Connect with us

Techno

Gartner prédit que 3 technologies vont révolutionner le marché africain

Publié

le

Dans son rapport « Gartner Africa ICT Hype Cycle 2019 », le cabinet de conseil américain prédit que les villes intelligentes, l’Internet des objets et les systèmes satellites en orbite basse vont changer le marché africain des technologies.

Bettina Tratz-Ryan, vice-présidente de la recherche chez Gartner justifie le potentiel des smart city par la forte croissance de l’urbanisation des entreprises et des populations dans les capitales africaines. En effet, avec la Smart City les responsables publics vont utiliser le numérique pour optimiser les gestions de transports, de l’énergie, des déchets.

Pour relever les défis auxquels doivent déjà faire face certaines villes, de nombreux urbanistes et responsables publics misent sur la  Smart City, à savoir le recours au numérique pour optimiser les flux urbains : gestion des transports, de l’énergie, des déchets,etc. Et les investissements dans la Smart City ont débuté avec des dépenses estimées à 1,2 milliard de dollars en 2018. « L’impact d’un système de villes intelligentes sur les entreprises en Afrique sera motivé par la capacité des entreprises publiques et privées à automatiser et à offrir de meilleures expériences de service », estime-t-elle.

L’Internet des Objets (IoT) est la seconde technologie structurante selon Gartner. Le marché de l’IoT est estimé à 500 milliards de dollars au cours des prochaines années. Jeffrey Mann, son vice-président de la recherche chez Gartner, a indiqué que la technologie offre de nombreuses possibilités pour certains types d’applications très novateurs. Pour lui, bien que l’Afrique n’ait pas d’énormes investissements en capital, elle a beaucoup de ressources pour utiliser les technologies de base et réaliser des choses intéressantes adaptées aux situations africaines.

Enfin Bill Menezes a indiqué la technologie des systèmes de satellites « est importante pour les pays africains, car les satellites peuvent couvrir toutes les zones géographiques isolées ou sous-desservies, fournissant ainsi la connectivité à large bande indispensable pour y opérer ».

Lire plus sur Agence Ecofin

Techno

L’application mobile de la Banque Atlantique est opérationnelle dans 5 pays de l’UEMOA

Publié

le

L’application Banque Atlantique Mobile est désormais disponible dans toute la zone UEMOA. L’application de la banque était disponible en Côte d’Ivoire uniquement.

La Banque Atlantique, filiale de la Banque Centrale Populaire (BCP) a annoncé le 03 Septembre 2019 que son application mobile était disponible dans tous les sept pays de la zone UEMOA (Côte d’Ivoire, Bénin, Burkina Faso, Mali, Niger, Sénégal et Togo.

« Avec Atlantique Mobile, Banque Atlantique devient le premier groupe financier de l’espace UEMOA à proposer une application totalement gratuite, centrée sur l’utilisateur, intégrant des fonctionnalités inédites et exclusives allant de la reconnaissance faciale à la modification du plafond de la carte », avait précisé Kamal MOKDAD, Directeur Général du groupe et de l’international lors du lancement.

Lire plus sur Agence Ecofin

Lire l'article

Infographies

1,71 milliard de sites Web dans le monde en 2017

Publié

le

Le nombre de sites Web a connu une forte croissance ses vingt dernières années : 10 en 1992, 3 000 sites en 1994 et 1,71 milliard de site web en 2017. Il y aurait 1 million de sites Web actifs en Afrique du Sud en 2015. Il y avait 9 115 sites .ci en 2012.

Source : Statista

Lire l'article

Techno

Le groupe Facebook réuni des catalyseurs de changement à Accra

Publié

le

Le géant américain organise un événement intitulé “Célébrer les icônes du changement”qui réunit 40 jeunes leaders, développeurs, entrepreneurs et acteurs du changement les 23 et 24 Août

“Célébrer les icônes du changement”, c’est le thème de l’organisation organisé par Facebook depuis hier. Pendant deux jours, Facebook veut présenter la prochaine génération de leaders et d’innovateurs africains. Ce sont des leaders de communauté Facebook, des développeurs et des entrepreneurs qui ont été sélectionnés.

Durant cet événement, ces jeunes vont participer à des ateliers sur le numérique, le leadership et le mentorat. De plus, c’est une occasion d’agrandir leurs réseaux relationnels.

Pendant deux jours, ils vont créer des liens, assister à des ateliers sur le leadership et les compétences numériques et partager leur expérience avec d’autres jeunes inspirants. Issus de douze pays africains (Ghana, de Madagascar, Burkina Faso, Kenya, Sénégal, Nigeria, Ethiopie, Botswana, République Démocratique du Congo, Afrique du Sud, Cameroun et de la Zambie), les participants auront également l’occasion de redonner aux communautés locales à Accra en organisant des ateliers tels que Coding for kids ou à travers des sessions de mentorat pour d’autres entrepreneurs en devenir.

“Je suis très fière que nous organisions le premier événement de ce genre pour Facebook sur le continent africain et au Ghana. Chez Facebook, nous considérons que notre rôle est de soutenir et d’investir dans diverses communautés ici sur le continent et nous portons une attention particulière aux jeunes. Cet événement vise à célébrer ces personnes, le talent extraordinaire, l’innovation et les entreprises que nous voyons émerger, ainsi que les jeunes qui accélèrent cette croissance et bâtissent un avenir incroyable pour le continent.”, a commenté Kezia Anim-Addo, Responsable de la communication de Facebook en Afrique sub-saharienne.

Lire l'article

Les dernières tendances