Connect with us

Economie

La Banque mondiale verse 35 millions de dollars à la Côte d’Ivoire pour ses efforts de réduction des émissions de carbone

Avatar

Publié

le

La Côte d’Ivoire a reçu un versement de 35 millions de dollars (environ 21,175 milliards de FCFA) de la Banque mondiale en reconnaissance de ses efforts remarquables pour réduire ses émissions de carbone de 7 millions de tonnes.

La Côte d’Ivoire a franchi une étape significative dans sa lutte contre le changement climatique en recevant un versement de 35 millions de dollars (environ 21,175 milliards de FCFA) de la Banque mondiale. Cette somme récompense la réduction vérifiée de 7 millions de tonnes d’émissions de carbone, réalisée grâce à des initiatives locales de conservation des forêts et de reboisement.

Ce paiement est le résultat d’un accord de paiement des réductions d’émissions (ERPA) conclu avec le Fonds de partenariat pour le carbone forestier (FCPF) de la Banque mondiale. Il illustre la réussite des efforts concertés des communautés locales et des acteurs de la conservation pour réhabiliter les forêts dégradées, planter des cultures et des arbres, et préserver les forêts existantes.

Les fonds seront distribués selon un plan de partage des bénéfices rigoureux et transparent, bénéficiant directement à ceux qui ont joué un rôle clé dans la réduction des émissions entre octobre 2020 et décembre 2021. Cette initiative met en lumière l’importance de la coopération internationale et des mécanismes financiers pour renforcer les pratiques environnementales durables.

« La réussite remarquable de la Côte d’Ivoire reflète son engagement indéfectible en faveur d’une gestion responsable de l’environnement, de l’action climatique et de la prospérité partagée », a déclaré Marie-Chantal Uwanyiligira, directrice des opérations de la Banque mondiale pour la Côte d’Ivoire. « En réduisant ses émissions de carbone, le pays protège non seulement ses forêts inestimables, mais ouvre également la voie au développement durable sur l’ensemble du continent africain et au-delà. »

Le programme de réduction des émissions de la Côte d’Ivoire cible cinq régions administratives de la ceinture du cacao, couvrant environ 4,69 millions d’hectares, dont le parc national de Taï, une réserve de biosphère de l’UNESCO. Ce programme vise à réduire les émissions de CO2 de 30 millions de tonnes sur une période de cinq ans grâce à des pratiques de gestion durable des terres.

Lynn-karelle
Expert Etude Sectorielle
ChatBot