Connect with us

Business

Côte d’Ivoire : la BICICI plonge dans le rouge avec une perte de 3,612 milliards FCFA en 2019

Avatar

Publié

le

La Banque internationale du commerce et de l’industrie de Côte d’Ivoire (BICICI), filiale du groupe bancaire français BNP Paribas, a enregistré une perte de 3,612 milliards FCFA.

Le total du bilan de la banque a cependant augmenté de 10 %, s’établissant à 748,861 milliards FCFA contre 677,786 milliards FCFA en 2018. Les ressources encaissées auprès des clients ont  augmenté de 59,117 milliards FCFA, s’élevant à 631,614 milliards FCFA contre 572,497 milliards FCFA en 2018. Tandis que les créances clients ont progressé de 12 % et se sont élevés à 442,032 milliards FCFA.

On observe une baisse de 12 % des capitaux propres et ressources assimilés mais reste positif à 58 milliards FCFA. De plus, les engagements reçus hors bilan ont augmenté de 11 % à 86,318 milliards FCFA. Les engagements donnés hors bilan ont progressé de 37 % à 649,432.

Les intérêts et produits assimilés sont restés quasiment stables, à 36,829 milliards FCFA contre 36,821 milliards FCFA un an plus tôt. En revanche, les intérêts et charges similaires sont passés de 8,477 milliards FCFA en 2018 à 10,596 milliards FCFA en 2019.

Le produit net bancaire a reculé de 6 % à 45,937 milliards FCFA contre 48,787 milliards FCFA en 2018.

Les frais généraux de fonctionnement ont diminué de 1,53 % à 29,088 milliards FCFA.

La banque a enregistré une perte opérationnelle de 3,612 milliards FCFA contre 11,740 milliards FCFA en 2018. Cette augmentation s’explique par un coût du risque qui a augmenté de  275 % à 17,8 milliards FCFA en 2019.

Le résultat net est devenu déficitaire à 3,612 milliards FCFA. Cette performance s’explique par d’importantes dotations aux provisions en lien avec la crise dans les secteurs du cacao et de l’anacarde, et par les conséquences de certains dysfonctionnements dans le paramétrage du système d’information ayant influencé les arrêtés de comptes de l’exercice.

Business

WARA attribue la note de A à CFAO Motors

Avatar

Publié

le

Photo de mali maeder provenant de Pexels

L’agence de notation a rehaussé d’A – à A la note de CFAO MOTORS CI. A cette note est attachée une perspective stable.

L’agence de notations a revu la notation du concessionnaire automobile ivoirien CFAO Motors. Cette note est synonyme d’un risque de crédit faible. En outre, elle s’explique par trois éléments principaux : la consolidation de la position de leader de l’entreprise, une amélioration de la liquidité et un endettement pratiquement nul.

Avec 39,4 % de parts de marchés, CFAO Motors revendique la place de leader sur le marché de la vente de véhicules neufs. Cette position de leader constitue le premier facteur positif ayant contribué à cette notation. Le second facteur selon l’agence de notation est la maitrise opérationnelle et organisationnelle sur ces différentes activités (vente, entretien et réparation de véhicules). Ensuite la maîtrise de la gestion des coûts et la gestion financière en ligne avec l’activité ont contribué positivement à la notation. De plus, l’agence a jugé la gestion financière du concessionnaire très saine avec une amélioration du niveau de liquidité et un niveau d’endettement quasi nul. Enfin le soutien du groupe constitue le dernier facteur positif ayant contribué à cette notation.

Deux facteurs négatifs ont été mis en lumière lors de cette évaluation. L’environnement opérationnel qui est fragilisé par les crises politiques. Ensuite, le niveau de concurrence du marché ivoirien qui est caractérisé par l’arrivée de nouvelles marques et l’essor du marché de l’occasion.

Lire l'article

Business

Une nouvelle règle va obliger certains touristes africains à payer 15 000 dollars pour se rendre aux Etats-Unis

Avatar

Publié

le

L’administration américaine a publié une règle qui oblige les touristes africains à payer 15 000 dollars en obligations pour se rendre aux Etats-Unis.

L’administration Trump a publié une règle temporaire qui oblige les touristes et les voyageurs d’affaires de plusieurs pays. Il s’agit des pays qui ont enregistré un taux de dépassement de séjour de 10 % ou plus en 2019 a indiqué Reuters.

Cette règle cible les ressortissants des pays qui ont les taux plus élevés de visas B-2 pour les touristes et de visas B-1 pour les voyageurs d’affaires. Ces voyageurs vont payer une caution remboursable de 5 000 USD, 10 000 USD ou 15 000 USD.

Vingt-quatre pays remplissent ces critères, dont 15 pays africains. Ce sont : la République démocratique du Congo, du Liberia, du Soudan, du Tchad, de l’Angola, du Burundi, de Djibouti et de l’Érythrée.

L’administration Biden va –t-elle garder cette règle ?

Lire l'article

Business

Le chiffre d’affaires de Tractafric Motors CI en baisse de 8,6 % au troisième trimestre 2020

Avatar

Publié

le

Tractrafic Motors enregistre une baisse de son chiffre d’affaires et de son profit net à fin septembre en raison de la crise du coronavirus.

Impacté par la crise sanitaire de la COVID-19, le concessionnaire automobile Tractrafic Motors Côte d’Ivoire, qui distribue les marques BMW, Ford, Hyundai, Mazda et Mini, a enregistré une baisse de ses performances au troisième trimestre.

Alors que le marché est resté stable avec 9 686 véhicules vendus en 2020 (contre 9 720 véhicules en 2019), Tractacfric a enregistré une baisse des ventes 2 % avec 1 658 véhicules neufs livrés. Malgré ce repli, la concessionnaire a réussi a conservé son leadership avec 15 % de parts de marché d’après son rapport.

A part l’activité location qui a enregistré une hausse, les pôles après-vente et pneumatique ont enregistré une baisse de leurs revenus à cause de l’impact de l’isolement du Grand Abidjan et de la restriction des déplacements.

Le résultat ordinaire a diminué de 39,8 millions FCFA et s’est établi à 1,491 milliard FCFA. Enfin, le profit net a baissé de 18, 4 millions FCFA (-1,5 %) à 1,082 milliard FCFA.

Lire l'article

Les dernières tendances

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?