Connect with us

Economie

L’Afrique Subsaharienne à la traine selon le Tourism & Travel Report

Publié

le

L’édition 2019 du rapport sur la compétitivité du voyage et du tourisme du World Economique Forum a été rendu public. L’Afrique Subsaharienne figure en queue du peloton dans tous les piliers de l’indice.

Le marché africain représente 1,6 % du PIB mondial

Le marché mondial des voyages et du tourisme africain représente 42,1 milliards $ de PIB en 2018 (1,6 % du PIB mondial) avec 37,4 millions d’arrivées de touristes en 2017. La région dépasse la moyenne des arrivées de touristes internationaux et une croissance des recettes. De plus, le World Travel and Tourism Council projette que les économies africaines couvertes par le TTCI de cette année afficheront le deuxième taux de croissance du PIB T & T le plus élevé du monde de 2019 à 2029.

L’Afrique occupe cette position pour xx raisons principales. D’abord le continent ne dispose ni de la classe moyenne ni des ressources économiques pour générer des pour générer des investissements intrarégionaux de tourisme et de tourisme que dans les autres régions dans le monde. De plus, l’industrie de transport aérien est encore de taille réduite avec un manque de densité d’aéroports. En outre, l’adoption des TIC est encore faible et constitue une barrière à l’attraction de visiteurs internationaux.

L’Afrique Australe : la région la plus compétitive d’Afrique

L’Afrique Australe a connu une croissance plus lente entre 2017 et 2019. Les points forts de la région sont : l’infrastructure de services touristiques, la priorité donnée aux voyages et au tourisme.

 La croissance de l’Afrique australe est tirée par le Lesotho qui est passée de la 128 à le 124ème rang mondial. Trois des cinq autres pays d’Afrique australe classés en 2017 ont perdu des places sur le TTCI. Ce sont le Botswana (92 ème), l’Angola (134ème) et l’Afrique du Sud (61ème). L’Afrique du Sud (61ème) représente actuellement environ 70% du PIB T & T de l’Afrique australe.

L’Afrique de l’Est est la seconde région la plus compétitive. L’infrastructure terrestre et portuaire constitue le point fort de la zone tandis que la compétitivité constitue le point faible principal.

En ce qui concerne la taille du PIB T & T, l’Afrique de l’Est est dominée par l’Éthiopie, le Kenya et la Tanzanie, l’Éthiopie (122e) étant le plus grand des trois. Mais cinq pays sur 10 ont perdu des places au classement comparé à 2017 comme le Rwanda, le Burundi.

L’Afrique de l’Ouest a enregistré la plus forte croissance en termes de compétitivité. Mais c’est la dernière région sur le plan mondial. La compétitivité des prix et la plus faible pour les voyages culturels et professionnels est le point fort principal. Alors que les points faibles sont la non-priorité accordée au tourisme, les infrastructures touristiques et les ressources naturelles.

Le Nigéria (129e) représente près de la moitié du PIB T & T de la sous-région et est la plus grande économie touristique. Tandis que le Cap-Vert (88ème) est le pays le plus compétitif de la zone.

Le Bénin a connu la plus forte croissance de la sous-région, passant de quatre places à la 123ème place. La Côte d’Ivoire a enregistré la plus forte baisse, passant de 10 places sur l’indice à 119ème, principalement en raison de la détérioration des infrastructures routières et portuaires (67ème à 98ème). Le Tchad (139ème) se classe au plus bas de la sous-région.

Economie

Les dirigeants ouest africains engagent 1 milliard de dollars dans la lutte contre le terrorisme

Publié

le

Les dirigeants de la CEDEAO ont promis de dégager 1 milliard de dollars (592 milliards FCFA) pour lutter contre la menace islamiste dans la région lors d’un sommet extraordinaire ayant eu lieu au Burkina Faso le weekend du 14 Septembre 2019.

 Des groupes liés à Al-Qaïda et à l’État islamique ont renforcé leur présence dans la région du Sahel cette année, rendant de vastes étendues de territoire ingouvernables et attisant la violence ethnique locale, notamment au Mali et au Burkina Faso.

 En 2017, cinq pays – le Burkina Faso, le Niger, le Tchad, le Mali et la Mauritanie – appuyés par la France, ont lancé le groupe de travail du G5 pour le Sahel, chargé de lutter contre les insurgés. Mais l’initiative a toujours été sous-financée.

Lire l'article

Economie

L’Allemagne, plus gros producteur européen de chocolat

Publié

le

Lors de la session du conseil international de l’organisation mondiale du cacao qui a eu lieu la semaine dernière, les autorités ivoiriennes ont fustigé la faible part capté par les pays producteurs dans l’industrie : « Sur les quelque 100 milliards de dollars US (59.412 milliards Fcfa) que représente l’industrie du cacao, seulement 6 milliards (3.566 milliards Fcfa) soit 6% maximum reviennent aux pays producteurs », a dit le vice-président ivoirien Kablan Duncan.

Découvrez dans cette infographie, le palmarès européen des pays producteurs de chocolat. l’Allemagne est le premier producteur de chocolat de l’Union européenne, avec 1,3 million de tonnes produites en 2017, soit 32 % du total de l’UE . L’Italie vient en deuxième position avec 0,7 million de tonnes (18 %), suivie de la France et des Pays-Bas avec 0,4 million de tonnes chacun (9 %).

Source : Statista

Lire l'article

Economie

La RDC, pays africain avec le plus grand nombre d’années en récession

Publié

le

D’après les données de la banque mondiale, trois pays africains figurent au palmarès des pays qui ont enregistré le plus grand nombre d’années de baisse du PIB depuis 1961 : la République démocratique du Congo, la Zambie, le Tchad et le Burundi.

Pour de nombreux pays, les données ne sont pas disponibles ou incomplètes. En conséquence, l’Irak et la Syrie, pays ravagés par la guerre, ainsi que le Venezuela et la Jamaïque, pays en récession perpétuelle, ne figurent pas dans cette liste.

Source : Statista

Lire l'article

Les dernières tendances