 milliards FCFA sur quatre ans.

« Le financement des PME à hauteur de 350 Milliards de FCFA sur quatre ans qui découle de cette convention s’inscrit parfaitement dans le cadre des actions d’appui aux efforts consentis et souhaités par le gouvernement pour le développement des PME locales » a déclaré Félix Miezan Anoblé.

Lire l'article

Les dernières tendances