Connect with us

Business

Le Boom des mines artisanales en Afrique

Publié

le

La hausse du prix de l’or dans les années 2000 a attiré de nombreuses personnes vers l’exploitation minière artisanale en Afrique. On estime qu’il y a entre 15 à 20 millions de mineurs artisanaux dans le monde.

Les mines artisanales sont détenus souvent par des indépendants qui exploitent une terre souvent avec un matériel rudimentaire comme des pioches ou des pelles. Ils reversent une part du minerai aux propriétaires terrains. Souvent, les mineurs utilisent du mercure pour extraire l’or, puis le transforment en pépites semi-pures de dore pour le vendre aux commerçants rapporte Reuters.

L’augmentation des mines artisanales est tirée par la forte demande de la Chine et la crise économique de 2008 qui a poussé les investisseurs vers des actifs qui devraient conserver leur valeur.

Ces mines peuvent produire environ 560 tonnes par année pour une valeur de 27 milliards de dollars. Mais elles sont sources de pollution à cause des toxines qu’elles laissent échapper et de la pollution des systèmes d’eau. De plus, le risque d’effondrement est grand dans ces mines. Enfin le revenu de ces mines constitue un manque à gagner pour les états qui ne taxent pas ces activités généralement informelles.

Plus de 240 mines artisanales en Côte d’Ivoire

La production industrielle d’Or est de 24,5 tonnes en 2018. En Côte d’Ivoire, les substances exploitées en mine artisanale sont l’or, le diamant, le coltan, le sable et le gravier. Selon une évaluation, il y aurait 241 mines artisanales pour une population de 23 400 individus. C’est un phénomène important qui aurait fait perdre à l’Etat ivoirien près de 479,22 milliards FCFA entre 2006 et 2016 selon Financial Afrik.

Business

Le Marché du Mobile Money évalué à 12 milliards de dollars d’ici 2024

Publié

le

Selon un rapport publié par MarketsandMarket, le marché du mobile money devrait être multiplié par près de 4 d’ici 2024 : il devrait passer de de 3,4 milliards USD en 2019 à 12,0 milliards USD d’ici 2024, à un taux de croissance annuel de 28,7% au cours de la période de prévision.

 Selon un nouveau rapport d’étude de marché Mobile Money Market by Transaction mode le Mobile Money Market pour passer de 3,4 milliards USD en 2019 à 12,0 milliards USD d’ici 2024, à un taux de croissance annuel composé (TCAC) de 28,7% au cours de la période de prévision.

Les moteurs de la croissance du marché sont la hausse du parc d’abonnés, les initiatives gouvernementales pour promouvoir les économies sans espèces et la croissance des entreprises dotées de modèles commerciaux basés sur le paiement numérique.

Par mode de transaction, le segment des applications mobiles devrait avoir les taux de croissance les plus élevés.  Des applications comme Apple Pay, Google Pay et PayPal proposent des services de paiement. Certaines de ces applications fournissent également des services de portefeuille mobile. Les applications mobiles considérées dans ce segment comprennent les portefeuilles numériques mobiles et les applications de paiement. Avec la prolifération d’une forte couverture Internet dans les pays développés et dans certains pays en développement, l’adoption des applications d’argent mobile a considérablement augmenté.

Par type de paiement, le segment des paiements de proximité enregistrerait la plus forte croissance. Il s’agit des paiements effectués à l’aide de téléphones portables et d’appareils de point de vente (POS). L’adoption croissante des technologies de paiement mobile par les entreprises de commerce en ligne stimule encore la demande de paiements de proximité.

Le Moyen-Orient et l’Afrique constitueront les régions de plus taille. L’Afrique a la plus forte adoption des services d’argent mobile.

Lire l'article

Business

Côte d’Ivoire : Les travaux du terminal céréalier du Port Autonome d’Abidjan ont été lancé

Publié

le

Le 16 janvier 2020, Amadou Koné, le ministre ivoirien des Transports, Amadou Koné, a procédé à la pose de la première pierre des travaux de construction d’un nouveau Terminal céréalier du Port Autonome d’Abidjan.

Le terminal céréalier va accueillir entre 40 000 à 50 000 tonnes de vracs alimentaires. Il sera construit sur une superficie de 9,5 hectares, avec 700 mètres de linéaire de quai et d’une profondeur en eau variant entre 13 et 14 mètres. Le coût du projet est de 59 milliards FCFA.

 « La construction de ce nouveau Terminal céréalier vise à rendre le Port d’Abidjan beaucoup plus compétitif. Ces travaux entrent dans le cadre d’une stratégie globale de remise à niveau et de développement des infrastructures portuaires décidée par le Président de la République Alassane Ouattara », a indiqué Amadou Koné.

Lire l'article

Business

Ethiopian Airlines va construire un nouvel aéroport de 5 milliards $

Publié

le

credit photo : Reuters

Le mercredi 15 janvier 2020, le PDG d’Ethiopian Airlines a annoncé la construction d’un nouvel aéroport à Bishoftu, une ville située à 35 km d’Addis Abeba.

Ethiopian Airlines a annoncé la construction d’un nouvel aéroport d’une superficie de 35 km2. Le PDG de la compagnie aérienne a fait cette annonce alors qu’un nouveau terminal vient d’être inauguré à l’aéroport de Bole à Addis-Abeba. Ce nouveau projet s’explique par les performances de la compagnie qui est en pleine expansion. Elle dessert 127 destinations dans 81 pays et possède 120 appareils. L’entreprise se développe plus rapidement que prévu.

L’aéroport, sera d’une superficie de 35 km², sera construit à Bishoftu, et aura la capacité de traiter 100 millions de passagers par an. Le coût de cet aéroport est de 5 milliards de dollars.

Lire l'article

Les dernières tendances