Connect with us

Business

690 millions de smartphones d’ici 2025 en Afrique subsaharienne

Publié

le

Le GSMA a publié son dernier rapport sur le secteur des télécoms. La croissance du secteur ralentit mais le potentiel est encore important car le taux de pénétration est de 44 %. L’adoption des smartphones augmente vite malgré des challenges sur le prix.

La croissance du nombre d’abonnées ralentit

444 millions de personnes utilisaient un mobile en 2017 en Afrique selon le GSMA. Le nombre d’usagers est projeté à 515,5 millions en 2020 et 634,3 millions d’usagers en 2028.
Le taux de pénétration unique des abonnés mobiles en Afrique subsaharienne s’élevait à 44% à la fin de 2017 (inférieur à la moyenne mondiale qui est de 66%). Ce taux devrait atteindre 50% d’ici la fin de 2023 et 52% d’ici 2025. Ce faible taux par rapport au reste du monde est du aux difficultés rencontrées par les les opérateurs de téléphonie mobile à connecter les populations des régions rurales.
La croissance du nombre d’abonnés a ralenti alors que l’industrie est confrontée au défi de l’accessibilité et à la jeunesse de la population. Selon les données de la Banque mondiale, environ 40% de la population de la région a moins de 16 ans ce qui représente un segment démographique dont le taux de possession d’un mobile est nettement inférieur à celui de l’ensemble de la population. De plus, l’industrie de la téléphonie mobile fait face à des problèmes d’accessibilité, car elle tente de connecter des abonnés supplémentaires, de la volatilité économique et à l’instabilité politique dans un certain nombre de pays, exacerbant potentiellement les difficultés liées au pouvoir d’achat et à la faiblesse des revenus disponibles.

Le nombre de smartphones continue de croitre rapidement

Le nombre total de connexions par smartphone devrait passer 250 millions fin 2017 à 690 millions en 2025. Le taux d’acquisition doublera d’ici 2025 pour atteindre les deux tiers du nombre total de connexions.
Le secteur du mobile a généré près de 3 millions d’emplois en 2017. Près de 14 milliards de dollars en 2017 ont été collecté pour le financement du secteur public. En termes de valeur ajoutée, la téléphonie mobile apportera 150 milliards de dollars à l’économie de l’Afrique subsaharienne d’ici 2022 contre 110 milliards de dollars en 2017. Le mobile générera un impact de 7,9% du PIB d’ici 2022, contre 7,1% en 2017.

Business

Venture Capital

Publié

le

Découvrez dans notre dernière vidéo les Venture Capital Fund.

Lire l'article

Business

Quel est le parcours d’Eric Djibo, le PDG de la PISAM

Publié

le

Diplômé de l’ESCA en 1993, Eric Djibo dispose d’une carrière riche de dirigeant d’entreprise dans la sous-région dans l’industrie agroalimentaire (le groupe Coca Cola en particulier). Il dirige la PISAM depuis cinq années maintenant.
Avant de prendre la tête de la polyclinique, Eric djibo était le General Manager de Nureva Food une entreprise agroalimentaire au Ghana en 2013. Avant de rejoindre Novafood, il a été le général Manager de 2011 à 2012 de IIB/ Transport Limited en Sierra Leone. D’avril 2009 à fin 2010, il a dirigé en Sierra Leaone, Premier Commodities Trading Co Ltd. Enfin il a été le General Manager de la Sierra Leone Bottling Co. de 2005 à mars 2009.

Lire l'article

Business

Atlantique Assurance introduit une offre pour les agriculteurs du coton

Publié

le

La filiale du groupe Banque Centrale Populaire a introduit une nouvelle offre destinée aux agriculteurs le 25 Avril dernier.
Il s’agit d’un produit de micro-assurance indicielle, un type d’assurance innovant qui permet d’assurer les agriculteurs à moindre coût et en fonction des indices météorologiques. L’avantage pour l’agriculteur de l’offre, c’est qu’en cas de baisse de rendement, pour donner suite à une sécheresse et/ou en cas d’inondation due à de fortes pluies, l’agriculteur va recevoir une indemnisation.

Lire l'article

Les dernières tendances