Connect with us

Startup

La start-up Ivoire carreaux transforme les verres en carreaux

Publié

le

Grâce à un procédé breveté, Ivoire Carreaux recycle les verres en carreaux et propose une alternative sur ce marché dominé par les importations

Une innovation à fort impact fruit de la recherche

Fondée en Août 2018 par Kouassi Bleh Raoul-Ulrich et ses amis, Ivoire carreaux est un pionner dans le domaine du recyclage du verre en Côte d’Ivoire. Ils recyclent les verres en carreaux grâce à une technique qu’ils ont élaborée à partir des travaux de recherches.
Selon la banque mondiale, la production journalière de déchets est estimée à 0,65 kg par jour en 2012. Les verres représentent 0,6 % des déchets produits. Il existe une filière informelle de recyclage des verres. Le marché du recyclage ivoirien est à fort potentiel.

Kouassi Bleh Raoul-Ulrich un jeune doctorant de 30 ans en géo matériaux et technologies de l’habitat à l’université Félix Houphouët Boigny de Cocody, a développé une nouvelle catégorie de carreaux obtenue à partir de verres recyclés grâce à technique développée à partir de recherches en laboratoire.

Ivoire Carreaux innove à deux niveaux. Dans un premier temps, l’entreprise a créé une nouvelle filière de recyclage du verre. Elle récupère les verres auprès de ménages, de restaurants, etc. Le recyclage du verre permet de faire des économies de matières premières, d’eau et d’énergie mais aussi de réduire les émissions de dioxyde de carbone. Ensuite elle produit des carreaux haut gamme ayant une durée de vie et une résistance plus élevée.

Le défi est de s’imposer sur un marché dominé par les importations

Le secteur du carrelage est dépendant du secteur du BTP. Il est dominé par les importations de carreaux et dalles de revêtements en céramiques sont de 158,3 tonnes pour une valeur de 13,4 milliards FCFA en 2017. Tandis que le marché de la fabrication en matériaux céramiques est estimé à 170 millions FCFA en 2013. Ivoire Carreaux est au stade de lancement et cible les entreprises de construction et les particuliers. Le défi est d’accroitre la notoriété et atteindre une taille critique en termes de production. En effet, l’une des difficultés selon le fondateur c’est de « de collecter récupération le verre auprès des ménages, des entreprises, des restaurants. »

Pour recruter de nouveaux clients, la jeune pousse mise sur les réseaux sociaux, la présence dans les salons et les visites sur les chantiers. « Notre première cliente est la propriétaire du maquis le Pied dans lô qui a vu nos publications sur Facebook. Elle nous a contacté pour effectuer des travaux de rénovation dans son maquis. » précise Kouassi Raoul-Ulrich.
Kouassi Bleh Ulrich, qui a pour modèle Jean Kacou Diagou fondateur du groupe de bancassurance Nsia, rêve de devenir un groupe industriel majeur sur le plan national dans le marché du carrelage. L’entreprise a une capacité de production 200 m2 par mois et l’objectif est de tripler cette capacité d’ici 2022.

Startup

5 startups africaines utilisant l’intelligence artificielle

Publié

le

Découvrez 5 startups africaines qui innovent en utilisant l’intelligence artificielle.

1. Kudi
Kudi est à la base un chatbot qui permet de réaliser des transactions financières. En avril 2019, 30 millions $ de transactions étaient réalisés via Kudi. La startup a levé 6,7 millions $ de dollars pour accélérer son développement.

2. Apollo Agriculture
Apollo Agriculture, une start-up kényane qui fournit des conseils et intrants agricoles ainsi que des financements aux producteurs et petits agriculteurs du pays. La startup s’appuie sur les avancées en matière d’apprentissage automatique, de télédétection et d’argent mobile pour proposer aux petits exploitants un financement en intrants et des conseils agronomiques à un coût considérablement inférieur à celui des solutions actuelles.

3. Nala
Nala est une application d’argent mobile simplifiée qui permet aux utilisateurs d’effectuer des transactions plus rapides, plus intelligentes et plus sûres sans connexion Internet.

4. Visibility Insight
La start-up sud-africaine Vizibiliti Insight utilise l’IA pour aider le secteur de l’immobilier commercial à présélectionner les locataires et à prédire les risques de défaillance.

5. Cowtribe
Créée en 2016, Cowtribe est une jeune pousse ghanéenne qui collecte et regroupe des vaccins authentiques et abordables destinés aux animaux provenant de grands fournisseurs, et fonctionne via un réseau d’agents qualifiés pour les livrer aux agriculteurs. Les vaccins peuvent être commandés via USSD, SMS et téléphone, ainsi que par l’intermédiaire d’agents communautaires.

Lire l'article

Startup

iHub, le nouveau co-working space abidjanais

Publié

le

 

Suguba, une plate-forme régionale axée sur le développement d’entreprises pour les entrepreneurs et les start-ups, a inauguré officiellement un espace Coworking space ce vendredi 14 juin dernier à Abidjan.C’est un nouvel acteur dans l’écosystème entrepreneurial abidjanais qui compte une vingtaine de coworking space. Indicateur du développement des startups, on observe l’éclosion de nombreux coworking space à Abidjan ces deux dernières années.

Un marché naissant en Côte d’Ivoire

Les espaces de coworking, ou tiers-lieu, sont des espaces de travail partagés, favorisant une nouvelle manière d’appréhender le travail. La majorité des personnes pratiquant le coworking sont des travailleurs indépendants et des entrepreneurs. Ce sont de véritables communautés de travailleurs, lesquelles s’entraident, et organisent régulièrement des évènements.
Ovillage, Orange Fab, Innov house, Tech Hub d’Akendewa, Seedspace, Le Phare, Graisen, Colab, African Startupforum, Rungis, Jooklabs et Royal WorkClub sont les autres coworking space actifs sur Abidjan. Royal Work Club se positionnent sur segment haut de gamme. Postes de travail, bureaux privés, salles de conférences et des services (coaching, conseil, etc.) avec des forfaits journaliers, hebdomadaires et mensuels constituent principalement l’offre de ces espaces de travail.

22 400 coworking spaces projetés en 2020

Selon le dernier rapport de Deskmag, le nombre de coworking est projeté à 22 400 à fin 2019 contre 18 700 en 2018. C’est 19,78 % de croissance. À la fin de l’année, près de 2,2 millions de personnes devraient travailler dans plus de 22 000 espaces de coworking dans le monde. Les challenges principaux des coworking space sont : le recrutement de nouveaux membres, les contraintes financières et la quantité d’espace allouée.

Lire l'article

Startup

Huit startups sélectionnées par l’incubateur Sud-Africain Injini

Publié

le

Injini est un incubateur spécialisé dans l’edtech. L’incubateur a sélectionné huit startups pour sa promotion 2019.

Zaio : fondée en 2017, Zaio est une startup qui rend l’apprentissage du coding plus simple. De plus, elle propose une expérience pratique pour permettre une insertion rapide.

Traindemy : Uyi Vincent Edigin et Aniwura Tijani ont lancé en 2018 une plate-forme qui aide les utilisateurs à acquérir des compétences professionnelles et techniques par le biais de cours en ligne et d’opportunités de pratique hors ligne.

Otrac : Otrac est une solution d’apprentissage en ligne qui soutient la formation médicale continue des praticiens de la santé.

Agricomm Media : Aide les agriculteurs émergents à améliorer leur productivité en les connectant à une formation agricole en ligne. La startup basée à Lusaka a été fondée en 2015 par Daliso Chitundu.

MyJob Pass: grâce à la plate-forme numérique tanzanienne MyJob Pass, les étudiants et les diplômés peuvent se perfectionner ou acquérir une expérience de travail en vue de la préparation à des emplois de premier échelon. La startup a été fondée en 2017 par Cynthia Bavo.

Lire l'article

Les dernières tendances