Connect with us

Business

Côte d’Ivoire : Découvrez 6 marques qui valorisent les produits naturels

Publié

le

Photo: beebee fromn cocody

Le thème de la dernière session de l’académie du patronat ivoirien était l’industrialisation de l’économie. L’industrie contribue à 25% du PIB ivoirien. Mais il manque de grandes marques nationales valorisant les ressources naturelles.  Nous vous faisons découvrir des marques qui valorisent les ressources naturelles de la Côte d’Ivoire. Notre constat est intéressant : ces marques ont été créées en majorité par des femmes et la majorité de ces marques ont moins de 5 ans d’existence.

  1. Les produits de beauté Talowa

Créée par deux amies Manolli Ekra et Sarah Ferdjani, Talowa est une marque de beauté naturelle pour le corps, les cheveux. Tous nos produits sont 100% naturels. Ils proviennent d’Afrique occidentale, orientale et du Nord(Maghreb), et sont spécialement conçus pour les peaux et chevelures noires, métissées, arabes.

  1. Rama Cereal

L’image contient peut-être : 1 personne

Rama Cereal est une  petite entreprise familiale créée à Abidjan en 2008,  spécialisée dans la transformation de céréales. L’entreprise est dirigée par Aramatou Coulibaly Elle produit les céréales consommées régulièrement par les ivoiriens et les vend dans les supermarchés : mil, mais, attieke, etc. … Le dernier de la gamme est de l’attieke frais sous vide vendue à moins de 1 000 FCFA dans les supermarchés.

  1. Ivoiry Blue Café

Aucun texte alternatif disponible.

Ivoryblue se positionne comme le 1 er Espresso 100 % ivoirien. Il est produit à  partir de café sélectionné dans l’ouest de la Côte d’Ivoire. La gamme des cafés comprend 5 saveurs (Pur Robusta IvoryBlue, Pur Robusta Black Edition, Pur Robusta Edition Limitée, Pur Arabusta Ivoryblue, Pur Arabusta Black Edition Limitée). La marque vient de lancer un nouveau produit, du café infusé nommé Koofy.

  1. Les produits naturels Carol’s

L’image contient peut-être : nourriture

Fondée en 2015 par Carole Hien, Carol ‘s propose une large gamme de produits naturels  avec 50 produits dans 80 conditionnements : confiture, épices et  produits cosmétiques.

  1. N’zan toukou, les boissons pour l’apéro

«NzanToukou», c’est de l’eau de vie de palme. Elle propose quatre arômes : rônier, bissap, café robusta et gingembre.

  1. Oyemi

Fondée par Gladys Anoh, Oyemi est une marque de savon noir doux 100 % naturelle. Le nom de la marque est inspiré d’Oyinmin qui veut dire « C’est joli» en agni. La marque propose une gamme de savon pour le corps, les cheveux aux extraits de cacao, moringa et aloe.

Business

Le profit avant impôts d’Ecobank Côte d’Ivoire en hausse de 30 % à 28 milliards FCFA en 2019

Publié

le

Le profit de la banque a fortement progressé en 2019 dans la banque panafricaine

En 2019, les dépôts ont regressé de 8 % par rapport à 2018 à 802361 millions FCFA. De plus,  les crédits accordés à la clientèle ont baissé de 12%, passant de 755 milliards de FCFA à 661 milliards de FCFA en 2019. Enfin le total bilan a augmenté de 2 % en glissement annuel à 1 494 457 millions FCFA.

Le DG de la banque Paul-Harry Aithnard a indiqué que la banque avait en 2019 augmenté son réseau de points de vente, enregistré une hausse des usages des produits digitaux comme Ecobank Mobile et Rapid Transfer. Cependant l’analyse du compte de résultat montre que le produit net bancaire est en repli de 2 % et s’élève à 83 400 millions de FCFA. Ce repli s’explique par  la baisse des marges d’intérêts (1%) à 59,9 milliards FCFA et des produits hors intérêts (3%) à 23,5 milliards selon le communiqué de la banque.

Les frais généraux ont baissé de 4% grâce à des initiatives de réduction des coûts et sont de 44,1 milliards FCFA en 2019. Cette baisse a ainsi provoqué la diminution du coefficient d’exploitation à 52,8%. De plus, le coût du risque a été réduit de 35 % par rapport à 2018 grâce des actions d’assainissement du portefeuille de crédits.

Le résultat avant impôts en 2019 s’établit à 28 milliards de FCFA, en hausse de 30% par rapport à celui de 21,5 milliards de FCFA réalisé en 2018.

«Au niveau des performances financières, la banque a atteint le niveau de profit le plus élevé de son histoire, en dépit d’un PNB légèrement en retrait par rapport à 2018 », s’est félicité Paul-Harry Aithnard qui a pris les rênes de la filiale en 2019.

Lire l'article

Business

MTN confirme l’opération de vente de sa participation nigériane

Publié

le

Le groupe MTN a confirmé vouloir céder une partie de ses actions dans sa filiale nigériane afin de réduire sa participation.

« Au Nigéria, nous voulons toujours faire une partie de notre offre de vente au détail, même si elle représente une petite partie du total des ventes prévues« , a déclaré Mupita à Bloomberg par téléphone.

JOHANNESBURG (Reuters) – Le groupe MTN devra peut-être envisager une vente progressive pour réduire sa participation majoritaire dans ses activités au Nigéria, mais prévoit toujours de procéder à la cession, a rapporté Bloomberg mardi. Le groupe africain n’a pas changé ses plans malgré l’impact de la pandémie du COVID-19 sur les marchés financiers.

Le groupe de télécommunications sud-africain a révisé  en mars 2020 son plan de désinvestissement et vise un objectif à moyen terme de 1,4 milliard de dollar de vente d’actifs au cours des trois à cinq prochaines années. Le groupe prévoit d’autres ventes de participations selon Reuters : Jumia (18,9%), IHS Towers (27 milliards de rands).

Lire l'article

Business

Le groupe ivoirien Plastica a racheté SES43 le spécialiste français de l’emballage médical

Publié

le

Plastica une entreprise ivoirienne spécialisée de l’emballage médical a repris le 30 mars 2020 la société SES 43 qui produit des films plastiques.

Créée en 1999, Plastica est une entreprise ivoirienne qui produit du plastique. Plastica a repris Stephany Emballages Services  43 (SES 43), le 1 er fabricant de sacs à ouverture soluble pour le linge contaminé et des sacs à fermeture étanche pour les prélèvements.

Le carnet de la commande de l’entreprise est en très forte augmentation à cause de la crise sanitaire du COVID-19. C’est la dernière entreprise française à fabriquer des sacs à double ouverture pour les vêtements contaminés.

Abass Badreddine, qui est confiné en Côte d’Ivoire, va reprendre la direction de SES 43 et injecter près d’un million d’euro dans l’entreprise selon le journal français Le Figaro.

Plastica a été accompagnée dans cette acquisition réussie par KeysFinance Partners. Une banque d’investissement africaine créée en 2014 et dirigée par Joel Cadier.

Lire l'article

Les dernières tendances