Connect with us

Entreprendre

8 femmes entrepreneures qui inspirent

Publié

le

A l’occasion de la journée internationale de la femme, découvrez huit femmes qui inspirent par leurs initiatives.

  1. Tia Philomène Gao

Commerçante, transporteur, éleveur de bovins, hôtelière, planteur de café-cacao et d’hévéa, de vivriers, présidente d’une coopérative, Philomène Tia Glao, 49 ans, mère de 6 enfants, est une personnalité partie de rien.

2. Aissa Dione
Aissa Dione a fondé en 1992 une maison de production de tissus. Sa mission est de faire revivre l’artisanat traditionnel et unique du tissage de tissus au Sénégal et construire une chaîne de production véritablement «100% Made» au Sénégal ». Son approche consiste à combiner un design unique, un savoir-faire et un savoir-faire artisanal pour transformer le coton cultivé en Afrique en un produit précieux.

3. Swaady Martin
Ysara est la marque de luxe fondée par Swaady martin. « C’était mon rêve de capturer le vrai luxe africain, de changer la perception du monde de l’Afrique et de produire une marque de luxe véritablement africaine d’origine, de nature et de tradition  » a-t-elle déclaré à Lionesses in Africa.
Elle propose une gamme de thés premium provenant de toute l’Afrique. YSWARA est présent dans 4 pays – Afrique du Sud, Nigéria, Côte d’Ivoire et France – avec 15 points de vente directs et indirects différents.

4. Magbe Cisse
Magbe Cissse a créé avec sa marque Makomas offre une gamme de thés et jus bio à partir de produits comme le baobab, le gingembre, le moringa.Magbè Savané, une entrepreneure ivoirienne a été primée au Boston Business Risk Award.

5. Bethlehem Tilahun Alhum
Bethlelem a fondé SoleRebels, la marque de footwear avec la plus grande croissance dans le monde. Elle a 18 magasins dans le monde.

6. Fatoumata Ba
Après un parcours professionnel dans le secteur des telecommunications et du conseil, Elle a lancé Jumia en Côte d’Ivoire et dirige Jumia Côte d’Ivoire de 2013 à 2015. Puis elle prend la direction de la filiale au Nigeria. En 2017, elle quitte Jumia pour travailler à la création de Janngo, un startup studio, c’est à dire une nouvelle société dont l’objet social est d’aider au démarrage de start-up.

7. Umra Omar
Umra Omar a fondé Safari Doctors, une initiative qui fournit des services médicaux de base gratuits (et potentiellement vitaux), des formations de santé communautaire pour les jeunes et l’engagement civique pour les femmes. En 2016, Omar a été sélectionné en tant que héros CNN et en 2017, elle a été reconnue comme la personne de l’année 2017 de l’ONU.

8. Isabelle Moreno
Après une carrière dans le café cacao et l’événementiel, Isabelle Moreno décide se consacrer en 2004 au maquillage. Elle débute avec sa malette et commence auprès de ses amies et connaissances. En 2005, elle ouvre un showroom à domicile. En 2007, elle son premier institut à Abidjan et organise la 1 ère édition du Moreno’s Fashion.

Lire l'article
Publicité
Clic pour commenter

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Entreprendre

Bien Choisir son associé

Publié

le

Le choix d’un associé est une étape critique dans la vie d’une entreprise. Sur quels critères se baser pour devenir partenaire ? Comment formaliser l’association ? Nous vous donnons quelques conseils dans cet article.

Qu’est-ce que Paul Allen, Steve Wozniak, Eduardo Savarin ont en commun ? Ce sont les cofondateurs d’entreprises à succès : Microsoft, Apple et Facebook.  Ces cofondateurs sont moins connus mais ont joué un rôle important dans l’entreprise.

  1. Déterminer le profil de l’associé

Pour une association réussie, nous devons chercher une personne correspondant aux caractéristiques suivantes :

  •  Votre associé doit comprendre votre vision : Que voulez-vous faire avec votre entreprise ? Quelle est votre stratégie de développement ? A quel rythme ? Où vous voyez-vous dans dix ans ? 
  •  Votre associé doit démontrer de bonnes valeurs morales et vous devez être en accord sur ces points ;
  • Avoir des compétences différentes ;
  • Apporter des ressources.

Il contribue principalement à trois niveaux : l’accès au marché, l’accès au capital et l’accès aux compétences.

  • Vérifier votre comptabilité et son apport

L’idéal est de connaitre professionnellement. Le  bon associé  est celui qui répond à un besoin et avec qui on peut travailler au quotidien. De plus, il est important d’effectuer certaines vérifications :

  • Quelle est  la personnalité du futur associé : prend-il des risques ? Quelles sont ses compétences en management ? Comment communique-t-il ? Comment réagit-il face aux problèmes ?
  •   vérifier que le futur associé n’a rien caché concernant sa capacité juridique et commerciale, la valeur de son patrimoine, ses expériences passées… ;
  •  ne pas hésiter à demander leur avis à des tiers concernant le futur arrivant.
  • Etablir les bases de l’association

Il est nécessaire de s’accorder sur les conditions de l’association et sur la répartition du capital. La répartition des parts à 50/50 n’est pas recommandée. En effet, il doit y avoir un chef pour trancher et décider et à 50/50 il n’y en a pas. L’idéal est de  répartir les parts en prenant en compte plusieurs critères : l’apport financier, l’idée, les compétences.

Lire l'article

Entreprendre

Côte d’Ivoire : les taux de cotisation des indépendants au régime de prévoyance social fixés

Publié

le

Depuis juillet 2019, les travailleurs indépendants peuvent bénéficier du régime de prévoyance sociale. Les travailleurs indépendants vont cotiser 12 % du revenu mensuel déclaré (9 % pour la vieillesse, 3 % pour la maladie, l’accident et la maternité). De plus, le taux des cotisations sociales pour le régime de retraite complémentaire des travailleurs indépendants est fixé à 9% de l’assiette constituée par l’écart entre le revenu du travailleur et le revenu plafond du régime de prévoyance sociale.

Lire l'article

Les dernières tendances