Connect with us

African Media Agency (AMA)

Rapports IDEV : la Facilité africaine de l’eau demeure un instrument essentiel pour le continent, quinze ans après sa création

Avatar

Publié

le

ABIDJAN, Côte d’Ivoire, Le 13 Octobre 2020,-/African Media Agency (AMA)/- Quinze ans après sa naissance, la Facilité africaine de l’eau (FAE) a contribué au renforcement institutionnel des organisations compétentes en matière d’eau dans les pays membres régionaux (PMR) en Afrique. Elle demeure un instrument essentiel pour le continent, selon l’évaluation indépendante du développement (IDEV) de la Banque africaine de développement. La FAE est l’un des rares acteurs du secteur de l’eau qui interviennent à l’échelle continentale en Afrique pour appuyer la préparation des projets.

Dans un rapport publié le 30 septembre, IDEV souligne que les projets de la FAE ont influencé de manière appropriée et satisfaisante la gouvernance de l’assainissement dans les PMR en termes d’engagement des parties prenantes, de développement et pratiques stratégiques, d’amélioration de la planification et de l’administration, d’engagement du secteur privé, entre autres.

« La Facilité africaine de l’eau a permis aux PMR, d’introduire avec efficacité des modèles innovants de gestion des ressources hydriques nationales. Elle a encouragé la planification et la gestion stratégiques et intégrées des ressources hydriques à l’échelle nationale », note le rapport. « Cet appui a contribué à la promotion de la coopération entre les riverains et les parties prenantes, comblé le fossé institutionnel, et facilité l’amélioration des politiques, des lois, des règlements et des systèmes d’information dans le cadre de la gestion des ressources en eau partagées », précise le rapport.

Depuis ses débuts en 2005, la FAE a fait exécuter 118 projets, dont un quart dans des pays en transition et des contextes vulnérables. Toutefois, le cadre dans lequel ils ont été conçus en tant que projets transformateurs est limité. En outre, IDEV relève que la FAE a, certes, aidé les organisations et/ou pays bénéficiaires à générer des connaissances utiles sur l’eau, mais elle a été peu efficace en matière de création des produits du savoir à une échelle susceptible de tirer des enseignements de ses interventions.

L’évaluation indépendante a ainsi formulé cinq recommandations pour améliorer le fonctionnement de l’instrument. « La FAE doit être plus souple et efficiente, pour maintenir son avantage comparatif et remplir ses missions, en collaboration avec la Banque. De plus, les opérations de la Banque et de la Facilité doivent être synchronisées autant que possible afin de maximiser les synergies entre les deux institutions », propose l’Unité d’évaluation indépendante.

Au regard des origines politiques de la Facilité, l’évaluation indépendante du développement de la Banque demande que la composition du Conseil de direction de la FAE soit élargie pour englober un ensemble plus large de partenaires et améliorer son orientation stratégique. La FAE doit également améliorer la publication et la communication de ses résultats à ses divers partenaires, adopter des mesures concrètes afin d’améliorer son efficacité opérationnelle et collaborer davantage avec les décideurs.

La Facilité est une initiative du Conseil des ministres africains de l’eau (AMCOW). Elle est hébergée et gérée par la Banque africaine de développement. Son conseil de direction comprend treize membres issus des donateurs du Fonds, de la Banque africaine de développement, de l’Union africaine et d’ONU-Eau/Afrique.

Depuis 2006, la FAE a mobilisé 163 millions d’euros auprès de quinze institutions financières bilatérales et multilatérales, de fondations et de gouvernements africains, à savoir : la Banque africaine de développement, l’Algérie, l’Australie, l’Autriche, la Fondation Bill et Melinda Gates, le Burkina Faso, le Canada, le Danemark, la Commission européenne, la France, le Fonds nordique de développement, la Norvège, le Sénégal, l’Espagne, la Suède et le Royaume-Uni.

Distribué par African Media Agency (AMA) pour La Banque africaine de développement.

The post Rapports IDEV : la Facilité africaine de l’eau demeure un instrument essentiel pour le continent, quinze ans après sa création appeared first on African Media Agency.

Source : African Media Agency (AMA)

African Media Agency (AMA)

RDC : Une plénière de vérité sur l’affaire de Minembwe

Avatar

Publié

le

Azarias Ruberwa

Le ministre de la décentralisation et réformes institutionnelles Azarias Ruberwa était de nouveau devant les députés nationaux pour répondre aux questions de ces derniers sur l’installation du bourgmestre de la commune rurale de Minembwe.

Face aux élus nationaux, Azarias Ruberwa de sa réponse, a expliqué de toute manière sa version de faits sur le dossier Minembwe.

Il est d’abord parti de l’hypothèse de l’ordre de mission à celle de la décentralisation en passant par l’installation du Bourgmestre de Minembwe. Par la suite, le Ministre d’Etat a expliqué qu’il n’est nullement impliqué dans l’existence de cette commune dont l’origine remonte à plusieurs années depuis.

Après plusieurs démonstrations de Ruberwa, l’heure est venue pour l’honorable Muhindo Nzangi, auteur de l’interpellation à mettre à nue le mensonge de son interlocuteur.

Cet élu du Nord-Kivu a également présenté sa version en réfutant toutes les allégations du Ministre.

 » Le Ministre d’Etat Azarias Ruberwa doit démissionner de lui-même face à ses contrevérités  », a-t-il recommandé Muhindo Nzangi devant ses collègues députés.

Après, la présidente de la chambre basse Jeanine Mabunda a levé la séance tout en saluant l’implication de tous les députés nationaux dans ce dossier.
À la suite de cette séance plénière, les députés couleront les propositions du député Muhindo Nzangi en recommandations au cours des séances prochaines avant que l’Assemblée nationale ne se prononce.

Le ministre Azarias Ruberwa n’a pas encore échappé car une motion de défiance pourrai s’en suivre. Tout dépendra donc des élu nationaux.

Si le ministre ne démissionnait pas de lui même comme lui recommandé, l’auteur de l’interpellation pourrait la transformer en motion de défiance.

Jules Ninda

L’article RDC : Une plénière de vérité sur l’affaire de Minembwe est apparu en premier sur Matininfos.NET – Information de la RDC en toute impartialité.

Source: Matininfos

The post RDC : Une plénière de vérité sur l’affaire de Minembwe appeared first on African Media Agency.

Source : African Media Agency (AMA)

Lire l'article

African Media Agency (AMA)

RDC : Le FCC de Joseph Kabila prêt pour la cohabitation

Avatar

Publié

le

FCC

Depuis le message du chef de l’état Felix Tshisekedi le vendredi 23 octobre 2020 annonçant presque de manière voilée la rupture de la coalition mise en place au lendemain de l’élection présidentielle de décembre 2018, au FCC, front commun pour le Congo, plateforme politique que conduit l’ancien président, Joseph Kabila, les réunions se multiplient.

L’heure est grave, a murmuré un cadre du FCC qui a justifié cette série de réunions présidées par Joseph Kabila dans sa ferme privée de Kingakati, par le fait que le FCC veut anticiper tout ce qui peut arriver. Et le FCC qui tient à conserver sa majorité au Parlement doit resserrer le rang pour consolider la cohésion de tous les membres.

Déjà, les cadres qui ont désobéi au mot d’ordre de la coordination qui les interdisaient aux cadres et militants du FCC d’assister à la cérémonie de prestation de serment de trois juges constitutionnels, ont été exclu. Puis Mwabilu, par exemple, dont le numéro a même été retiré du groupe whatsapp du FCC est exclu du regroupement politique AAa.

Puis que dans son message, le chef de l’état avait souligné qu’aucun engagement politique, de quelque nature que ce soit ne pourra primer sur les prérogatives constitutionnelles et sur l’intérêt supérieur du peuple congolais, du coup, le Front commun pour le Congo (FCC) de l’ancien président Joseph Kabila se dit disposé à appliquer la cohabitation, en cas de rupture avec son allié Cap pour le changement (CACH) du Président Félix Tshisekedi.

Que va-t-il arriver ? La question est sur toutes les lèvres désormais.

PB

L’article RDC : Le FCC de Joseph Kabila prêt pour la cohabitation est apparu en premier sur Matininfos.NET – Information de la RDC en toute impartialité.

Source: Matininfos

The post RDC : Le FCC de Joseph Kabila prêt pour la cohabitation appeared first on African Media Agency.

Source : African Media Agency (AMA)

Lire l'article

African Media Agency (AMA)

Cameroun: Huit élèves tués, une nouvelle étape terrible dans la crise anglophone

Avatar

Publié

le

LONDRES, Royaume-Uni, le 27 Octobre 2020,-/African Media Agency (AMA)/-En réaction à l’homicide de huit élèves dans la ville de Kumba dans la région anglophone du Cameroun, Tity Agbahey, chargée de campagne pour l’Afrique centrale à Amnesty International, a déclaré :

« L’homicide de huit enfants au sein de leur salle de classe est une atrocité qui met en évidence le besoin urgent de protéger les gens ordinaires de la violence qui continue de secouer les régions anglophones du Cameroun. Cette attaque effroyable montre la vitesse à laquelle la situation se détériore, et nous appelons les autorités camerounaises à prendre sans délai toutes les mesures possibles pour protéger la population.

« Au moins 12 autres élèves ont été blessés lors de l’attaque. L’année qui s’est écoulée a été marquée par une augmentation des attaques dans la région anglophone, où de nombreuses personnes ont été tuées, enlevées ou blessées.

« Les autorités camerounaises doivent envoyer un message clair et fort en enquêtant immédiatement sur ces homicides pour montrer que des crimes aussi déplorables ne sauraient être tolérés. Les responsables présumés doivent être identifiés, arrêtés, poursuivis et jugés dans le cadre d’un procès équitable.

« Nous appelons également les autorités à garantir, à tout moment et en tout lieu, le libre exercice du droit à l’éducation, car celui-ci est menacé. »

Complément d’information

Selon certaines informations, le 24 octobre, des hommes armés en tenue civile ont attaqué une école à Kumba, dans la région camerounaise du Sud-Ouest, tuant au moins huit enfants et en blessant 12 autres. Ils sont arrivés à moto et ont tiré dans une salle de classe. D’après des informations, plusieurs enfants ont été blessés en tentant de fuir les balles.

Distribué par African Media Agency (AMA) pour Amnesty International.

The post Cameroun: Huit élèves tués, une nouvelle étape terrible dans la crise anglophone appeared first on African Media Agency.

Source : African Media Agency (AMA)

Lire l'article

Les dernières tendances

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?