Connect with us

Economie

L’Afrique Subsaharienne à la traine selon le Tourism & Travel Report

Publié

le

L’édition 2019 du rapport sur la compétitivité du voyage et du tourisme du World Economique Forum a été rendu public. L’Afrique Subsaharienne figure en queue du peloton dans tous les piliers de l’indice.

Le marché africain représente 1,6 % du PIB mondial

Le marché mondial des voyages et du tourisme africain représente 42,1 milliards $ de PIB en 2018 (1,6 % du PIB mondial) avec 37,4 millions d’arrivées de touristes en 2017. La région dépasse la moyenne des arrivées de touristes internationaux et une croissance des recettes. De plus, le World Travel and Tourism Council projette que les économies africaines couvertes par le TTCI de cette année afficheront le deuxième taux de croissance du PIB T & T le plus élevé du monde de 2019 à 2029.

L’Afrique occupe cette position pour xx raisons principales. D’abord le continent ne dispose ni de la classe moyenne ni des ressources économiques pour générer des pour générer des investissements intrarégionaux de tourisme et de tourisme que dans les autres régions dans le monde. De plus, l’industrie de transport aérien est encore de taille réduite avec un manque de densité d’aéroports. En outre, l’adoption des TIC est encore faible et constitue une barrière à l’attraction de visiteurs internationaux.

L’Afrique Australe : la région la plus compétitive d’Afrique

L’Afrique Australe a connu une croissance plus lente entre 2017 et 2019. Les points forts de la région sont : l’infrastructure de services touristiques, la priorité donnée aux voyages et au tourisme.

 La croissance de l’Afrique australe est tirée par le Lesotho qui est passée de la 128 à le 124ème rang mondial. Trois des cinq autres pays d’Afrique australe classés en 2017 ont perdu des places sur le TTCI. Ce sont le Botswana (92 ème), l’Angola (134ème) et l’Afrique du Sud (61ème). L’Afrique du Sud (61ème) représente actuellement environ 70% du PIB T & T de l’Afrique australe.

L’Afrique de l’Est est la seconde région la plus compétitive. L’infrastructure terrestre et portuaire constitue le point fort de la zone tandis que la compétitivité constitue le point faible principal.

En ce qui concerne la taille du PIB T & T, l’Afrique de l’Est est dominée par l’Éthiopie, le Kenya et la Tanzanie, l’Éthiopie (122e) étant le plus grand des trois. Mais cinq pays sur 10 ont perdu des places au classement comparé à 2017 comme le Rwanda, le Burundi.

L’Afrique de l’Ouest a enregistré la plus forte croissance en termes de compétitivité. Mais c’est la dernière région sur le plan mondial. La compétitivité des prix et la plus faible pour les voyages culturels et professionnels est le point fort principal. Alors que les points faibles sont la non-priorité accordée au tourisme, les infrastructures touristiques et les ressources naturelles.

Le Nigéria (129e) représente près de la moitié du PIB T & T de la sous-région et est la plus grande économie touristique. Tandis que le Cap-Vert (88ème) est le pays le plus compétitif de la zone.

Le Bénin a connu la plus forte croissance de la sous-région, passant de quatre places à la 123ème place. La Côte d’Ivoire a enregistré la plus forte baisse, passant de 10 places sur l’indice à 119ème, principalement en raison de la détérioration des infrastructures routières et portuaires (67ème à 98ème). Le Tchad (139ème) se classe au plus bas de la sous-région.

Economie

Côte d’Ivoire : 729,7 milliards FCFA d’investissements agréés en 2019

Publié

le

Avec 702,9 milliards de FCFA en 2018 contre 729,7 milliards FCFA en 2019, les investissements agrées ont progressé de 4 %. Mais c’est un ralentissement comparé à la hausse de 51 % enregistrée en 2017.

L’amélioration de l’environnement des affaires et les mesures incitatives prises par le gouvernement  pour accroître la production des entreprises de transformation des produits agricoles.

63 entreprises ont effectivement réalisé leurs investissements à hauteur de 114 milliards de francs CFA pour 1 736 emplois créés contre 2 129 emplois initialement prévus, soit 81,54% de réalisation selon le communiqué du gouvernement .

Lire l'article

Economie

Le Port d’Abidjan passe la barre des 25 millions de tonnes de marchandises traitées en 2019

Publié

le

 Les performances du port autonome d’Abidjan (PAA) sont en hausse de 7%  avec 25, 827 millions de tonnes de marchandises traitées en 2019 a indiqué le directeur général Hien Sié lors de la cérémonie de présentation des vœux.

« C’est dans un contexte, globalement favorable à la croissance des économies de la sous-région, que le port d’Abidjan a évolué au cours de l’année écoulée. Ce qui se traduit par une évolution positive de nos trafics. Le trafic des navires affiche une croissance de 1 % par rapport à 2018 ; le trafic national a évolué de 6 % ; le trafic en transit a connu une embellie de 26 % ; quant au transbordement, il a renoué avec la croissance qui s’établit à 8 % », a révélé le directeur général.

Cinq grands projets stratégiques sont prévus pour consolider sa position : l’inauguration du 2e terminal à conteneurs et du terminal RoRo, la pose de la première pierre du futur terminal céréalier courant janvier, la viabilisation des 40 ha de terrains remblayés pour la création d’une nouvelle zone industrielle et le bitumage de la voie Gestoci-Zimbabwe-Vridi cité.

Lire plus sur Agencecofin

Lire l'article

Economie

Mali : Hausse de 7 % de la production en 2019

Publié

le

La production industrielle d’or malienne a progressé de 7 % et s’établit à 65,1 tonnes en 2019 selon Reuters.

Le début de la production d’une mine de la compagnie Australienne Resolute Mining explique cette hausse.

La production industrielle représente 92 % de la production totale du pays qui est estimée à 71,1 tonnes.

Lire l'article

Les dernières tendances