Connect with us

Economie

L’Afrique pourrait accroître de 10% son PIB d’ici à 2025 en réduisant les inégalités du genre

Avatar

Publié

le

Le Cabinet Mc Kinsey Global Institue a publié son rapport “The power of parity: Advancing women’s equality in Africa”. L’Afrique a un grand potentiel mais les inégalités du genre constituent un frein au développement.

Le continent africain a un potentiel important : les économies les plus rapides du continent, un monde d’opportunité pour les entreprises en quête de croissance et de nouveaux marchés. Mais il existe de nombreuses inégalités de genre qui limitent le potentiel du continent. La proportion de femmes parmi les cadres moyens a régressé d’environ 1% par an depuis 2015. En outre, La violence à l’égard des femmes est un problème mondial, mais le bilan de l’Afrique est moins élevé que la moyenne mondiale.

L’Afrique du Sud (0,76), La Namibie (0,72) et l’Ethiopie (0,63) obtiennent les scores les plus élevés dans l’indice de la parité du Genre. La Côte d’Ivoire obtient un score de 0,59 et le Niger arrive en queue de peloton avec un score de 0,45.

L’Afrique pourrait ajouter 316 milliards de dollars (188 146 milliards FCFA), ou 10%, au PIB d’ici à 2025 si chaque pays progressait en matière d’égalité des femmes de la même manière que le pays de la région qui avait le plus progressé vers la parité. Au rythme actuel, l’Afrique pourrait mettre plus de 140 ans à atteindre la parité hommes-femmes.

Le cabinet propose cinq actions prioritaires pour faire progresser la diversité du genre :

·         investir dans le capital humain;

·         créer des opportunités économiques;

·          créer des opportunités technologie de levier;

·          façonner les attitudes;

 appliquer les lois, les politiques et les règlements

Covid19

ExxonMobil reporte sa décision d’investir dans un projet gazier au Mozambique

Avatar

Publié

le

ExxonMobil a reporté sa décision finale  à 2021 d’investir dans le projet gazier Rovuma d’un montant de 30 milliards de dollars au Mozambique.

Le groupe pétrolier ExxonMobil va finalement annoncer sa décision sur l’investissement dans le projet Rovuma LNG au Mozambique. Le géant pétrolier a reporté son FID pour le projet, qui était attendu cette année, en mars, car l’épidémie de coronavirus et la chute des prix du pétrole ont forcé les entreprises à retarder les projets et à réduire les dépenses rapporte Reuters.

La décision finale d’investissement du projet Rovuma LNG a été reportée en principe l’année prochaine« , a déclaré le président de l’INP, Carlos Zacaria à Reuters.

Lire l'article

Covid19

Covid-19 : 10 milliards FCFA distribués pour soutenir les acteurs de l’informel

Avatar

Publié

le

2 779 acteurs ont reçu 10 milliards FCFA soit 10 % du fonds pour les aider à limiter l’impact de la crise du coronavirus sur l’économie en Côte d’Ivoire révèle l’APA.

3 vagues d’acteurs de l’informel ont bénéficié de l’appui du Fonds d’appui au secteur informel (FASI) créé dans le cadre de la lutte contre le coronavirus : 1260 récipiendaires lors de la première vague, 1 119 récipiendaires lors de la seconde vague et 400 bénéficiaires le 29 mai 2020.

 Ces entrepreneurs ont reçu un maximum de 300 000 FCFA chacun. Le montant total distribué au 29 mars 2020 est de 10 milliards soit 10 % de la dotation du fonds.

Ce fonds vise plusieurs objectifs. D’abord aider les entrepreneurs à faire face à la crise économique du COVID-19. Ensuite il doit aider à la formalisation des acteurs de l’informel. « L’objectif final de cette action, c’est la modernisation de l’économie. Et celle-ci suppose le recul de ce qui est informel afin d’arriver à une part beaucoup plus importante de ce secteur dans l’économie nationale. C’est en cela que le Fonds d’appui au secteur informel vient comme une opportunité pour atteindre cet objectif », a  expliqué Oguié Sain, le président du Comité de gestion du FASI.

Lire plus sur APA

Lire l'article

Economie

Les exportations mondiales de café en baisse de 3,1% à 10,82 millions de sacs en avril 2020

Avatar

Publié

le

D’après l’organisation internationale du café (ICO), les exportations de café sont en repli en avril 2020. Les exportations mondiales de café s’élevaient à 10,82 millions de sacs en avril 2020, contre 11,17 millions en avril 2019. De plus, les exportations des 7 premiers mois de l’année caféière 2019/20 (du 19 octobre au 20 avril) sont en repli 3,8% pour s’établir à 72,78 millions de sacs, contre 75,67 millions de sacs à la même période en 2018/19.

Cette baisse des exportations concerne tous les continents : Afrique (-7 %), Asie et de l’Océanie de (0,6%), Amérique centrale et du Mexique (- 4,9%) et Amérique du Sud (8,6%).

Alors que les prix du Robusta ont augmenté de 0,9 % à 64,53 cents US / livre, les prix du groupe arabica sont en rempli de 4,1 % à 104,45 cents US / lb en mai 2020.

Lire l'article

Les dernières tendances