Connect with us

Finance

La Banque africaine de développement investit 20 millions $ en faveur du Fonds Africain de la Sylviculture

Publié

le

La Banque Africaine de Développement (BAD) a annoncé le 6 Septembre 2019 un investissement de 20 millions $ au Fonds africain de la sylviculture (FAS II). Le   FAS II est géré par Criterion Africa Partners (CAP) une société d’investissements spécialisée dans le secteur forestier et basée en Afrique du Sud. Il cible Le Fonds II cible les régions de la zone Afrique orientale et australe.

Le fonds ambitionne d’être actif dans la réhabilitation de plantations existantes pour en accroître la productivité grâce, à la conversion des actifs sylvicoles en actifs à haute valeur, à la transformation en aval des produits à base de bois à forte marge et à l’utilisation des déchets de bois comme biomasse, pour les installations de production d’énergie sur le continent.

Finance

Bloomfield Investment accorde une note AA avec une perspective stable à la CNPS

Publié

le

L’agence de notation Bloomfield Investment a rendu publique sa notation de la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale de Côte d’Ivoire (CNPS). L’agence a attribué la note AA à long terme, avec une perspective stable et la note A1+ à court terme, avec une perspective stable.

La notation reflète selon l’agence la solidité de l’institution financière. L’agence explique cette notation par sept facteurs positifs dont les principaux sont basés sur l’appui étatique, une révision du régime et les bonnes personnes. D’abord l’agence note le soutien marqué de l’Etat à la caisse. Ensuite l’agence révèle une révision du régime de base de  retraite qui rétablit l’équilibre de la branche. De plus, les analystes ont noté comme troisième facteur positif un risque de rupture du management maîtrisé. Les bonnes performances globales de l’agence qui génère des excédents d’exploitations depuis 2012 constituent le quatrième facteur positif.

Les analystes ont fait ressortir quatre principaux facteurs de fragilité de la caisse : une non-conformité à certains ratios prudentiels du secteur, une visibilité limitée sur la rentabilité des programmes immobiliers en cours, un renforcement du cadre de gouvernance et une formalisation du plan stratégique.

Lire l'article

Economie

Côte d’Ivoire : l’Agence Française de Développement finance 3 projets pour le développement de l’entrepreneuriat

Publié

le

credit photo : Apa

Le 21 Décembre 2019, l’Agence Française de développement (AFD) a signé avec des banques trois projets pour soutenir l’entrepreneuriat en Côte d’Ivoire rapporte Apa.
Dans le cadre de Choose Africa, un programme initié par la France et mis en œuvre par l’AFD et sa filiale dédié au secteur privé Proparco, l’AFD a signé des accords avec les banques. L’objectif est d’accompagner les Star-up, TPE (Très petites entreprises) et PME (Petites et moyennes entreprises).
Le premier projet consiste à accorder une garantie de 15 millions d’euros (9,835 milliards FCFA) à un projet pilote. Ce projet est signé avec la Société Générale Côte d’Ivoire (SG CI) va permettre le développement d’une offre de garantie sur des opérations de court terme de trade finance.
Le second projet s’appelle SUNREF. Il s’agit d’une offre pour faciliter l’acquisition d’équipements par les entreprises. De plus, SUNREF propose aux banques du sud des conditions de partenariat privilégiées pour leur permettre de saisir les opportunités de la finance verte. SUNREF a été signé avec les groupes bancaires NSIA pour un montant de 7,5 millions d’euros (4,919 milliards FCFA). et avec SG CI pour un montant de 10 millions d’euros (6,560 milliards FCFA).

Lire l'article

Finance

La Fintech Julaya a levé 550 000 $

Publié

le

Julaya une fintech basée en Côte d’Ivoire a levé 550 000 $ (296  millions FCFA) a annoncé Disrupt Africa.

Julaya est une fintech fondée en 2018 par Mathias Léopoldie et Charles Talbot. Elle propose aux petits commerçants et aux PME des services financiers numériques.

 « Nous offrons de la valeur aux entreprises avec un accès à diverses transactions financières numériques telles que les transferts d’argent mobile, le rechargement de temps d’attente et les virements bancaires vers toutes les banques. Le secteur informel et les PME cherchent à améliorer leurs opérations grâce à des transactions plus sûres et plus rapides» a déclaré Talbot à Disrupt Africa.

Ces fonds vont servir à accélérer la croissance et à étendre les opérations en Côte d’Ivoire de la jeune pousse.

Lire l'article

Les dernières tendances