Connect with us

Business

Le profit net de NSIA Banque Côte d’Ivoire en hausse de 255 % au premier semestre 2021

Avatar

Publié

le

Avec une hausse de 18 % de son produit net bancaire à 35,9 milliards FCFA et une hausse de 255 % de son bénéfice net à 10 milliards FCFA, Nsia Banque réalise un excellent premier semestre.

Malgré le contexte de crise sanitaire, Nsia Banque Côte d’Ivoire a enregistré une bonne performance à fin semestre 2021. Les dépôts de la clientèle ont augmenté de 2 % et s’établissent à 967 milliards FCFA au 30 juin 2021. Le portefeuille titres progressé de 9 %, au cours du premier semestre 2021 portée par la souscription d’obligations émises par le Trésor Public de Côte d’Ivoire et d’autres pays de l’UEMOA pour un montant global de 72 milliards FCFA. Ces obligations assimilables à des titres d’investissement représentent 94 % du portefeuille titres de la Banque. En revanche, les crédits nets accordés à la clientèle ont baissé de 71 milliards FCFA, passant de 962 milliards FCFA au 31 décembre 2020 à 892 milliards FCFA au 30 juin 2021.

Le Produit net bancaire a crû 18 % et s’est s’établit à 35,9 milliards FCFA au 30 juin 2021. Selon la Direction Générale, cette hausse résulte de l’effet combiné de l’accroissement des produits d’intérêts générés et des produits sur le portefeuille titres. Les charges d’exploitation sont passées de 18,3 milliards FCFA au 30 juin 2020 à 19,8 milliards FCFA au 30 juin 2021. C’est une hausse de 8 %. De plus, le coefficient d’exploitation s’est amélioré de 8 points par rapport au premier semestre 2020 et est de 61,9 %. En outre, le coût du risque est passé de 5,9 milliards FCFA à fin juin 2020 à 3,57 milliards FCFA à fin juin 2021. Par conséquent, le bénéfice a augmenté de milliards FCFA. Le Résultat Brut d’Exploitation ressort à 12,8 milliards FCFA au 30 juin 2021 contre 9,1 milliards FCFA au 30 juin 2020, soit une hausse de 41 %. Tandis que le résultat net après impôt connaît une progression de 7 milliards (+255 %) et s’est chiffré à 10 milliards FCFA.

L’analyse des normes prudentielles montre que la banque est en conformité avec les exigences réglementaires. En effet, son ratio de fonds propres CET1 est 11,23%. De plus, son ratio de fonds propres de base est 11,23 %. Il indique que la banque dispose d’une excellente solidité financière. Par ailleurs, le ratio de solvabilité 12,07% indique la solvabilité de l’institution bancaire.

Business

La BGFIBank signe un partenariat avec le Groupe African Guarantee Fund afin de soutenir le Financement des Petite à Moyenne Entreprise

Avatar

Publié

le

Le vendredi 12 août 2022, la BGFIBank a signé  une convention avec l’African Guarantee Fund (AGF) ont signé une ligne de garantie de portefeuille d’un montant total de 50 millions d’Euros, destinée à couvrir les crédits alloués aux PME.


Ce vendredi 12 août 2022, la BGFIBank a conclu un partenariat avec l’AGF pour une ligne de garantie de portefeuille d’un montant total de 50 millions d’euros, destinée à couvrir les crédits alloués aux PME.


« Pour le Groupe BGFIBank, ce partenariat s’inscrit en ligne avec les ambitions de notre projet d’Entreprise DYNAMIQUE 2025 qui prône, entre autres, l’inclusion financière, laquelle implique l’accroissement du segment PME dans le portefeuille global de crédits .Le partenariat que nous nouons ce jour avec l’AGF ouvre une nouvelle ère à bien des égards », a déclaré le Président Directeur Général M. Henri-Claude Oyima.

« Le Groupe AGF et le Groupe BGFIBank collaborent depuis huit ans et cette nouvelle convention témoigne de notre volonté de continuer à soutenir les PME, acteurs majeurs de la création d’emplois en Afrique.(…) Ainsi, grâce au programme AFAWA Guarantee for Growth, mis en œuvre par l’AGF en partenariat avec la Banque Africaine de Développement (BAD), les filiales du Groupe BGFIBank soutiendront avec des conditions plus avantageuses les PME de l’entrepreneuriat féminin », a déclaré Jules Ngamkam Directeur Général du Groupe African Guarantee Fund.

Lire l'article

African Media Agency (AMA)

Niyel renforce son conseil consultatif et sa capacité opérationnelle

Avatar

Publié

le

DAKAR, Sénégal, Le 9 Août 2022 -/African Media Agency (AMA)/- Niyel, agence internationale spécialisée dans les campagnes, le plaidoyer et les affaires publiques, a le plaisir d’annoncer les nominations de Mamadou Biteye, de l’Abbé Alphonse Seck et de Joël Aristide Oulaï, en qualité de membres de son Conseil consultatif, Ces derniers rejoignent Zeina Ndong au sein dudit Conseil.

Niyel souhaite la cordiale bienvenue à ces trois nouveaux conseillers distingués et se réjouit de cette collaboration.

Valérie Traoré, Fondatrice et Directrice Exécutive de Niyel, déclare : “Le Conseil Consultatif est un maillon essentiel de notre organisation. Sa contribution au renforcement de notre gouvernance, notre stratégie d’entreprise et de nos opérations est un avantage indéniable à notre croissance. Le Conseil fournit une orientation stratégique à l’équipe de direction de Niyel sur la croissance et l’amélioration continue de l’agence.”

  • M. Mamadou Biteye est le Secrétaire Exécutif de l’agence spécialisée de l’Union Africaine pour le développement des capacités(African Capacity Building Foundation -ACBF). Économiste agricole chevronné et expert en développement, Il a rejoint l’ACBF après avoir travaillé chez VISA, où il a occupé le poste de responsable régional de l’impact social pour les régions d’Europe Centrale et Orientale ainsi de la zone Moyen Orient, avant d’être nommé vice-président, responsable mondial de la croissance inclusive.
  • Abbé Alphonse Seck est prêtre de l’Archidiocèse de Dakar (ordonné le 9 avril 1983). Il est également le Secrétaire Exécutif de la Commission Épiscopale Justice et Paix, le Secrétaire Général de Caritas Sénégal et le Président du Conseil d’Administration de Caurie Microfinance.
  • M. Joël Oulai occupe actuellement le poste de responsable marketing produit chez Hub-MFS Africa. Il a son actif plus de 16 ans d’expérience dans plusieurs secteurs d’activités, notamment chez Ogilvy et Scanad, et a travaillé avec des marques prestigieuses telles que Airtel Sierra Leone, Airtel Ghana, Comium, DStv, Nestlé, Emirates, Vodafone, Cal Bank et Old Mutual.

Ils rejoignent Mme Zeina Ndong, qui poursuit son mandat au sein du conseil. Mme Ndong est la fondatrice et Directrice Générale de Myria Consulting, une société de conseil stratégique et financier dédiée au développement des PME par le biais la planification stratégique, de l’organisation et de la gestion du changement, du soutien opérationnel et de la mobilisation des ressources. Elle accorde une importance particulière à la promotion du développement entre les secteurs public, privé et les ONG.

Niyel a parallèlement renforcé sa capacité opérationnelle avec le recrutement de plusieurs nouveaux collaborateurs.

Il s’agit notamment de Yasmina Zongo et du Dr Obinna Ebirim, tout d’eux Chargés de Plaidoyer Senior et basés respectivement au Burkina Faso et au Nigéria. S’ajoutent à eux, Mamadou Goudiaby en tant que chargé de plaidoyer et Abdoul Zeba assistant de plaidoyer, basés à Dakar.

“Nous sommes fiers d’accueillir une telle diversité , chaque personne avec une expérience exceptionnelle et des identités uniques provenant du continent. Grâce à leurs précieuses contributions, nous nous réjouissons à l’idée d’accroître notre portée dans le domaine du plaidoyer et des affaires publiques à l’échelle internationale “, a conclu Valérie Traoré.

Distribué par African Media Agency pour Niyel.

À propos de Niyel

Fondée en 2008, Niyel est une agence internationale de plaidoyer et de campagnes basée à Dakar, au Sénégal. Elle œuvre à la promotion de politiques publiques favorables au développement de tous les peuples, et à l’influence des pratiques pour qu’en tant que citoyens, individus et communautés, nous comprenions les enjeux sociaux, politiques et culturels qui affectent notre quotidien. 

Contact Média

Meganne Boho

Meganne@africanmediaagency.com

The post Niyel renforce son conseil consultatif et sa capacité opérationnelle appeared first on African Media Agency.

Source : African Media Agency (AMA)

Lire l'article

Business

Les Institutions de microfinance ont collecté 2 077 millions de FCFA à fin mars 2022

Avatar

Publié

le

Selon le rapport sur la situation de la microfinance de l’UMOA publié par la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest, la situation des Institutions de Microfinance s’est améliorée au premier trimestre 2022.

17 284 110 personnes ont bénéficié des services fournis par les institutions de microfinance à travers 4 370 points de service.

Les dépôts se sont élevés à 2 076 842 millions FCFA en mars 2022 contre 1 740 810 millions en mars 2021. C’est une hausse de 336 032 millions (+19 %). Cette augmentation a été constatée dans les sept pays de l’union sauf la Guinée-Bissau.

Les dépôts à vue représentent 58 % des dépôts devant les dépôts à terme (21 %) et les autres dépôts (21 %). L’épargne représente 5,3 % des dépôts collectées. Enfin, le montant moyen des dépôts a progressé de 11 % pour s’élever à 120 159 FCFA.

L’encours des crédits a augmenté de 16 % par rapport à mars 2021 pour se chiffrer à 1 946 765 millions FCFA. Enfin le taux brut de dégradation du portefeuille est de 8,9 %  ( Contre 8,8 % à fin mars 2021.

Lire l'article

Les dernières tendances