Connect with us

Conseils & Astuces

7 erreurs à éviter lors de la création d’entreprise

Avatar

Publié

le

Près de la moitié des entreprises meurent après trois années d’existence. C’est pourquoi il convient d’éviter certaines erreurs quand on lance un business.  

1.      Garder son idée secrète

Les entrepreneurs commettent l’erreur de ne pas partager leur idée de peur qu’on ne vous la prenne. Il faudrait en parler à votre entourage, vos futurs clients et d’autres entrepreneurs pour recueillir un maximum de retours d’expérience. Essayez d’identifier avec eux les solutions de substitution ou les points faibles ou les pistes d’amélioration du projet.

2.      Ne pas tester son concept

L’idéal est de tester votre offre à petite échelle avant de lancer grandeur nature. Avec les réseaux sociaux, il est possible de commencer à proposer votre produit ou votre service à une cible restreinte. Ainsi, vous pourrez tester les éléments suivants : la qualité du produit, le prix et le produit répond à un réel besoin.

3. Vouloir sortir le produit parfait

Une des erreurs est de vouloir dès le départ, proposer le produit parfait. Adoptez la logique de la méthode lean canvas  en sortant un prototype ou une première version le plus rapidement possible pour le confronter au marché.

 4. Tout internaliser trop tôt

Quand on a travaillé dans une grande entreprise, on a tendance à vouloir adopter la même structure dès le départ avec son entreprise. Mais vous devez vous allier à des cofondateurs passionnés.

Au départ, vous n’avez pas besoin d’un directeur commercial. Le vendeur le plus efficace que vous aurez au tout début de votre entreprise, c’est vous. Ensuite vous n’aurez pas besoin d’un directeur financier à plein temps pendant très longtemps. Préférez des freelances pour des besoins ponctuels.

5. Négliger la comptabilité

Calculez le coût d’une action avant de la mettre en œuvre, estimez quels sont les retours sur investissement espérés, et ne laissez jamais les factures non payées s’accumuler. Relancer les personnes qui vous doivent afin de diminuer les tensions de trésorerie. Ensuite, vous devez dissocier vos finances personnelles et les finances de l’entreprise.

6.  Adopter la frugalité

Vous ne devez jamais voyager en première classe ou en classe affaires lorsque vous démarrez une entreprise. Vous devez adopter un style de vie frugal quand vous démarrez votre entreprise.

7.  Ne pas avoir de vision à long terme

Etablissez dès le départ des objectifs à long terme pour votre entreprise :

  • que voulez-vous que l’entreprise devienne dans trois, cinq ou dix ans ?
  • Comment monétiserez-vous votre entreprise ?

Conseils & Astuces

3 astuces pour mieux gérer son temps

Avatar

Publié

le

Photo de Michaela provenant de Pexels

La gestion du temps pour les entrepreneurs et les dirigeants constitue un défi. Nous proposons 3 astuces pour mieux gérer son temps pour réussir.

1. Identifier les pertes de temps

Prenez conscience du gaspillage du temps. Pendant une semaine, notez dans un agenda les tâches effectuées durant la journée en notant le temps consacré. En fin de journée, classifier les taches en cinq rubriques :
• Tâches non délégables, urgentes, non-urgentes ;
• Tâches délégables, urgentes ou non-urgentes ;
• Pertes de temps.
On distingue deux grands types de fuites de temps. D’abord, les choses sur lesquelles vous n’avez pas de valeur. Limiter les fuites de temps, c’est commencer par réduire le nombre de sujets sur lesquels vous n’avez pas de valeur. Ensuite, il faut agir sur les sujets qui ne sont pas prévus dans votre agenda. Si vous avez tendance à vous laisser embarquer par les priorités des autres, il faut apprendre à dire non.

2. Organiser vous pour être plus efficace

Avant de commencer à planifier votre temps, réfléchissez aux questions clés suivantes : quels sont les facteurs clés de réussite dans mon domaine d’activité ? Qu’aurais-je aimé faire si mes journées étaient plus longues ?
Vous pouvez utiliser la méthode NERAC pour améliore votre gestion du temps
• Noter : noter toutes les activités que vous souhaitez réaliser ;
• Estimer : estimer le temps de réalisation des tâches ;
• Réserver : réserver des créneaux horaires dans l’agenda ;
• Arbitrer : choisissez les priorités ;
• Contrôler : contrôler votre temps.

3. Planifier vos journées la veille

« La productivité de demain commence avec la préparation d’aujourd’hui », a dit John Maxwell. Préparer sa journée la veille permet de gagner en productivité.
Les étapes principales pour bien préparer sa journée sont :
• Lister vos tâches et déterminer leurs degrés de priorité ;
• Les planifier sur votre agenda ;
• Préparer les dossiers ou documents utiles et/ou importants à utiliser en première heure ;
• Préparer son cahier de prise de notes/messages sur son bureau.

Lire l'article

Conseils & Astuces

5 conseils pour réduire ses tensions de trésorerie

Avatar

Publié

le

Etre en tension de trésorerie signifie que l’entreprise n’a plus suffisamment de trésorerie ou à peine, pour payer ses créanciers et fournisseurs. C’est une situation assez fréquente pour de nombreux commerçants ou dirigeants de PME.

Si la tension de trésorerie se poursuit et s’accentue cela peut amener l’entreprise en cessation de paiements. Comment réduire ses tensions de trésorerie ou améliorer la trésorerie de votre entreprise ?

  1. Gérer la caisse de l’entreprise
  • Tenir un journal de caisse de façon journalière et dans lequel les encaissements et les décaissements y sont décrit chronologiquement ;
  • En fin de journée, tirer le solde du journal et le reporter à nouveau le jour suivant ;
  • Effectuer un inventaire mensuel et annuel du compte caisse ;
  • Digitaliser le processus d’enregistrement si le flux d’opération d’encaissement et de décaissement est énorme ;
  • Opter pour une séparation des tâches (le (a) caissier(e) jouer également le rôle de comptable) ;
  • S’assurer que le montant détenu dans la caisse n’excède pas un montant défini. Dans le cas contraire, verser le surplus en banque ;
  • Tout décaissement doit être motivé par la présentation d’une pièce justificative
  • Limiter le nombre de paiement par espèce.
  1. Assurer une gestion optimale du compte banque
  • Réaliser un état de rapprochement bancaire qui permet périodiquement de s’assurer de la conformité des écritures dans le compte banque de l’entreprise tenue par l’entreprise et celui tenu par la banque. De plus, il permet de surveiller les frais de tenue de compte ;
  • Gérer le compte banque en terme de date de valeur (la date de valeur est la date à laquelle le dépôt de fonds sur le compte banque produit des intérêts) afin de maîtriser la disponibilité de son compte banque ;
  • Trouver d’autres moyens de paiement (tels que les effets de commerce) afin de gérer à échéances les avoirs de l’entreprise en échelonnant le paiement de la dette.

3. Elaborer un plan de trésorerie prévisionnel

Cet outil est un tableau qui retrace l’ensemble des flux de trésorerie présents et futurs de l’activité de l’entreprise pour en tirer des conclusions, et permettre au manager de prendre des mesures adaptées si nécessaire.

4. Faire le suivi de la trésorerie

Le suivi de la trésorerie permet de connaître le montant de de la liquidité dont dispose aujourd’hui l’entreprise et les anticiper demain. Elle assure le maintien de la trésorerie à flot.

Cet outil offre une possibilité au manager d’avoir un état des rentrées et des sorties de fonds prévues de l’entreprise. C’est un outil assez pratique qui fournit des informations relatives aux flux de trésorerie ainsi que leur variation. Egalement, il permet de mieux gérer ses dépenses, en gérant vos comptes clients et fournisseurs et en planifiant vos activités.

5. Quelques conseils en cas de difficultés de trésorerie

  • Augmenter votre chiffre d’affaires (Augmenter vos prix, fidéliser, Développer votre visibilité…)
  • Raccourcir les délais de paiement clients via des techniques de recouvrement
  • Rallonger les délais de paiement fournisseurs via des traites
  • Disposer d’une bonne gestion de stock
  • Réduire les charges d’exploitation (décaler certains investissements dans le temps, éviter le gaspillage, centraliser si possible certains achat avec d’autres entreprises afin de bénéficier de réductions…)
  • Recourir à l’affacturage si nécessaire
  • Recourir à un découvert bancaire si nécessaire
  • Recourir à l’emprunt bancaire (crédit spot, crédit d’escompte…) si nécessaire

Lire l'article

Conseils & Astuces

3 étapes pour planifier l’année et accroître votre chiffre d’affaires

Avatar

Publié

le

C’est le début d’année et la saison des vœux. Tout le monde souhaite progresser et réussir la nouvelle année. Pour y arriver, il est critique de faire le point et de planifier. Nous vous proposons 4 étapes pour organiser avec succès la nouvelle année.

1. Faire le point de l’année précédente

Il est écrit dans le livre saint que « la fin d’une chose vaut mieux que le commencement », il est important de réaliser un bilan et d’analyser les performances de l’année.  

Prévoyez une session de réflexion individuelle dans un endroit calme, préparez les éléments nécessaires à l’avance. Vous avez besoin de la liste des produits et services avec leurs services, le décompte des clients, le chiffre d’affaire par produit ou service, les plaintes ou les difficultés clé rencontrées durant l’année. L’objectif est d’identifier ce qui n’a pas fonctionné et ce qui pourrait être amélioré.

Revenez sur l’année précédente de manière rétrospective :

·         quels ont été les moments forts de l’année : quelles sont vos réussites ? Pourquoi avez-vous raté certaines ventes, certains projets ?

·         quelles sont les expériences, les événements et les actions que vous souhaitez améliorez, développer ?

·         quelles sont les services ou initiatives à arrêter ou adapter ?

·         quelles sont les dépenses mensuelles pouvez-vous arrêter ?

·     quelle est ma façon actuelle de communiquer avec mes clientes ou mes clients potentiels ? 

Comment puis-je améliorer ma communication ?

·  combien avez-vous d’abonnés sur vos différents réseaux sociaux ? De combien cela a-t-il augmenté ? 

2. Donner l’impulsion de l’année

Grâce à cinq questions principales, visualiser l’année que vous souhaitez créer :

·         que souhaitez-vous arrêter ?

·         que souhaitez-vous réduire ?

·         que souhaitez-vous maintenir ?

·         qu’allez-vous développer ?

·         que souhaitez-vous créer ?

3. Planifier l’année

Les chiffres de l’année précédente vous donnent une idée de votre niveau actuel. Il s’agit maintenant de pouvoir augmenter ce chiffre d’affaire. Fixer vous un objectif supérieur à celui auquel vous êtes habitué, légèrement inconfortable, mais réalisable à la fois.

Après avoir fixé l’objectif, il faut le traduire en objectif opérationnel et planifier les actions pour y arriver. Pour y arriver, il faut vous poser vos questions :

·  quels sont vos services qui marchent le mieux ?

·   quelles sont vos autres sources de revenus potentiels ?

·    quelle est la répartition des services et des produits qui fonctionnement ?

Lire l'article

Les dernières tendances

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?