Connect with us

Startup

La SFI s’allie à Twiga Foods pour améliorer la traçabilité alimentaire au Kenya

Publié

le

La SFI s’allie à Twiga Foods pour améliorer la traçabilité alimentaire au Kenya

La SFI s’allie à Twiga Foods une plate-forme de distribution technologique d’aliments basée au Kenya, afin de renforcer les pratiques de la société en matière de sécurité alimentaire conformément aux normes internationales et d’assurer la traçabilité des produits de la ferme aux consommateurs.

Twiga Foods connecte les petits exploitants agricoles des zones rurales aux vendeurs en détail informels des villes via le téléphone mobile. C’est le plus grand distributeur national de produits alimentaires au Kenya avec 130 tonnes de produits traités en moyenne par jour. Les produits proviennent de 13 000 agriculteurs, des centres de collecte de Twiga dans 20 comtés et sont distribués à 10 000 vendeurs à Nairobi et dans les comtés voisins.

La SFI conseillera l’entreprise sur les systèmes de gestion de la qualité des aliments et de la sécurité alimentaire dans ses installations de manutention des produits. De plus, elle va accompagner Twiga sur les pratiques agronomiques visant à améliorer la productivité, l’irrigation et la santé des sols.
« Twiga Foods travaillera avec IFC pour former les agriculteurs aux meilleures pratiques agricoles et garantir la traçabilité totale des produits. Le projet concernera dans un premier temps avec 30 fermes pilotes de 20 comtés pour atteindre GLOBAL G.A.P. certification, la norme mondiale pour une agriculture sûre et durable, d’ici la fin de l’année prochaine » a déclaré Jumoke Jagun-Dokunmu, directeur régional de la SFI pour l’Afrique de l’Est.

En mars 2021, Twiga espère avoir atteint une traçabilité à 100% et GLOBAL G.A.P. conformité de ses fournisseurs sous contrat.

Startup

5 startups africaines utilisant l’intelligence artificielle

Publié

le

Découvrez 5 startups africaines qui innovent en utilisant l’intelligence artificielle.

1. Kudi
Kudi est à la base un chatbot qui permet de réaliser des transactions financières. En avril 2019, 30 millions $ de transactions étaient réalisés via Kudi. La startup a levé 6,7 millions $ de dollars pour accélérer son développement.

2. Apollo Agriculture
Apollo Agriculture, une start-up kényane qui fournit des conseils et intrants agricoles ainsi que des financements aux producteurs et petits agriculteurs du pays. La startup s’appuie sur les avancées en matière d’apprentissage automatique, de télédétection et d’argent mobile pour proposer aux petits exploitants un financement en intrants et des conseils agronomiques à un coût considérablement inférieur à celui des solutions actuelles.

3. Nala
Nala est une application d’argent mobile simplifiée qui permet aux utilisateurs d’effectuer des transactions plus rapides, plus intelligentes et plus sûres sans connexion Internet.

4. Visibility Insight
La start-up sud-africaine Vizibiliti Insight utilise l’IA pour aider le secteur de l’immobilier commercial à présélectionner les locataires et à prédire les risques de défaillance.

5. Cowtribe
Créée en 2016, Cowtribe est une jeune pousse ghanéenne qui collecte et regroupe des vaccins authentiques et abordables destinés aux animaux provenant de grands fournisseurs, et fonctionne via un réseau d’agents qualifiés pour les livrer aux agriculteurs. Les vaccins peuvent être commandés via USSD, SMS et téléphone, ainsi que par l’intermédiaire d’agents communautaires.

Lire l'article

Startup

iHub, le nouveau co-working space abidjanais

Publié

le

 

Suguba, une plate-forme régionale axée sur le développement d’entreprises pour les entrepreneurs et les start-ups, a inauguré officiellement un espace Coworking space ce vendredi 14 juin dernier à Abidjan.C’est un nouvel acteur dans l’écosystème entrepreneurial abidjanais qui compte une vingtaine de coworking space. Indicateur du développement des startups, on observe l’éclosion de nombreux coworking space à Abidjan ces deux dernières années.

Un marché naissant en Côte d’Ivoire

Les espaces de coworking, ou tiers-lieu, sont des espaces de travail partagés, favorisant une nouvelle manière d’appréhender le travail. La majorité des personnes pratiquant le coworking sont des travailleurs indépendants et des entrepreneurs. Ce sont de véritables communautés de travailleurs, lesquelles s’entraident, et organisent régulièrement des évènements.
Ovillage, Orange Fab, Innov house, Tech Hub d’Akendewa, Seedspace, Le Phare, Graisen, Colab, African Startupforum, Rungis, Jooklabs et Royal WorkClub sont les autres coworking space actifs sur Abidjan. Royal Work Club se positionnent sur segment haut de gamme. Postes de travail, bureaux privés, salles de conférences et des services (coaching, conseil, etc.) avec des forfaits journaliers, hebdomadaires et mensuels constituent principalement l’offre de ces espaces de travail.

22 400 coworking spaces projetés en 2020

Selon le dernier rapport de Deskmag, le nombre de coworking est projeté à 22 400 à fin 2019 contre 18 700 en 2018. C’est 19,78 % de croissance. À la fin de l’année, près de 2,2 millions de personnes devraient travailler dans plus de 22 000 espaces de coworking dans le monde. Les challenges principaux des coworking space sont : le recrutement de nouveaux membres, les contraintes financières et la quantité d’espace allouée.

Lire l'article

Startup

Huit startups sélectionnées par l’incubateur Sud-Africain Injini

Publié

le

Injini est un incubateur spécialisé dans l’edtech. L’incubateur a sélectionné huit startups pour sa promotion 2019.

Zaio : fondée en 2017, Zaio est une startup qui rend l’apprentissage du coding plus simple. De plus, elle propose une expérience pratique pour permettre une insertion rapide.

Traindemy : Uyi Vincent Edigin et Aniwura Tijani ont lancé en 2018 une plate-forme qui aide les utilisateurs à acquérir des compétences professionnelles et techniques par le biais de cours en ligne et d’opportunités de pratique hors ligne.

Otrac : Otrac est une solution d’apprentissage en ligne qui soutient la formation médicale continue des praticiens de la santé.

Agricomm Media : Aide les agriculteurs émergents à améliorer leur productivité en les connectant à une formation agricole en ligne. La startup basée à Lusaka a été fondée en 2015 par Daliso Chitundu.

MyJob Pass: grâce à la plate-forme numérique tanzanienne MyJob Pass, les étudiants et les diplômés peuvent se perfectionner ou acquérir une expérience de travail en vue de la préparation à des emplois de premier échelon. La startup a été fondée en 2017 par Cynthia Bavo.

Lire l'article

Les dernières tendances