Connect with us

Conseils & Astuces

4 conseils pour bien diriger durant les crises

Avatar

Publié

le

Photo de Tima Miroshnichenko provenant de Pexels

Une crise désigne tout événement qui survient brusquement et qui déstabilise une organisation. De plus, elle fait perdre à l’organisation ses repères. La crise du coronavirus est la dernière crise mondiale en date.

Les crises se caractérisent par la complexité et le changement. C’est pourquoi un leader doit à la fois diriger et gérer efficacement durant une crise. Pour réussir à passer le cap de la crise, les dirigeants doivent adopter la bonne attitude. Selon Eric J. McNulty et Leonard Marcus dans le magasine HBR : «  les leaders les plus efficaces en cas de crise s’assurent que quelqu’un d’autre gère bien le présent tout en concentrant son attention sur la conduite au-delà de la crise vers un avenir plus prometteur. »

  • Être devant et devenir plus décisif

Durant les périodes de crises, quand les salariés ne voient pas ou n’entendent pas le leader, ils ont tendance à perdre espoir. Quand vous êtes invisible durant une crise, cela impacte négativement votre crédibilité. Ainsi, vous ne pouvez pas vous contenter de mémos ou de sms pour espérer rebâtir le moral de vos équipes.

Vous devez avoir des conversations honnêtes et ouvertes avec vos employés sur les difficultés commerciales actuelles et la façon dont vous prévoyez de les gérer, même si ce plan n’est pas complètement étoffé.

  • Redéfinir la performance et les attentes en termes d’attitude

Avec la crise de la COVID-19, de nombreuses entreprises ont dû fermer du jour au lendemain dans le monde entier : les restaurants, les hôtels, les aéroports. Dans ce contexte, de nombreuses entreprises ne peuvent plus réaliser leurs objectifs d’avant la crise sanitaire. Parallèlement à la mission et à la vision, les performances et les attentes comportementales doivent être définies.

  • Adopter le budget de base zéro

Le Budget Base Zéro est une méthode d’allocation des budgets qui a pour objectif de remettre à plat toutes les dépenses budgétaires traditionnelles. Avec le budget de base zéro, vous affectez chaque centime reçu chaque mois à un objectif spécifique. Une fois que vous avez déterminé ce que vous devez allouer pour couvrir les dépenses, l’épargne et le remboursement de la dette, vous ne devriez plus avoir d’argent pour le mois.

  • Élaborer un plan pour rebondir

Même si la sortie de crise est inconnue, le dirigeant doit préparer la reprise. Demander à votre équipe à quoi pourrait ressembler la reprise et quelles sont les ressources nécessaires pendant la période de rebond. Cela engagera une énergie positive et des idées sur la reconstruction.

Conseils & Astuces

5 conseils pour réduire ses tensions de trésorerie

Avatar

Publié

le

Etre en tension de trésorerie signifie que l’entreprise n’a plus suffisamment de trésorerie ou à peine, pour payer ses créanciers et fournisseurs. C’est une situation assez fréquente pour de nombreux commerçants ou dirigeants de PME.

Si la tension de trésorerie se poursuit et s’accentue cela peut amener l’entreprise en cessation de paiements. Comment réduire ses tensions de trésorerie ou améliorer la trésorerie de votre entreprise ?

  1. Gérer la caisse de l’entreprise
  • Tenir un journal de caisse de façon journalière et dans lequel les encaissements et les décaissements y sont décrit chronologiquement ;
  • En fin de journée, tirer le solde du journal et le reporter à nouveau le jour suivant ;
  • Effectuer un inventaire mensuel et annuel du compte caisse ;
  • Digitaliser le processus d’enregistrement si le flux d’opération d’encaissement et de décaissement est énorme ;
  • Opter pour une séparation des tâches (le (a) caissier(e) jouer également le rôle de comptable) ;
  • S’assurer que le montant détenu dans la caisse n’excède pas un montant défini. Dans le cas contraire, verser le surplus en banque ;
  • Tout décaissement doit être motivé par la présentation d’une pièce justificative
  • Limiter le nombre de paiement par espèce.
  1. Assurer une gestion optimale du compte banque
  • Réaliser un état de rapprochement bancaire qui permet périodiquement de s’assurer de la conformité des écritures dans le compte banque de l’entreprise tenue par l’entreprise et celui tenu par la banque. De plus, il permet de surveiller les frais de tenue de compte ;
  • Gérer le compte banque en terme de date de valeur (la date de valeur est la date à laquelle le dépôt de fonds sur le compte banque produit des intérêts) afin de maîtriser la disponibilité de son compte banque ;
  • Trouver d’autres moyens de paiement (tels que les effets de commerce) afin de gérer à échéances les avoirs de l’entreprise en échelonnant le paiement de la dette.

3. Elaborer un plan de trésorerie prévisionnel

Cet outil est un tableau qui retrace l’ensemble des flux de trésorerie présents et futurs de l’activité de l’entreprise pour en tirer des conclusions, et permettre au manager de prendre des mesures adaptées si nécessaire.

4. Faire le suivi de la trésorerie

Le suivi de la trésorerie permet de connaître le montant de de la liquidité dont dispose aujourd’hui l’entreprise et les anticiper demain. Elle assure le maintien de la trésorerie à flot.

Cet outil offre une possibilité au manager d’avoir un état des rentrées et des sorties de fonds prévues de l’entreprise. C’est un outil assez pratique qui fournit des informations relatives aux flux de trésorerie ainsi que leur variation. Egalement, il permet de mieux gérer ses dépenses, en gérant vos comptes clients et fournisseurs et en planifiant vos activités.

5. Quelques conseils en cas de difficultés de trésorerie

  • Augmenter votre chiffre d’affaires (Augmenter vos prix, fidéliser, Développer votre visibilité…)
  • Raccourcir les délais de paiement clients via des techniques de recouvrement
  • Rallonger les délais de paiement fournisseurs via des traites
  • Disposer d’une bonne gestion de stock
  • Réduire les charges d’exploitation (décaler certains investissements dans le temps, éviter le gaspillage, centraliser si possible certains achat avec d’autres entreprises afin de bénéficier de réductions…)
  • Recourir à l’affacturage si nécessaire
  • Recourir à un découvert bancaire si nécessaire
  • Recourir à l’emprunt bancaire (crédit spot, crédit d’escompte…) si nécessaire

Lire l'article

Conseils & Astuces

3 étapes pour planifier l’année et accroître votre chiffre d’affaires

Avatar

Publié

le

C’est le début d’année et la saison des vœux. Tout le monde souhaite progresser et réussir la nouvelle année. Pour y arriver, il est critique de faire le point et de planifier. Nous vous proposons 4 étapes pour organiser avec succès la nouvelle année.

1. Faire le point de l’année précédente

Il est écrit dans le livre saint que « la fin d’une chose vaut mieux que le commencement », il est important de réaliser un bilan et d’analyser les performances de l’année.  

Prévoyez une session de réflexion individuelle dans un endroit calme, préparez les éléments nécessaires à l’avance. Vous avez besoin de la liste des produits et services avec leurs services, le décompte des clients, le chiffre d’affaire par produit ou service, les plaintes ou les difficultés clé rencontrées durant l’année. L’objectif est d’identifier ce qui n’a pas fonctionné et ce qui pourrait être amélioré.

Revenez sur l’année précédente de manière rétrospective :

·         quels ont été les moments forts de l’année : quelles sont vos réussites ? Pourquoi avez-vous raté certaines ventes, certains projets ?

·         quelles sont les expériences, les événements et les actions que vous souhaitez améliorez, développer ?

·         quelles sont les services ou initiatives à arrêter ou adapter ?

·         quelles sont les dépenses mensuelles pouvez-vous arrêter ?

·     quelle est ma façon actuelle de communiquer avec mes clientes ou mes clients potentiels ? 

Comment puis-je améliorer ma communication ?

·  combien avez-vous d’abonnés sur vos différents réseaux sociaux ? De combien cela a-t-il augmenté ? 

2. Donner l’impulsion de l’année

Grâce à cinq questions principales, visualiser l’année que vous souhaitez créer :

·         que souhaitez-vous arrêter ?

·         que souhaitez-vous réduire ?

·         que souhaitez-vous maintenir ?

·         qu’allez-vous développer ?

·         que souhaitez-vous créer ?

3. Planifier l’année

Les chiffres de l’année précédente vous donnent une idée de votre niveau actuel. Il s’agit maintenant de pouvoir augmenter ce chiffre d’affaire. Fixer vous un objectif supérieur à celui auquel vous êtes habitué, légèrement inconfortable, mais réalisable à la fois.

Après avoir fixé l’objectif, il faut le traduire en objectif opérationnel et planifier les actions pour y arriver. Pour y arriver, il faut vous poser vos questions :

·  quels sont vos services qui marchent le mieux ?

·   quelles sont vos autres sources de revenus potentiels ?

·    quelle est la répartition des services et des produits qui fonctionnement ?

Lire l'article

African Media Agency (AMA)

Les 5 principales raisons de vérifier votre rapport de crédit

Avatar

Publié

le

UMOA, Le 22 Décembre 2020,-/African Media Agency (AMA)/- Le premier grand pas vers une bonne santé financière est de connaître vos antécédents de crédit, qui se reflètent dans votre rapport de crédit. Pour atteindre vos objectifs financiers personnels, vous devez notamment examiner votre rapport de crédit de la même manière que vos relevés bancaires. Voici les cinq principales raisons de vérifier votre rapport de crédit.

1. Connaître votre solvabilité – gratuitement

Les rapports de crédit jouent un rôle important dans votre santé et votre bien-être financiers, sans parler de votre solvabilité globale. Aujourd’hui, il n’a jamais été aussi facile de connaître votre situation de crédit, car vous pouvez annuellement obtenir un rapport de crédit gratuit auprès d’un bureau de crédit. L’examen régulier de votre rapport de crédit vous permet d’être dans la meilleure position possible lorsque vous demandez de nouveaux prêts et vous aidera à suivre vos progrès lors du remboursement de votre dossier de crédit.

2. Corriger les erreurs dans votre rapport de crédit

Les bureaux de crédit obtiennent des informations de vos créanciers, tels que les banques et les institutions de microfinance. La plupart du temps, vous constaterez que toutes les informations contenues dans votre rapport de crédit sont exactes. Cependant, des informations incorrectes peuvent avoir des conséquences négatives sur votre rapport de crédit – et c’est à vous de le signaler au bureau de crédit si vous trouvez quelque chose d’incorrect. Vérifiez que vos données personnelles (comme votre nom, votre adresse et votre employeur) sont correctes. Recherchez les comptes que vous ne reconnaissez pas et les prêts qui ont été remboursés, mais qui apparaissent toujours comme “ouverts”. Il est déjà assez difficile de se constituer un bon crédit, alors assurez-vous de ne pas être pénalisé pour des erreurs que vous n’avez pas commises.

3. Obtenir de meilleurs taux sur vos prêts

La gestion de votre dossier de crédit vous permet d’économiser pour les mauvais jours. Comment ? Un bon rapport de crédit peut vous aider à bénéficier de taux d’intérêt et de frais moins élevés, ce qui vous permet de libérer des fonds supplémentaires pour les urgences, la retraite et les dépenses imprévues. Mais pour négocier de meilleurs taux d’intérêt avec votre emprunteur, vous devez connaître vos antécédents de crédit à l’avance et être en mesure de démontrer que vous êtes en mesure de rembourser vos prêts. Avec un bon historique de crédit, vous avez plus de chances de vous voir accorder un prêt.

4. Améliorer vos antécédents de crédit

Souvent, les vérifications de crédit font apparaître de mauvaises décisions de crédit, oubliées depuis longtemps.  La bonne nouvelle, c’est que ce faible score de crédit peut changer. Aussi désespérée que la situation puisse paraître, un mauvais crédit ne durera pas éternellement. Même si vous avez mal géré votre crédit dans le passé, vous pouvez améliorer votre solvabilité en gérant le crédit de manière plus responsable, aujourd’hui et demain. Le meilleur point de départ est d’obtenir votre rapport de crédit et de le contrôler régulièrement. Identifiez les domaines qui doivent être améliorés et agissez dès que possible. Si votre retard de paiement est dû à des circonstances telles qu’une maladie ou un changement d’emploi, vous devez expliquer la situation à l’agent de crédit. S’il y a un problème maintenant, vous pouvez utiliser vos antécédents pour montrer que vous êtes responsable.

5. Vous protéger contre le vol d’identité

Il y a des usurpateurs d’identité qui prennent le nom d’autres personnes pour ouvrir des comptes et accumuler différents types de créances douteuses sans que vous le sachiez. Si votre rapport de crédit contient des noms que vous ne reconnaissez pas ou des comptes de crédit que vous n’avez pas demandés, vous pourriez être victime d’un vol d’identité. Grâce à ces informations, vous pouvez vous adresser aux fournisseurs de crédit pour faire cesser les activités frauduleuses menées sous votre nom en fermant les comptes.

La gestion de vos finances peut être stressante, surtout lorsque les temps sont durs, mais avec un peu de soin et une approche honnête pour corriger vos erreurs passées, vous constaterez que vous pouvez reprendre le contrôle et gérer votre crédit en toute confiance.

Vous avez annuellement droit à un rapport de crédit gratuit de la part de CREDITINFO WEST AFRICA. Tout comme vous faites contrôler votre santé en allant chez le médecin, assurez-vous de vérifier également votre santé financière.

Comment accéder à votre rapport de crédit

Contactez CREDITINFO WEST AFRICA, le bureau de crédit local pour votre dossier de crédit ;

+225 22.41.16.69.
https://uemoa.creditinfo.com

Distribué par African Media Agency (AMA) pour La BCEAO.

À propos de la BCEAO

La Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), Institut d’émission commun aux huit (8) Etats membres de l’Union Monétaire Ouest Africaine (UMOA), est un établissement public international dont le siège est à Dakar, au Sénégal. Créée le 12 mai 1962, elle réunit le Bénin, le Burkina, la Côte d’Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo.

La BCEAO jouit du privilège exclusif de l’émission monétaire sur l’ensemble des Etats membres de l’UMOA. Elle est investie de missions fondamentales consistant à : (i) définir et mettre en oeuvre la politique monétaire au sein de l’UMOA, (ii) veiller à la stabilité du système bancaire et financier de l’UMOA, (iii) promouvoir le bon fonctionnement et assurer la supervision et la sécurité des systèmes de paiement dans l’UMOA, (iv) mettre en oeuvre la politique de change de l’UMOA dans les conditions arrêtées par le Conseil des Ministres et enfin (v) gérer les réserves officielles de change des Etats membres de l’UMOA.

Outre ces missions fondamentales, la Banque Centrale peut conduire, dans le respect de l’équilibre monétaire, des missions ou projets spécifiques. Le projet de promotion des Bureaux d’Information sur le Crédit (BIC) dont la mise en œuvre lui a été confiée en 2013 par les Hautes Autorités de l’Union, entre dans ce cadre.

Pour plus d’information sur la BCEAO, visitez  https://www.bceao.int

À propos d’IFC

Membre du Groupe de la Banque mondiale, IFC est la plus importante institution mondiale d’aide au développement dont les activités concernent exclusivement le secteur privé dans les pays en développement.

IFC travaille avec le secteur privé dans les pays en développement afin de contribuer à créer des opportunités pour tous.

IFC utilise et mobilise ses produits et services, ainsi que ceux des autres institutions du Groupe, afin d’apporter des solutions de développement adaptées aux besoins de ses clients. Ses ressources financières, son expertise technique, son expérience mondiale et sa culture de l’innovation lui permettent d’aider ses partenaires à surmonter leurs difficultés financières, opérationnelles ou politiques.

Dans un contexte d’accès limité aux capitaux, IFC apparaît comme une source mais aussi un levier de financement, de connaissance et de partenariats de long terme, qui aident les clients à surmonter les contraintes auxquelles ils sont confrontés en matière d’investissement, d’infrastructure, de qualification et de réglementation.

IFC parvient à mobiliser, auprès de tiers, des ressources considérables au profit de ses projets. En s’engageant dans des environnements difficiles et en parvenant à mobiliser des financements privés, IFC est en mesure d’élargir son influence et d’avoir un impact sur le développement qui va bien au-delà de ses ressources directes.

Pour plus d’informations, veuillez consulter notre site internet: www.ifc.org/ 

A propos du Bureau d’Information sur le Crédit

Un Bureau d’Information sur le Crédit ou Credit Bureau est une institution qui :

  • collecte auprès des organismes financiers, des sources publiques et des grands facturiers (sociétés d’électricité, d’eau et de téléphonie mobile), des données disponibles sur les antécédents de crédit ou de paiement d’un emprunteur ;
  • traite les informations collectées à l’aide de techniques (statistiques, informatiques…) appropriées ; commercialise les produits dérivés de ces informations traitées (notamment des rapports de solvabilité et des scoring) auprès, entre autres, d’établissements de crédit.

Pour plus d’information sur CREDITINFO WEST AFRICA, visitez https://uemoa.creditinfo.com 

Contact Média
Gaëlle Thisse
gt@amediaagency.com

The post Les 5 principales raisons de vérifier votre rapport de crédit appeared first on African Media Agency.

Source : African Media Agency (AMA)

Lire l'article

Les dernières tendances

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?