Connect with us

Economie

Les envois de fonds vont rebondir de 6,2 % en 2021 en Afrique subsaharienne selon la banque mondiale

Avatar

Publié

le

Les envois de fonds vers les pays à revenu faible et intermédiaires devraient croître de 7,3 % pour atteindre 589 milliards de dollars en 2021 selon la dernière note de la Banque mondiale sur les migrations et le développement.

Pour la seconde année consécutive, les transferts d’argent vers les pays à revenu faible et intermédiaire vont être supérieurs aux investissements directs étrangers et l’aide publique au développement. C’est le constat fait par la banque mondiale dans sa note sur les migrations et le développement. Les envois de fonds devraient augmenter de 7,3 % pour s’élever à 589 milliards de dollars en 2021. « Les remises migratoires ont largement complété les programmes gouvernementaux de transferts monétaires pour aider les familles souffrant de précarité économique pendant la crise de la COVID-19 », a déclaré Michal Rutkowski, directeur mondial Protection sociale et emploi à la Banque mondiale.

L’augmentation des flux concerne toutes les régions : Amérique Latine (21,6 %), Moyen-Orient et Afrique du nord (9,7 %), Afrique subsaharienne (5,3 %). Cependant, les coûts de transferts élevés restent une barrière. En effet, ils représentant en moyenne 6,4 % des flux du premier trimestre 2021.

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour lire

Cet article est réservé aux abonnés. Inscrivez-vous ou connectez-vous pour y accéder librement.

Abonnez-vous Gratuitement

Accédez instantanément à tous nos contenus premium.
Plus de 1000+ articles.

Economie

La Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale lève plus de 115 milliards de FCFA

Avatar

Publié

le

La Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC), Fortunato Ofa Mbo Nchama a annoncé le 6 décembre 2021 avoir levé 115 milliards FCFA.

Afin de financer le développement des projets d’intégration de la zone Afrique centrale, la BDEAC a réussi a mobilisé 115 milliards FCFA. Ces fonds levés proviennent en majorité des établissements bancaires (103 milliards). En outre, les fonds levés hors de l’Afrique centrale se sont élevés à 3 milliards FCFA.

« En tant qu’institution de financement de développement, la BDEAC a besoin de ressources financières nécessaires pour répondre aux sollicitations des Etats membres et du secteur privé sous régional », a indiqué Mbo Nchama le président de la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC).

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour lire

Cet article est réservé aux abonnés. Inscrivez-vous ou connectez-vous pour y accéder librement.

Abonnez-vous Gratuitement

Accédez instantanément à tous nos contenus premium.
Plus de 1000+ articles.
Lire l'article

African Media Agency (AMA)

Le retour de la stabilité dans l’est de la RDC nécessite de restaurer la confiance de la population, déclare l’envoyée de l’ONU

Avatar

Publié

le

La Représentante spéciale du Secrétaire général en République démocratique du Congo (RDC), Bintou Keita, a souligné lundi devant le Conseil de sécurité que la restauration de la confiance de la population était cruciale pour ramener la stabilité dans l’est du pays.

NEW YORK, USA, le 07 Decembre 2021,-/African Media Agency (AMA)/-« Les défis auxquels le Gouvernement est confronté dans la mise en œuvre de l’état de siège dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu mettent en exergue les limites d’une approche strictement militaire à la protection des civils et la neutralisation des groupes armés », a déclaré Mme Keita dans un exposé lors d’une réunion du Conseil de sécurité consacrée à la situation en RDC.

Elle a noté que la période de l’état de siège, décidé en mai dernier, a vu en effet une augmentation de 10% du nombre de violations et abus des droits de l’homme dans le pays, comparée à la période précédente, attribuables dans la grande majorité aux groupes armés et aux forces de sécurité dans les deux provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri.

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour lire

Cet article est réservé aux abonnés. Inscrivez-vous ou connectez-vous pour y accéder librement.

Abonnez-vous Gratuitement

Accédez instantanément à tous nos contenus premium.
Plus de 1000+ articles.
Lire l'article

African Media Agency (AMA)

Mali : António Guterres condamne l’attaque meurtrière contre des civils à Songho, dans le centre du pays

Avatar

Publié

le

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a condamné l’attaque perpétrée vendredi près du village de Songho dans le centre du Mali, qui s’est soldée par la mort d’au moins 30 civils et plusieurs blessés

NEW YORK, USA, le 06 Decembre 2021,-/African Media Agency (AMA)/-« Le Secrétaire général condamne fermement l’attaque perpétrée contre des civils le 3 décembre près du village de Songho, sur la route Songho-Bandiagara, dans le centre du Mali, au cours de laquelle au moins 30 civils ont été tués et plusieurs autres blessés », a indiqué son porte-parole, Stéphane Dujarric dans un communiqué publié dimanche en fin d’après-midi.

« La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) a dépêché des casques bleus dans la région », a-t-il ajouté.

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour lire

Cet article est réservé aux abonnés. Inscrivez-vous ou connectez-vous pour y accéder librement.

Abonnez-vous Gratuitement

Accédez instantanément à tous nos contenus premium.
Plus de 1000+ articles.
Lire l'article

Les dernières tendances

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?