Connect with us

Business

MTN annonce une hausse de 10 % des revenus des services en 2018

Publié

le

Le groupe sud africain a annoncé des résultats positifs après une année 2018 difficile et rythmée par des différends avec l’administration nigériane. De plus, le groupe a annoncé un plan de désinvestissement pour diminuer sa taille et se concentrer sur les marchés à fort potentiel et les services financiers mobiles et les services digitaux comme le streaming et les jeux mobiles.

Avec 233 millions d’abonnés au 31 décembre 2018, la base clientèle a augmenté de 16 millions par rapport à l’année précédente. Le revenu a aussi progressé de 10, 7 % et s’établit à 134 486 millions de Rands. Cette croissance est tirée essentiellement par le Nigéria (17,2%), le Ghana (23%) et l’Afrique du Sud (4,2%).
Au niveau des usages, cette croissance provient du service voix, l’adoption de la data et l’accélération du chiffre d’affaires dans le gros. En 2018, les revenus de la voix ont augmenté de 7,3%
Grâce à la baisse de 39 % du taux effectif par mégaoctet, l’amélioration la qualité et de la capacité de nos réseaux lié à des investissements de 26 018 millions de rands en immobilisations (capex) au cours de l’année, l’usage de la data a augmenté. On dénombre 79 millions d’utilisateurs de données actifs. Toutefois le chiffre d’affaires numérique a diminué de 32,9% en raison de l’optimisation en cours du service VAS. Le chiffre d’affaires Fintech a atteint 7 835 millions de rands, soit une augmentation de 46,8%.
Au cours de l’année, la marge EBITDA du groupe en devises constantes a augmenté de 1,7 point de pourcentage pour atteindre 35,2%. La marge d’EBITDA déclarée s’est établie à 35,9%, contre 35,4% en décembre 2017. Cette hausse est principalement due à l’amélioration des marges en Afrique du Sud (+0,7pp) et au Nigéria (+4,5pp €).
Au cours du dernier exercice financier, MTN a annoncé une hausse de 85% du bénéfice par action, principal indicateur de profit en Afrique du Sud, à 337 cents. Mais les résultats ne sont toujours pas égaux à la moitié du niveau déclaré par MTN en 2015 rapporte Reuters.

La Côte d’Ivoire et le Cameroun à la peine dans la zone WECA

MTN Cameroun et MTN Côte d’Ivoire ont enregistré une baisse à 7,3% and 6,6% du revenue respectivement. La base d’abonnés a augmenté de 1% à 11 050 millions en 2018.L’analyse des revenus montre que la baisse des revenus de MTN Côte d’Ivoire provient de la Voix (-8,7% sur les appels sortants), le digital (-10,3%) et les terminaux (-12,5%).

Le groupe veut se concentrer sur les télécoms

Le groupe a annoncé un plan de désinvestissement d’un milliard de rand sur les trois prochaines années afin d’alléger le groupe et à le recentrer sur les marchés à forte croissance du continent et du Moyen-Orient.

Le directeur général Rob Shuter, recruté chez Vodafone en 2017, a élaboré un plan de redressement prévoyant la suppression des actifs de commerce électronique déficitaires et les pays sortants où MTN n’a aucune perspective de se classer deuxième par sa part de marché.

Dans le même temps, Shuter pousse la société vers les services financiers mobiles, la diffusion de musique en continu et les jeux mobiles, misant sur une jeune population en pleine croissance, férue de technologie, pour compenser la chute des prix des services de télécommunication de base.

Business

Venture Capital

Publié

le

Découvrez dans notre dernière vidéo les Venture Capital Fund.

Lire l'article

Business

Quel est le parcours d’Eric Djibo, le PDG de la PISAM

Publié

le

Diplômé de l’ESCA en 1993, Eric Djibo dispose d’une carrière riche de dirigeant d’entreprise dans la sous-région dans l’industrie agroalimentaire (le groupe Coca Cola en particulier). Il dirige la PISAM depuis cinq années maintenant.
Avant de prendre la tête de la polyclinique, Eric djibo était le General Manager de Nureva Food une entreprise agroalimentaire au Ghana en 2013. Avant de rejoindre Novafood, il a été le général Manager de 2011 à 2012 de IIB/ Transport Limited en Sierra Leone. D’avril 2009 à fin 2010, il a dirigé en Sierra Leaone, Premier Commodities Trading Co Ltd. Enfin il a été le General Manager de la Sierra Leone Bottling Co. de 2005 à mars 2009.

Lire l'article

Business

Atlantique Assurance introduit une offre pour les agriculteurs du coton

Publié

le

La filiale du groupe Banque Centrale Populaire a introduit une nouvelle offre destinée aux agriculteurs le 25 Avril dernier.
Il s’agit d’un produit de micro-assurance indicielle, un type d’assurance innovant qui permet d’assurer les agriculteurs à moindre coût et en fonction des indices météorologiques. L’avantage pour l’agriculteur de l’offre, c’est qu’en cas de baisse de rendement, pour donner suite à une sécheresse et/ou en cas d’inondation due à de fortes pluies, l’agriculteur va recevoir une indemnisation.

Lire l'article

Les dernières tendances