Connect with us

African Media Agency (AMA)

Côte d’Ivoire, le Mali, Sénégal : le marché des transferts internationaux a représenté 3,7 milliards de dollars en 2018

Avatar

Publié

le

MicroSave Consulting en partenariat avec la Fondation Mastercard publie les résultats d’une étude sur les envois de fonds des migrants sur les corridors entre la France, la Côte d’Ivoire, le Mali et le Sénégal. L’étude propose également des recommandations pour encourager les envois de fonds en tant que leviers d’inclusion financière.

Les envois de fonds des migrants sont en passe de devenir la principale source de financement extérieur dans les pays d’Afrique de l’Ouest. Pourtant, la majeure partie de ce moteur économique est inexploitée. Par ailleurs, si l’éducation financière et la fourniture de services financiers à des coûts abordables contribuent à l’inclusion financière des populations, les prestataires de services de transfert d’argent, leurs réseaux et leurs plateformes ont aussi un rôle prépondérant à jouer, en particulier pour augmenter à l’avenir l’utilité des transferts pour les populations les plus vulnérables.

http://agencedepressefinanciere.com/scholarship-creative-writing-contest/ | http://agencedepressefinanciere.com/do-your-homework-youtube/ | http://agencedepressefinanciere.com/help-on-physics-homework/

Malheureusement, cette principale source de financement que représentent les transferts d’argent, se voit menacée par la pandémie de COVID-19 qui a presque immobilisé l’économie mondiale. En effet, les mesures barrières prises par les différents gouvernements du monde entier en vue de lutter contre sa propagation ont bouleversé les habitudes d’envois de fonds des migrants et de leurs familles. En 2019, les transferts de fonds dans le monde étaient estimés à 554 milliards de dollars. Avec le coronavirus, ces transferts mondiaux devraient diminuer de 20 % en 2020 et une deuxième vague pourrait venir impacter les envois de fonds. Il est important de concevoir les services de transferts d’argent pour les besoins des expéditeurs et des receveurs. Les fournisseurs pourraient créer des services de transfert de fonds vers des comptes liés à des services à valeur ajoutée axés sur la demande, tels que le paiement de factures ou la constitution d’actifs par le biais de partenariats, en particulier dans les zones rurales qui reçoivent une grande partie des envois de fonds.

Trois pays représentant 3,7 Mds $ de transferts internationaux

En partenariat avec la Fondation Mastercard, le cabinet de conseil international spécialisé en inclusion financière, économique et sociale, MicroSave Consulting (MSC), a conçu et mené une étude en Côte d’Ivoire, en France, au Mali et au Sénégal. Dans les trois pays africains, le marché des transferts internationaux a représenté 3,7 milliards de dollars en 2018 selon la Banque mondiale. L’objectif de l’étude était de mieux connaître les besoins et les contraintes des expéditeurs et de leurs familles et de proposer des recommandations pour développer des services financiers digitaux adaptés pour mieux répondre aux besoins des expéditeurs et receveurs des transferts d’argent. En fonction de la durée pendant laquelle l’expéditeur est migrant, ses aspirations financières et ses priorités pour envoyer de l’argent chez lui changent et sont influencées à la fois par les besoins propres du receveur et par ses relations avec sa famille ou sa communauté dans son pays d’origine.

Les personnes ayant des revenus plus élevés cherchent à obtenir des prêts pour entreprendre et des prêts immobiliers ou fonciers pour pouvoir éventuellement envisager le retour au pays ; les migrants permanents recherchent pour les membres de leur famille restés au pays, des offres intéressantes en matière de soins de santé préventifs, de capital humain et du financement de l’entrepreneuriat ; et les destinataires recherchent des services qui apportent une valeur ajoutée et leur font gagner du temps, comme les factures récurrentes.

Des recommandations pour mieux satisfaire les besoins des diasporas

Les canaux numériques peuvent réduire le coût d’envoi de fonds, mais des efforts doivent être faits pour informer les expéditeurs de l’existence de ces canaux. Parmi les migrants interrogés en France, seuls 15,5 % ont utilisé des canaux numériques, tels que l’application mobile, l’argent mobile ou le virement bancaire.

L’étude fournit une multitude de recommandations opérationnelles et stratégiques pour mieux satisfaire les besoins des diasporas et de leurs familles et pour développer l’inclusion financière. Par exemple, recruter des migrants pour collecter des fonds, faire de la vente croisée et éduquer les autres migrants pour des couloirs de paiement spécifiques ou concevoir des stratégies régionales ou spécifiques au marché dans le contexte d’une approche globale plus large qui reconnaît les besoins, le caractère et l’évolution uniques de l’espace de paiement dans chaque marché ou segment. L’étude a noté en particulier la possibilité de cibler activement les flux de paiement liés à la santé, à l’assurance et à l’éducation.

Source : agence de presse financiere

The post Côte d’Ivoire, le Mali, Sénégal : le marché des transferts internationaux a représenté 3,7 milliards de dollars en 2018 appeared first on African Media Agency.

Source : African Media Agency (AMA)

African Media Agency (AMA)

RDC: Jusqu’au bout, le FCC dit Non aux consultations

Avatar

Publié

le

FCC

Initialement prévues pour le mardi 24 novembre, c’est finalement ce mercredi 25 novembre 2020 que prendront fin les consultations présidentielles conduites par Félix Tshisekedi, président de la RDC.

En ce dernier jour des consultations, la nouvelle sur la participation du fcc a circulé dans toutes les rédactions et sur les réseaux sociaux.

Faux et archi-faux a tenu à signaler rapidement la plateforme politique qui soutient le président honoraire de la RDC, Joseph Kabila kabange. Après une réunion de la conférence des présidents, le Fcc a une fois de plus dit non concerné par les consultations. Il reste par contre disposé à dialoguer avec le président Félix Tshisekedi dans le cadre de l’accord qui lie les deux parties et le tout dans le respect de la constitution.

Dans la foulée, certains cadres du fcc ont voulu recadrer Peter Kazadi qui sur une radio de la place a annoncé que le Fcc avait demandé à être reçu dans le cadre des consultations.

« Peter Kazadi n est pas porte parole du fcc. Nous n avons jamais demandé à être reçu par le président Félix Tshisekedi » a indiqué Serge Kadima du Pprd.
Félix Tshisekedi va donc conclure ses consultations sans la participation de son allié. Qu adviendra -t-il dans la suite?

PB

L’article RDC: Jusqu’au bout, le FCC dit Non aux consultations est apparu en premier sur Matininfos.NET – Information de la RDC en toute impartialité.

Source: Matininfos

The post RDC: Jusqu’au bout, le FCC dit Non aux consultations appeared first on African Media Agency.

Source : African Media Agency (AMA)

Lire l'article

African Media Agency (AMA)

Covid-19 en RDC : 55 nouveaux cas enregistrés mardi

Avatar

Publié

le

Coronavirus Lab

Depuis le début de l’épidémie déclarée le 10 mars 2020, le cumul des cas est de 12.365, dont 12.364 cas confirmés et 1 cas probable. Au total, il y a eu  331 décès  (330 cas confirmés et 1 cas probable) et 11.433 personnes guéries.   

  • 55 nouveaux cas confirmés, dont 46 à Kinshasa, au Kongo Central, au Sud-Kivu et dans le Haut-Katanga ;
  • 278 échantillons testés ;
  • Aucun nouveau décès parmi les cas confirmés des CTCo ;
  • Aucune nouvelle personne n’est sortie guérie dans les CTCo, ni parmi les patients suivis à domicile.  

N.B : Le test Covid-19 est gratuit pour tout le monde en République démocratique du Congo. Cependant, le test des voyageurs est payant à 30 dollars américains.
 
*Les 22 provinces touchées :
 

  • Kinshasa             :              9.342 cas ;
  • Nord-Kivu           :              1.174 cas ;
  • Kongo Central   :              548 cas ;
  • Haut-Katanga    :              377 cas ;
  • Sud-Kivu              :              351 cas ;
  • Ituri                      :              183 cas ;
  • Lualaba               :              131 cas ;
  • Haut-Uélé           :              92 cas ;
  • Tshopo                :              68 cas ;
  • Nord-Ubangi     :              38 cas ;
  • Equateur            :              22 cas ;  
  • Sud-Ubangi        :              7 cas ;
  • Kwilu                   :              6 cas ;
  • Tanganyika        :              6 cas ;
  • Bas-Uélé             :              5 cas ;
  • Kasaï Oriental   :              4 cas ;
  • Maniema            :              4 cas ;
  • Tshuapa              :              2 cas.
  • Haut-Lomami    :              1 cas :
  • Kasaï                    :              1 cas ;
  • Kasaï Central     :              1 cas ;
  • Kwango                              :              1 cas ;

L’article Covid-19 en RDC : 55 nouveaux cas enregistrés mardi est apparu en premier sur Matininfos.NET – Information de la RDC en toute impartialité.

Source: Matininfos

The post Covid-19 en RDC : 55 nouveaux cas enregistrés mardi appeared first on African Media Agency.

Source : African Media Agency (AMA)

Lire l'article

African Media Agency (AMA)

La BOAD approuve de nouveaux engagements pour un montant global de 50 milliards FCFA.

Avatar

Publié

le

Le Conseil d’Administration de la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) s’est réuni en visio-conférence pour sa 119ème session ordinaire, sous la présidence de Monsieur Serge EKUE, Président du Conseil d’Administration, Président de la BOAD.

Au cours de cette réunion, le Conseil a examiné et approuvé cinq (05) nouvelles opérations pour un montant de 50 milliards FCFA, portant à 6 228 milliards FCFA, le total des engagements (toutes opérations confondues) de la BOAD depuis le démarrage de ses activités opérationnelles en 1976.

Les prêts approuvés portent sur le financement partiel des projets suivants : le Projet de sédentarisation des troupeaux de ruminants (ProSeR), Phase 1 en République du Bénin.

L’objectif global du projet est de contribuer à l’amélioration des productions animales et à la gestion rationnelle des exploitations. Montant de l’opération : 10 Milliards FCFA ;

Le Projet de réhabilitation des aménagements hydroélectriques de Sélingué et de Sotuba en République du Mali.

 L’objectif du projet est de contribuer à la fourniture régulière de l’énergie électrique à moindre coût. Montant de l’opération : 10 Milliards FCFA ;

La Mise en place d’une ligne de refinancement en faveur de la Banque Malienne de Solidarité (BMS) dans le cadre du programme de relance des activités des entreprises de l’UEMOA suite à la crise sanitaire liée à la Covid-19. Montant de l’opération : 10 Milliards FCFA ;

La Mise en place d’une ligne de refinancement en faveur de la Banque Nationale de Développement Agricole (BNDA) au Mali, dans le cadre du programme de relance des activités des entreprises de l’UEMOA suite à la crise sanitaire liée à la Covid-19. Montant de l’opération : 10 Milliards FCFA ;

La Mise en place d’une troisième ligne de refinancement en faveur de Coris Bank International SA (CBI SA) au Burkina Faso.

La ligne est destinée au refinancement de projets d’investissement productifs dans les secteurs éligibles au financement de la Banque et s’inscrit dans le cadre du troisième programme initié par la BOAD et la KFW visant à soutenir les micros, petites et moyennes entreprises de l’UEMOA en améliorant leur accès aux moyens de financement par le canal du secteur bancaire commercial. Montant de l’opération : 10 Milliards FCFA

Source : agence de presse financiere

The post La BOAD approuve de nouveaux engagements pour un montant global de 50 milliards FCFA. appeared first on African Media Agency.

Source : African Media Agency (AMA)

Lire l'article

Les dernières tendances

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?