Connect with us

Economie

UEMOA : hausse de 39 % des transactions journalières de monnaie électronique à 65,3 milliards FCFA en 2018

Publié

le

La Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) a publié son rapport 2018 sur les services financiers numériques. Les services financiers mobiles représentent 34 % du PIB de l’UEMOA en 2018 contre 7 % en 2014.

Le nombre de comptes a augmenté de 24,6% en glissement annuel pour atteindre 62,692 millions. Le taux d’activité progresse aussi et s’élève à 37,77 % soit 23,7 millions de comptes actifs. La Côte d’Ivoire (23 ,6 millions de comptes), le Burkina Faso (9,6 millions de comptes) et le Bénin (8,9 millions de comptes) constituent le trio de tête des pays de l’union.

Les transactions moyennes journalières sont passées de 3 ,5 millions en 2017 à 5,3 millions en 2018. C’est une hausse de 53 %. En valeur, elles ont augmenté de 38 ,6 % pour s’établir à 47,1 milliards FCFA par jour en 2018. La valeur moyenne d’une transaction est de 12 336 FCFA en 2018 contre 13 505 FCFA en 2017. La Côte d’Ivoire (29%), le Burkina Faso (29%) et le Sénégal (16%) constituent le trio de tête des pays de l’union.

Les transactions transfrontalières ont augmenté de 37,4 % et s’établissent à 994 milliards FCFA. Elles représentent entre 1,1 % et 2,4 % des transactions totales.

Economie

Côte d’Ivoire : le FMI décaisse 133,4 millions $ et prolonge le mécanisme de facilité élargi

Publié

le

Le 6 Décembre 2019, le Fonds Monétaire International (FMI) a annoncé avoir achevé la 6 ème revue de l’économie ivoirienne dans le cadre du mécanisme de facilité élargie. A l’issue de cette revue, le fonds a autorisé le décaissement immédiat de 133,4 millions $ (79 milliards FCFA).

Le Conseil d’administration du FMI a achevé la sixième revue de l’accord au titre de la facilité élargie de crédit (FEC)  et de l’accord élargi au titre du mécanisme élargi de crédit (MEDC)  en faveur de la Côte d’Ivoire, a approuvé la prolongation de l’accord au titre de la FEC/MEDC jusqu’à fin décembre 2020. Le conseil a donné son accord pour le décaissement de 133,4 millions de dollars (79 milliards FCFA). L’objectif du programme est d’encourager une croissance inclusive, réduire la réduction de la pauvreté, soutenir la discipline budgétaire.

Les perspectives économiques sont positives avec une prévision de croissance de 7,5 % en 2019 et 2020. De plus, les prévisions envisagent une convergence du déficit budgétaire à la norme régionale de 3 % du PIB en 2019.

 « Les perspectives à moyen-terme demeurent vigoureuses, fondées sur la poursuite d’une politique macroéconomique prudente et des réformes du secteur financier, et le maintien du rythme des réformes structurelles pour stimuler la croissance inclusive tirée par le secteur privé.

Les autorités ont réaffirmé leur engagement à respecter la cible régionale du déficit budgétaire de 3 % du PIB en 2019 et 2020. Cet objectif, essentiel à la stabilité macroéconomique, devrait être atteint grâce à l’effet combiné des économies de dépenses budgétaires et des mesures de mobilisation de recettes intérieures telles que : l’élargissement de l’assiette fiscale; la rationalisation des exonérations; et la digitalisation rapide de l’administration fiscale. Ces actions permettront à la Côte d’Ivoire de financer ses ambitieux projets de développement  » a indiqué  M. Furusawa, président par intérim et directeur général adjoint.

Lire l'article

Economie

L’attieke en chiffres

Publié

le

Dans cette seconde infographie consacrée à la labellisation de l’Attieké. Nous avons cherché les chiffres clés de ce mets qui est pratiquement le second accompagnement national après le riz.

Lire l'article

Economie

Nigéria : Le Sénat adopte un budget de 34,72 milliards de dollars pour 2020

Publié

le

Le Sénat nigérian a adopté un budget de 34,72 milliards de dollars (20 554 milliards FCFA) pour 2020. Ce budget suppose un déficit de 1,52% (3,542 milliards FCFA) du produit intérieur brut estimé – représentant environ 2,18 billions de nairas  rapporte Reuters.

L’adoption de ce budget ouvre la voie à retour probable du Nigéria sur le marché de la dette internationale pour financer ce déficit. Le Nigéria essaie actuellement de réduire l’impact d’une récession économique.

Lire l'article

Les dernières tendances