Connect with us

Startup

Côte d’Ivoire : la bataille des frais de livraison est lancée entre Jumia Food et Glovo

Avatar

Publié

le

 Grâce à une nouvelle expérience client et un positionnement prix bas, Glovo est en train de devenir une réelle alternative face au premier arrivant Jumia Food sur le marché ivoirien. Après cinq mois de présence de ce nouveau concurrent, Jumia Food vient de réduire ses prix de livraison pour s’aligner au tarif de Glovo. C’est le début de la bataille de ses startups pour le leadership du marché.

Une stratégie de pénétration de marché gagnante pour Glovo

Glovo est une application de livraison à la demande dont la promesse est « tout ce que vous avez commandé via l’application en moins d’une heure ». Elle a été créée en 2015 en Espagne et ses fondateurs sont Oscar Pierre et Sacha Michaud. Le délai de livraison est l’élément majeur de différenciation de la startup. De plus, la jeune pousse utilise d’un système algorithme de machine Learning qui calcule les trajets et attribue la commande au coursier le plus proche du lieu de saisi.

La Startup a lancé ses activités en Côte d’Ivoire en Avril 2019. Les débuts ont été timides. En plus de prendre ces marques, la compagnie a de l’être impacté par l’opération policière contre les véhicules à deux roues qui s’est déroulé durant les mois de mai et juin 2019. Mais depuis quelques mois, les livreurs jaunes de Glovo sont de plus en plus visibles dans les quartiers de la capitale. En ligne avec son positionnement d’accessibilité et pour acquérir rapidement des parts de marché, Glovoa choisi d’adopter un prix plus bas que Jumia Food. Cette stratégie d’entrée semble payer. « Pour les quatre premiers mois, nous sommes très heureux, parce que Abidjan a dépassé toutes nos attentes. Nous remarquons que dans nos chiffres, nous impactons environ 1 000 personnes tous les jours, à savoir les vendeurs, les boutiques, les clients et les Glovers qui se font des revenus grâce à cette activité » a indiqué Rodgrigo Altier le manager général monde à Educarriere. Enfin la compagnie a su s’imposer sur un segment autre que la livraison de repas assez rapidement. Tania Quintero la PDG de Glovo Côte d’Ivoire a indiqué à The Africa Report : « Alors que dans les autres pays, la livraison de nourriture est notre catégorie la plus importante, la livraison des courses au supermarché connaît le plus de succès ».

Jumia Food défend son leadership

Youpi !!! Désormais, vos plats préférés livrés à 500 FCFA seulement ! c’est le titre du courriel reçu de JumiaFood ce mardi 20 Août 2019. Avec ce courriel, le pionner du secteur Jumia Food a choisi de s’aligner au tarif du nouvel entrant. C’est une action de défense pour éviter une érosion du parc client.

Présent depuis 2013, Hello Food devenu Jumia Food a débuté comme une application de livraison de repas à la demande.  Depuis 2018, Jumia Food a été étendu à la livraison d’apéros, de courses de supermarchés. Sa proposition de valeur est similaire à celle de Glovo : les clients peuvent commander des courses et des repas et se faire livrer à domicile en moins d’1 heure. La plate-forme proposant une grande variété de plats (cuisine ivoirienne, camerounaise, togolaise, congolaise, sénégalaise, marocaine, libanaise, indienne, française, italienne, américaine, japonaise, coréenne, vietnamienne, mexicaine, turque, etc.) avec plus de 100 restaurants abidjanais. Les prix sur la plateforme sont les mêmes qu’au restaurant. Les chiffres en 2015 ont montré que le marché de la livraison de colis était porteur :  la pizza était le repas le plus commandé, les livreurs parcouraient en moyenne 1400 kilomètres par jour, 51 % des commandes étaient faites sur Internet et le temps moyen de livraison d’une commande était de 49 minutes.

Le marathon pour le leadership du marché débute

Après cinq années de leadership sans partage, Jumia Food a désormais un concurrent de poids. Ces deux entreprises ont de nombreux points communs. D’abord ils offrent une expérience utilisateur de qualité avec de beaux visuels, une navigation intuitive et un parcours client ordonné. Ensuite l’offre est similaire : les restaurants, les courses, l’apéro. Enfin le revenu-model est identique avec des frais de livraison facturés à 500 FCFA.

Les startups se différencient sur cinq éléments principaux :

  • l’ergonomie de l’application ( fluidité de l’expérience utilisateur, facilité d’utilisation, fonctionnalité suivi en temps réel du coursier,)
  • l’adaptation du parcours client ( moyens de paiement, suivi en temps réel, possibilité de signifier que l’on a la monnaie) : Jumia Food offre plus de moyens de paiement (carte bancaire, mobile money) quand Glovo propose deux modes (l’espèce et la carte bancaire)
  • la diversité de l’offre : Glovo livre les courses personnelles en plus des restos, supermarchés et boutiques quand Jumia ne le fait pas. Avec Glovo on trouve un nombre limité de restaurants pour le moment. Mais Glovo a intégré des maquis et des restaurants de plats typiquement locaux comme Chez Miss Zahui. Tandis que Jumia a la base de restaurants la plus large. Mais l’offre en terme de supermarchés reste limitée
  • Le branding : Glovo fait l’effort de livrer les plats dans des sacs cabas alors que Jumia Food ne le fait pas.

Les plates-formes ont des coûts logistiques et marketing importants et ont des pertes importantes. Ces startups vont batailler pour survivre et régner en maitre sur le marché afin de devenir profitable.

Startup

Covid-19 : les compagnies aériennes africaines pourraient perdre 4 933 milliards FCFA

Avatar

Publié

le

Covid-19 : les compagnies aériennes africaines pourraient perdre 4 933 milliards FCFA

« Les compagnies aériennes africaines pourraient perdre 4 933 milliards Fcfa de revenus passagers par rapport à 2019.  Tandis que les pertes d’emplois dans l’aviation et les industries connexes pourraient atteindre 3,1 millions », a indiqué Abderahmane Berthé le secrétaire général de l’Association des compagnies aériennes africaines

Lire l'article

Startup

Jules Ngankam a été confirmé directeur général du Groupe African Guarantee Fund

Avatar

Publié

le

Le conseil d’administration de l’African Guarantee Fund (AGF) a nommé Jules Ngankam directeur général du fonds le 22 septembre 2020.

Le conseil d’administration  a confirmé Jules Ngankam au poste de directeur général. Il était directeur général par intérim du Groupe depuis juillet dernier.

Jules Ngankam a rejoint l’AGF depuis 2013. Il a été directeur financier (2013) et directeur général adjoint (2017).

Il est diplômé en statistique et économie de l’Ecole nationale de la statistique et de l’administration économique (ENSAE) de Paris et en management de l’ESSEC Business School de Paris.

Lire l'article

Business

Nestlé a lancé un projet de lutte contre les déchets plastiques en Côte d’Ivoire

Avatar

Publié

le

credit photo :

Nestlé Côte d’Ivoire, filiale du groupe alimentaire suisse Nestlé, s’est associée à la commune de Cocody, pour lancer un projet de gestion des déchets plastiques.

Nestlé Côte d’Ivoire et la commune de Cocody ont lancé le projet J’aime Cocody, loin de ma lagune les déchets plastiques. L’objectif du projet est de réduire la pollution plastique dans les baies de la commune de cocody.

Nestlé Côte d’Ivoire veut réduire d’un tiers son utilisation de plastiques vierges d’ici 2025. Ainsi elle souhaite augmenter la quantité de plastiques usagés pour l’élaboration d’emballages emballages alimentaires. Nestlé va payer à des prix supérieurs au marché des plastiques recyclées. L’entreprise agro-alimentaire suisse va réduire les charges dans d’autres secteurs pour acheter 2 millions de tonnes métriques de plastique recyclé plus de 896  milliards de FCFA (1,6 milliard de dollar).

La commune de Cocody et le groupe Nestlé vont créer un système de collecte des déchets plastiques.

Lire l'article

Les dernières tendances