Connect with us

Startup

10 pays africains élaborent des Start-ups Act

Publié

le

Au moins dix pays africains préparent des lois pour stimuler le développement des startups selon Disrupt Africa.
Après la Tunisie qui a promulguée le premier Start-up Act en Afrique en 2018, le Sénégal et le Mali sont en train d’élaborer des lois pour le développement des start-ups.

Au moins 10 écosystèmes africains travaillent à la mise en place de telles lois, et i4Policy aide actuellement à l’élaboration d’une loi sur les entreprises ghanéennes selon Jon Stever, cofondateur et directeur général de l’Impact Hub Kigali et catalyseur chez i4Policy. Cette tendance devrait se généraliser.

 » Selon, les gouvernements reconnaissent de plus en plus que « Avant, les startups, si elles étaient abordées dans la législation, étaient traitées dans des lois axées sur les PME. Les gouvernements semblent également être de plus en plus réformistes à travers le continent. Les gouvernements poursuivent des mesures telles que les Startup Acts, mais mettent également en avant des programmes audacieux en matière d’intégration régionale, et je suis très optimiste que cela se poursuive  » a déclaré Stever.

Startup

Jumia Travel devient Travelstart

Publié

le

En décembre 2019, Jumia Travel et Travelstart un voyagiste en ligne sud-africain ont annoncé un accord de distribution. Travelstart prendra le contrôle des aspects de vente, d’exécution et de service client des sites de réservation en ligne Jumia Travel dans tous ses territoires d’exploitation.

Jumia Travel est présent dans plusieurs pays africains dont la Côte d’Ivoire, le Kenya et le Nigeria.

«Ce partenariat nous assurera de rester hyper concentrés sur notre croissance et notre voie vers la rentabilité alors que nous réinvestissons nos ressources dans nos marchés, services et technologies clés pour créer la meilleure expérience client en Afrique et permettre à Jumia de prospérer», a ajouté Joe Falter l’EVP de Jumia On Demand.

Lire l'article

Startup

Sando Kone veut faire de Ticafrique le leader du segment PME dans les services informatiques

Publié

le

Créée en 2015 par Sando Kone, Ticafrique est une  société de services informatiques en forte croissance qui rêve de devenir le principal fournisseur des PME.

Sando Koné, étudiant en économie à l’université se découvre une passion pour les technologies de l’information et la communication. Il remarque le faible usage des technologies de la communication par les entreprises africaines. C’est une opportunité qu’il décide d’exploiter car il est convaincu qu’avec les ressources et le potentiel, on peut développer le continent, cet afro optimiste décide de changer les choses.

Dès l’obtention de son diplôme en 2006, il lance Afritelsat qui offre des services VOIP (Voice over IP) ou téléphonie sur Internet. Mais face à la concurrence des multinationales, de nouveaux concurrents, les prix baissent. Son entreprise encore fragile ne peut résister et il dépose le bilan en 2008.

Ccet échec n’entame pas sa passion. En effet sa citation préférée est  « La seule façon de faire du bon travail est d’aimer ce que vous faites. Si vous n’avez pas encore trouvé, continuez à chercher » de  Steve Jobs le cofondateur d’Apple. Il travaille durant sept années comme directeur commercial pour une entreprise dans le domaine des technologies. Après cette période, il créée en 2015. Ticafrique propose  des solutions d’optimisation de la performance des entreprises et organisations à travers les télécoms, la communication web et les solutions numériques. L’entreprise grandit à une vitesse modérée avec une croissance annuelle de 66 % entre 2015 et 2019. Son chiffre d’affaires passe de 2,760 millions FCFA en 2015 à 35,780 millions FCFA en 2019. L’une des difficultés majeures est la construction d’une équipe. Grâce au soutien de  la communauté Entrafrica ,mise en place par la firme ESP,  à laquelle il appartient depuis 2017, il a pu acquérir les compétences pour bâtir une équipe.

Après avoir posé les fondations de son entreprise, Sando Kone rêve  de positionner en tant que promoteur des TIC auprès des Petites et Moyennes Entreprise (PME) avec un chiffre d’affaires annuel de 100 millions FCFA d’ici fin 2021.

Lire l'article

Startup

Green Tec Capital annonce un investissement dans Coliba en Côte d’Ivoire

Publié

le

credit photo : Green Tec

La société de capital investissement basée en Allemagne a annoncé le 19 mars 2020 avoir réalisé un investissement dans la startup Coliba Côte d’Ivoire.

Green Tec Capital Partners, une société d’investissement allemande fondée en 2015 par Erick Yong et Thomas Festerling, a annoncé avoir investi dans la start-up spécialisée dans les déchets plastiques Coliba. Le montant de l’investissement n’a pas été communiqué.

Depuis 2017, Coliba opère dans le recyclage et la gestion des déchets plastiques en Côte d’Ivoire. Coliba transforme des pastilles en PET prêts à être réutilisés. En outre, elle propose un système à point : les déchets collectés sont converties en points qui pourront être utilisé pour acheter du crédit de communication, des produits de beauté, alimentaires ou de santé.

Coliba génère des revenus depuis plus d’un an et  a créé plus de 50 emplois selon Green Tec.

Lire l'article

Les dernières tendances