Connect with us

Business

Le profit net de la BICICI augmente de 10 % à 7 581 millions FCFA à fin septembre 2021

Avatar

Publié

le

D’après les résultats trimestriels publiés par la filiale ivoirienne de BNP Paribas, la banque a enregistré une bonne performance au troisième trimestre 2021.

On a observé une baisse des dépôts de la clientèle (-2,6 %) à 688 453 millions FCFA et des crédits accordés de 7,6 % à 436 611 millions FCFA à fin septembre 2021. De plus, le Produit Net Bancaire (PNB) s’est établit à 32 711 Millions FCFA. C’est une diminution de 1,6 % par rapport à l’année précédente.

Les frais de gestion ont stagné et ont atteint 22 027 millions FCFA. Tandis que le Résultat Brut d’exploitation (RBE) s’affiche à 10 684 Millions FCFA. Il a reculé de 3,7 %. Tandis que le coût du risque a progressé de 46 % par rapport à l’an dernier et s’est établit à 1 646 millions FCFA.

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour lire

Cet article est réservé aux abonnés. Inscrivez-vous ou connectez-vous pour y accéder librement.

Abonnez-vous Gratuitement

Accédez instantanément à tous nos contenus premium.
Plus de 1000+ articles.

African Media Agency (AMA)

Le Maroc lance la marque MoroccoTech et dévoile son ambition à devenir une Digital Nation

Avatar

Publié

le

Le vendredi 14 janvier 2022

Le Maroc lance l’initiative MoroccoTech, la marque nationale de promotion du secteur digital marocain, portée par le Ministère chargé de la Transition Numérique et de la Réforme de l’Administration, en étroite collaboration avec la Fédération des Technologies de l’Information, des Télécommunications et de l’Offshoring (APEBI), et en partenariat avec l’AMDIE, l’ADD, la CGEM, l’AUSIM et le Technopark.

RABAT, Maroc, le 14 Janvier 2022 -/African Media Agency (AMA)/- MoroccoTech a pour ambition, d’une part, de positionner le Maroc comme destination numérique de choix à l’international, d’autre part, de créer une dynamique globale qui profitera à l’ensemble des écosystèmes marocains dans leur transformation numérique. Cette initiative, issue d’une démarche partenariale « public- privé », est la déclinaison d’un mouvement mobilisateur et fédérateur des différents acteurs de l’écosystème digital marocain.

Cet événement a été présidé par Dr Ghita MEZZOUR, Ministre déléguée, chargée de la Transition Numérique et de la Réforme Administrative, en présence de Dr. Younes SEKKOURI, Ministre de l’Inclusion Economique de la Petite Entreprise, de l’Emploi et des Compétences. Il a été marqué par la mobilisation de plusieurs acteurs publics et privés qui ont joint leurs forces pour amorcer cette nouvelle identité de la scène technologique marocaine. D’éminentes personnalités nationales et internationales, issues du monde du numérique, économique, académique et institutionnel, ont également participé à cette manifestation.

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour lire

Cet article est réservé aux abonnés. Inscrivez-vous ou connectez-vous pour y accéder librement.

Abonnez-vous Gratuitement

Accédez instantanément à tous nos contenus premium.
Plus de 1000+ articles.
Lire l'article

Business

L’agence de notation WARA affirme la notation A+ de Bolloré Transport & Logistics Côte d’Ivoire

Avatar

Publié

le

L’agence de notation WARA a indiqué avoir affirmé à nouveau la notation de long terme A+ de Bolloré Transport & Logistics CI. La perspective attachée à ces notations reste stable.

L’agence de notation WARA a annoncé ce 6 janvier 2022 qu’elle a maintenu la notation A+ de la filiale ivoirienne de Bolloré Africa Logistics. L’agence explique cette notation par quatre facteurs principaux. Le premier facteur est la position de leader du secteur de la logistique en Côte d’Ivoire. Ensuite, l’agence a jugé l’équipe de direction de l’entreprise très compétente. De plus, Bollore Africa Logistics opère sur un secteur dans un contexte favorable. Par ailleurs, l’analyse financière montre que l’entreprise a su conserver un niveau de rentabilité, de liquidité et de flexibilité financière appréciable. Enfin, Bollore Africa Logistics opère sur des marchés porteurs.

Cette notation est contrainte par deux facteurs principaux. Le premier facteur est la concurrence qui provoque la baisse des marges. Ensuite, le second facteur est la sensibilité des clients à la qualité de service et aux arguments d’exhaustivité de la chaîne de valeur. 

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour lire

Cet article est réservé aux abonnés. Inscrivez-vous ou connectez-vous pour y accéder librement.

Abonnez-vous Gratuitement

Accédez instantanément à tous nos contenus premium.
Plus de 1000+ articles.
Lire l'article

Business

La Côte d’Ivoire annonce la mise en production de la 1ere chaîne d’assemblage des minibus

Avatar

Publié

le

Le gouvernement ivoirien a annoncé ce 10 janvier 2002 le lancement des premiers véhicules made in Côte d’Ivoire.

Ce 10 janvier 2022, le gouvernement ivoirien a annoncé ce jour que la chaîne d’assemblage de véhicules utilitaires de type minibus est opérationnelle. Avec la mise en production de cette unité, cinq cent nouveaux emplois sont créés.

La chaîne d’assemblage a une capacité de départ de production de 1000 minibus par an de 26 places, configurables en ambulances, camionnettes frigorifiques, utilitaires de transport de matériels et de marchandises diverses.

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour lire

Cet article est réservé aux abonnés. Inscrivez-vous ou connectez-vous pour y accéder librement.

Abonnez-vous Gratuitement

Accédez instantanément à tous nos contenus premium.
Plus de 1000+ articles.
Lire l'article

Les dernières tendances

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?