Connect with us

Business

Interview « Avec JumiaPay, Jumia veut montrer à quel point le paiement en ligne est sécurisé, rapide»

Publié

le

Entretien avec Magalie GAUZE-SANGA, Regional Head of Financial Services à JUMIA, qui nous parle des tendances du paiement en ligne et nous présente JumiaPay la plateforme de service de paiement lancée par le groupe.

Quelles sont les grandes tendances du paiement en ligne en Afrique ?

Le paiement en ligne dans le monde a le vent en poupe. L’année dernière, par exemple, Apple et Uber ont sorti leurs cartes bancaires alors que ce n’est pas du tout leur cœur de métier. C’est dire à quel point le secteur est attrayant et dynamique.

En Afrique, on a une très forte population qui ne cesse de croître, et, malgré cela, le taux de bancarisation reste beaucoup plus faible que dans d’autres régions du monde. En Côte d’Ivoire, on a un taux de bancarisation de 21,5% qui, bien qu’il soit croissant, reste assez faible. Le paiement dématérialisé, par contre, est en plein essor. On voit émerger de nombreux acteurs apportant des solutions nouvelles digitales ou via un téléphone. C’est par conséquent un secteur clé car il aide les populations les plus reculées et les moins bancarisées, à participer à la croissance économique, en faisant les nouveaux acteurs et bénéficiaires de l’inclusion financière.

C’est pourquoi nous avons lancé JumiaPay, une plateforme qui propose des solutions digitales de paiements adaptées aussi bien à nos vendeurs qu’à nos consommateurs et destinées à leur faciliter les transactions au quotidien. A terme, Jumia compte faciliter les transactions entre tout africain et d’autres africains. C’est vraiment quelque chose de révolutionnaire !

Quels sont les modes de paiement les plus utilisés en Côte d’Ivoire ?

 En Côte d’Ivoire, après l’espèce, le mobile money arrive en tête, propulsé par les groupes de télécommunications (Orange, MTN et Moov). Le moteur de cette performance est la forte pénétration du mobile avec 40% de la population ivoirienne détenant un compte mobile money. En effet  près d’une personne sur deux  possède un compte mobile money alors que seulement une personne sur cinq a un compte bancaire. Les cartes bancaires sont un moyen de paiement encore peu répandus en Côte d’Ivoire, mais on est en train de veiller à ce que ça change.

Quels sont les moyens de paiement disponibles sur Jumia ?

 Chez Jumia, vous avez la possibilité de commander en ligne et d’être livré chez vous ou dans n’importe quel endroit avec une option de paiement en espèce à la livraison. L’espèce est le moyen de paiement le plus utilisé sur Jumia, suivi du mobile money puis de la carte bancaire.

Comment décririez-vous vos utilisateurs du paiement en ligne ? Sont-ils différents de ceux qui utilisent plutôt du cash ?

 Les personnes qui paient en ligne et par cartes sont des consommateurs qui veulent gagner du temps, qui ont bien compris l’e-commerce de manière générale. Aujourd’hui  ils veulent monter dans la chaine de satisfaction en ayant un paiement encore plus rapide et sécurisé et qui peut leur apporter si possible des réductions ou des avantages. Ce sont en majorité des détenteurs d’un portable, pas forcément un smartphone ! On peut très bien payer par mobile money avec un téléphone qui n’est pas un smartphone sur Jumia. Enfin, 75% des utilisateurs de paiements en ligne aujourd’hui chez Jumia sont des hommes.

Selon une étude Geopoll (The State of Financial Services in Sub-Saharan Africa, How youth in six african nations spend, save and invest), les principaux usages du mobile money pour les jeunes de 18-35 ans en Côte d’Ivoire sont le crédit de communication, l’Internet et les paris sportifs.  Quelles sont les catégories les plus achetées avec le mobile money chez vous ?

 En ce moment sur la plateforme Jumia, les catégories les plus achetées avec le mobile money ou les cartes bancaires sont les produits alimentaires, donc les produits de grande consommation ; les produits électroniques et les produits de beauté.

Vous avez lancé JumiaPay en 2018, un service innovant de paiement qui vient révolutionner le marché. Pouvez-vous m’en dire plus ?

 JumiaPay est une solution qui permet au client détenteur d’un compte bancaire ou d’un compte mobile money d’effectuer tous ses achats sur notre plateforme en toute simplicité et en toute sécurité.

Aujourd’hui JumiaPay est un agrégateur de services de paiements mobiles : toutes les transactions et commandes qui sont payées par carte bancaire sur Jumia transitent par JumiaPay. Demain, après intégration technologique, toutes les transactions qui seront payées par mobile money Orange, MTN et MOOV transiteront également par JumiaPay. JumiaPay c’est la plateforme qui rassemble tous les paiements digitaux de Jumia.

 Afriveille : Pourquoi avez-vous lancé JumiaPay ?

Le groupe Jumia a décidé de créer Jumia Financial Services qui gère les services JumiaPay et Jumia Lending : JumiaPay est un attrait pour les consommateurs de Jumia et Jumia Lending est un attrait pour les vendeurs de Jumia.

On a lancé JumiaPay parce que l’e-commerce chez Jumia est basé sur trois piliers : la marketplace, qui connecte des millions de consommateurs et de vendeurs ; Jumia Logistics, qui permet de livrer des millions de colis ; et JumiaPay, qui permet de faire des transactions entre les différents acteurs de l’écosystème.

On a aussi créé Jumia Lending pour pouvoir aider nos vendeurs à accroitre leurs revenus sur notre plateforme. On leur vient en aide en leur proposant une offre de financement à coût réduit, simplifiée dans la démarche pour obtenir le prêt et très rapide puisque les prêts sont décaissés en 48h par les partenaires financiers. Jumia a souhaité accompagner à la fois ses consommateurs et ses vendeurs, pour ensemble faire grandir l’écosystème.

Quelle est  la cible de JumiaPay ?

Aujourd’hui, la cible de JumiaPay c’est toute personne qui achète des biens de consommation en ligne ou dans des magasins physiques et qui souhaite se convertir en un consommateur Jumia. C’est aussi toute personne disposant d’un compte Mobile Money ou d’un compte bancaire.

Demain, nous souhaitons offrir nos services de paiement-marchand à tous les ivoiriens via l’application Jumia One. C’est une application qu’on sortira probablement cette année et qui permettra à tous les ivoiriens, clients de Jumia ou non, de payer leurs biens et services via JumiaPay donc via le Mobile Money et via JumiaPay. Les services qu’on va intégrer dans cette application sont les services courants, donc des factures de SODECI ou CIE qu’on pourra désormais payer avec sa carte bancaire. Il n’y aura plus besoin de recharger son compte Mobile Money juste pour une transaction, on pourra directement utiliser sa carte bancaire et payer tout simplement sa facture. On va agrémenter notre application avec plusieurs services : de l’assurance, des recharges de pont, de l’achat de crédit téléphonique, etc. Vous n’aurez plus besoin de vous déplacer, il n’y aura qu’à utiliser votre carte bancaire ! On va intégrer un certain nombre de services qui vont nous permettre de faciliter la vie des consommateurs de Jumia ou non.

Comment fonctionne JumiaPay ?

Très simplement, le client qui se promène sur Jumia remplit son panier avec des articles qui lui plaisent. Au moment de payer,  il se rend à la caisse et il sélectionne JumiaPay comme  moyen de paiement. Ensuite le client va cliquer sur « Payer » après avoir choisi JumiaPay et sa banque va lui envoyer un SMS avec un code à six chiffres. Ce code-là le client va le rentrer dans le site de Jumia à l’endroit indiqué et la commande sera valide.

Le client doit s’assurer qu’il a bien activé le paiement en ligne au niveau de sa banque afin de recevoir un code 3DS. Ce code permet d’authentifier une transaction et de valider son paiement. Chaque client, qui possède une carte bancaire, peut confirmer l’activation du paiement en ligne en appelant sa banque.

Afriveille : Pour terminer, est-ce que vous pouvez nous donner quelques chiffres clés ? Quelles sont les  perspectives de JumiaPay ?

Jumia a été innovateur et a initié l’élan de l’e-commerce en Côte d’Ivoire et en Afrique. De même avec JumiaPay, Jumia veut éduquer les consommateurs ivoiriens aux paiements dématérialisés pour leur montrer à quel point le paiement en ligne est sécurisé, rapide et pour les amener à multiplier les transactions en ligne. En effet, les ivoiriens ne sont pas encore habitués au paiement par carte bancaire.

Les premiers résultats sont positifs. JumiaPay a très bien marché en 2019, on a quadruplé nos transactions par rapport à l’année dernière. Nous avons pour objectif d’intensifier les initiatives avec notre partenaire Mastercard afin de faire grandir le paiement en ligne en Afrique de l’Ouest.  En ce qui concerne Jumia Lending, cela a aussi très bien fonctionné on a même dépassé notre objectif de décaissement. Les clés de cette performance ce sont les incentives, les petits cadeaux que nous offrons à nos clients et nos vendeurs : la livraison gratuite si vous payez avec votre carte bancaire ou une réduction de 5% si vous payez avec votre carte bancaire, des taux avantageux si un vendeur souhaite prendre un prêt auprès de notre partenaire financier.

Lire l'article
Publicité
Clic pour commenter

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Business

Rocket Internet vend sa participation dans Jumia

Publié

le

Rocket Internet l’investisseur en technologie allemand a annoncé avoir vendu ses parts dans le site de commerce en ligne africain Jumia le 02 avril 2020.

Rocket Internet est un startup studio fondé à Berlin en 2007 par les frères Samwer. L’entreprise a investi dans plusieurs startups technologies à succès dans le monde : Zalando, eDarling, Glossybox, HelloFresh et Jumia par exemple.

Rocket Internet, qui détenait 11 % de participation dans l’entreprise de commerce en ligne Jumia, a vendu ses participations entre le 8 novembre 2019 et le début de la crise COVID-19 a indiqué son directeur des finances et investissements à Reuters.

Bettina Curtze, chef des finances et des investissements de la firme, a déclaré aux journalistes que Rocket Internet, qui détenait une participation de 11% dans Jumia au 8 novembre, a vendu sa participation entre le moment et le début de la crise des coronavirus. Le montant de cette vente n’a pas été indiqué.

Jumia a annoncé en février que sa perte ajustée au quatrième trimestre avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement avait augmenté de 5% à 51,2 millions d’euros à la fin de 2019.

Lire l'article

Business

Le profit avant impôts d’Ecobank Côte d’Ivoire en hausse de 30 % à 28 milliards FCFA en 2019

Publié

le

Le profit de la banque a fortement progressé en 2019 dans la banque panafricaine

En 2019, les dépôts ont regressé de 8 % par rapport à 2018 à 802361 millions FCFA. De plus,  les crédits accordés à la clientèle ont baissé de 12%, passant de 755 milliards de FCFA à 661 milliards de FCFA en 2019. Enfin le total bilan a augmenté de 2 % en glissement annuel à 1 494 457 millions FCFA.

Le DG de la banque Paul-Harry Aithnard a indiqué que la banque avait en 2019 augmenté son réseau de points de vente, enregistré une hausse des usages des produits digitaux comme Ecobank Mobile et Rapid Transfer. Cependant l’analyse du compte de résultat montre que le produit net bancaire est en repli de 2 % et s’élève à 83 400 millions de FCFA. Ce repli s’explique par  la baisse des marges d’intérêts (1%) à 59,9 milliards FCFA et des produits hors intérêts (3%) à 23,5 milliards selon le communiqué de la banque.

Les frais généraux ont baissé de 4% grâce à des initiatives de réduction des coûts et sont de 44,1 milliards FCFA en 2019. Cette baisse a ainsi provoqué la diminution du coefficient d’exploitation à 52,8%. De plus, le coût du risque a été réduit de 35 % par rapport à 2018 grâce des actions d’assainissement du portefeuille de crédits.

Le résultat avant impôts en 2019 s’établit à 28 milliards de FCFA, en hausse de 30% par rapport à celui de 21,5 milliards de FCFA réalisé en 2018.

«Au niveau des performances financières, la banque a atteint le niveau de profit le plus élevé de son histoire, en dépit d’un PNB légèrement en retrait par rapport à 2018 », s’est félicité Paul-Harry Aithnard qui a pris les rênes de la filiale en 2019.

Lire l'article

Business

MTN confirme l’opération de vente de sa participation nigériane

Publié

le

Le groupe MTN a confirmé vouloir céder une partie de ses actions dans sa filiale nigériane afin de réduire sa participation.

« Au Nigéria, nous voulons toujours faire une partie de notre offre de vente au détail, même si elle représente une petite partie du total des ventes prévues« , a déclaré Mupita à Bloomberg par téléphone.

JOHANNESBURG (Reuters) – Le groupe MTN devra peut-être envisager une vente progressive pour réduire sa participation majoritaire dans ses activités au Nigéria, mais prévoit toujours de procéder à la cession, a rapporté Bloomberg mardi. Le groupe africain n’a pas changé ses plans malgré l’impact de la pandémie du COVID-19 sur les marchés financiers.

Le groupe de télécommunications sud-africain a révisé  en mars 2020 son plan de désinvestissement et vise un objectif à moyen terme de 1,4 milliard de dollar de vente d’actifs au cours des trois à cinq prochaines années. Le groupe prévoit d’autres ventes de participations selon Reuters : Jumia (18,9%), IHS Towers (27 milliards de rands).

Lire l'article

Les dernières tendances