Connect with us

Business

690 millions de smartphones d’ici 2025 en Afrique subsaharienne

Publié

le

Le GSMA a publié son dernier rapport sur le secteur des télécoms. La croissance du secteur ralentit mais le potentiel est encore important car le taux de pénétration est de 44 %. L’adoption des smartphones augmente vite malgré des challenges sur le prix.

La croissance du nombre d’abonnées ralentit

444 millions de personnes utilisaient un mobile en 2017 en Afrique selon le GSMA. Le nombre d’usagers est projeté à 515,5 millions en 2020 et 634,3 millions d’usagers en 2028.
Le taux de pénétration unique des abonnés mobiles en Afrique subsaharienne s’élevait à 44% à la fin de 2017 (inférieur à la moyenne mondiale qui est de 66%). Ce taux devrait atteindre 50% d’ici la fin de 2023 et 52% d’ici 2025. Ce faible taux par rapport au reste du monde est du aux difficultés rencontrées par les les opérateurs de téléphonie mobile à connecter les populations des régions rurales.
La croissance du nombre d’abonnés a ralenti alors que l’industrie est confrontée au défi de l’accessibilité et à la jeunesse de la population. Selon les données de la Banque mondiale, environ 40% de la population de la région a moins de 16 ans ce qui représente un segment démographique dont le taux de possession d’un mobile est nettement inférieur à celui de l’ensemble de la population. De plus, l’industrie de la téléphonie mobile fait face à des problèmes d’accessibilité, car elle tente de connecter des abonnés supplémentaires, de la volatilité économique et à l’instabilité politique dans un certain nombre de pays, exacerbant potentiellement les difficultés liées au pouvoir d’achat et à la faiblesse des revenus disponibles.

Le nombre de smartphones continue de croitre rapidement

Le nombre total de connexions par smartphone devrait passer 250 millions fin 2017 à 690 millions en 2025. Le taux d’acquisition doublera d’ici 2025 pour atteindre les deux tiers du nombre total de connexions.
Le secteur du mobile a généré près de 3 millions d’emplois en 2017. Près de 14 milliards de dollars en 2017 ont été collecté pour le financement du secteur public. En termes de valeur ajoutée, la téléphonie mobile apportera 150 milliards de dollars à l’économie de l’Afrique subsaharienne d’ici 2022 contre 110 milliards de dollars en 2017. Le mobile générera un impact de 7,9% du PIB d’ici 2022, contre 7,1% en 2017.

Business

Onomo Hôtel choisit le Maroc comme hub pour l’Afrique du Nord

Publié

le

Le 1 er mars 2019, le groupe hôtelier a annoncé l’ouverture du Casablanca City Center. Il s’agit d’un hôtel l urbain qui propose des espaces généreux au design épuré, et un service à la hauteur de l’hospitalité Africaine.
Onomo Hôtel a ouvert des hôtels à Rabat, Casablanca, puis Tanger. Le groupe s’étend ainsi à l’Afrique du Nord avec le Maroc comme hub.
Créée il y a de cela dix ans, Onomo Hôtel, le groupe est présent dans 9 pays africains avec 12 hôtels. Le groupe a pour ambition de devenir la première plateforme hôtelière panafricaine mid-scale. Son objectif est d’avoir 3 700 chambres à l’horizon 2022.
Avec l’ouverture de 3 nouveaux hôtels au Maroc (Casablanca Sidi Maarouf, Casablanca Nouaceur et Tanger) à fin Juin et 3 autres durant le second semestre, notamment à Douala (Cameroun), Dar Essalam (Tanzanie) et Maputo (Mozambique), 2019 est une année de consolidation de la présence du groupe sur le continent Africain et marque le début d’une nouvelle phase dans son développement.

Lire l'article

Business

Côte d’ivoire : premier lingot d’or produit pour le projet Cil d’Ity

Publié

le

Credit photo: Mine d'Ity

Endeavour Mining a annoncé que la première coulée d’or de la mine Cil d’Ity a été produite avec quatre mois d’avance. Cette coulée est estimée à 1 800 onces.
La mine devrait entrée en phase de production commerciale durant le second trimestre de l’année. Des travaux d’optimisation et de réglage de l’usine de traitement sont en cours et devrait permettre à l’usine d’accroitre la capacité de production de 4 à 5 millions de tonnes par an, la capacité de l’installation.
Le projet Ity CIL devrait prolonger la durée de vie de la mine de 14 ans, produisant environ 204 000 onces par an pendant les dix premières années, à un coût minimal de 549 $ / once.La mine d’Ity compte produire cette année, entre 160 000 et 200 000 onces d’or à un coût global de 525 à 590 $/oz.

Lire plus sur Agence Ecofin

Lire l'article

Business

Côte d’Ivoire : ouverture du capital de la Banque Nationale d’Investissement

Publié

le

Le gouvernement ivoirien a annoncé le 20 mars 2019, l’ouverture de la Banque nationale d’Investissement (BNI). Des acteurs publics et la caisse nationale de Prévoyance Sociale (CNPS) entrent au capital de la banque.
Cette opération permet d’augmenter le capital de la banque d’un montant de 20 milliards FCFA. Ainsi la banque va se conformer aux normes bancaires de la zone UEMOA.
La BNI était l’un des moyens de financement de l’économie ivoirienne avec près de 1200 milliards FCFA injectés dans l’économie selon Jeune Afrique. Mais la Banque connait des difficultés depuis quelques années suite çà des problèmes de management et des pertes de filiales comme BNI gestion.

Lire l'article

Les dernières tendances