Connect with us

Business

Fitch confirme le BB d’Attijariwafa Bank avec une perspective stable

Avatar

Publié

le

Photo de Croberin Photography provenant de Pexels

L’agence de notation Fitch a confirmé le 15 février 2021 les notes les notes par défaut des émetteurs à long terme (IDR) en devises étrangères et locales d’Attijariwafa Bank (AWB) à BB avec une perspective stable. De plus, Fitch a confirmé la notation de viabilité (VR) d’AWB à « bb » et la notation nationale à long terme à AA-.

AWB est un acteur bancaire majeur au Maroc avec près d’1/4 des prêts et dépôts. De plus, la banque est classée comme une banque d’importance systémique nationale. C’est pourquoi Fitch pense que les autorités auraient une forte propension à les soutenir en cas de besoin.

Dans son évaluation de la viabilité de la banque, l’agence a pris en compte six facteurs principaux : la position de leader d’AWB sur les secteurs des services financiers au Maroc, la solidité de la franchise au niveau national, la stabilité du modèle commercial, une gestion de haute qualité, un bon bilan d’exécution et l’affaiblissement de l’environnement opérationnel en raison de la pandémie mondiale de coronavirus.

Malgré un retour de la croissance économique en 2021, Fitch projette des conditions d’exploitation difficile des banques. En effet, les mesures pour limiter les effets économiques de la pandémie ont impacté négativement les indicateurs de qualité des actifs des banques. Par conséquent, la qualité des crédits devrait se détériorer cette année.

Les indicateurs de résultat et de rentabilité ont fortement baissé au premier semestre 2020 en raison de la détérioration des conditions de crédit. L’indicateur de base de Fitch, le résultat opérationnel/total des actifs pondérés en fonction des risques, est tombé à 1,3 % au premier 20 contre 2,7 % en 2019. Fitch s’attend à une reprise de cet indicateur entre 2 % et 2,5 % en 2021-2022, soutenue par une reprise des conditions commerciales, en l’absence de coûts ponctuels et de PFR légèrement inférieurs en raison de l’anticipation des provisions de la banque en 2020. 

L’un des points forts de la notation est le profil de financement et de liquidité d’AWB. Les dépôts des clients représentent en moyenne 80 % du financement total .  De plus, le ratio prêts / dépôts à la clientèle d’AWB est en hausse depuis 2018, passant à 103,2 % à fin juin 2020 à cause d’un ralentissement de la croissance des dépôts de la clientèle compte tenu de la stratégie de la banque de se débarrasser des dépôts à terme dans un contexte de baisse progressive des taux d’intérêt. Enfin, le ratio de couverture de liquidité (LCR) de la banque s’est amélioré à 211 % à la fin du premier semestre 20 contre 151 % à la fin de 2019 suite à l’extension des actifs acceptés en garantie pour les opérations de mise en pension (repo) avec Bank Al Maghrib, la Banque centrale du Maroc. 

Business

Côte d’Ivoire : la SAPH a débuté la construction d’une usine de transformation d’hévéa à Soubré

Avatar

Publié

le

Photo de Anna Shvets provenant de Pexels

La Société africaine de plantations d’hévéas (SAPH) a démarré ce 8 avril, la construction de son unité de production de caoutchouc naturel à Soubré dans l’ouest de la Côte d’Ivoire. Le coût de 17 milliards FCFA.

La SAPH a lancé les travaux de construction de sa sixième unité de production de caoutchouc naturel en Côte d’Ivoire. Cette usine, a un coût de 17 milliards de FCFA. En outre, elle aura une capacité annuelle de 60 000 tonnes au départ. Cette capacité va atteindre 120 000 tonnes par an.

Avec cette nouvelle unité, la SAPH va contribuer au renforcement des capacités industrielles de la filière. La Côte d’Ivoire est le 4e producteur mondial de caoutchouc naturel.

Globalement, cet investissement devrait participer au renforcement des capacités industrielles de la filière caoutchouc qui transforme environ 55 % de la récolte de latex.

Lire l'article

Business

Côte d’Ivoire : le groupe français soufflet se renforce en Afrique de l’Ouest

Avatar

Publié

le

Le groupe français Soufflet a créé une filiale en Côte d’Ivoire dédiée à l’Afrique de l’Ouest.

Le Groupe Soufflet, groupe familial agroalimentaire français qui opère dans la collecte, la transformation et le négoce de céréales, vient de créer une filiale ouest-africaine.

Cette nouvelle implantation a pour but de développer les activités sur la filière blé-farine-pain en Côte d’Ivoire et dans la sous-région. Le groupe cible les meuniers et industriels de l’Afrique de l’Ouest.

Avec cette nouvelle installation, le groupe se rapproche de ses principaux clients meuniers et industriels en Afrique de l’Ouest et constitue une porte d’accès aux marchés de la région, qui est en forte croissance démographique et économique. Le groupe cible les pays suivants : Côte d’Ivoire, Bénin, Burkina Faso, Guinée-Conakry, Mali, Niger, Sénégal, Liberia, Togo, Mauritanie, Cameroun.

Lire l'article

Business

Le distributeur de systèmes solaires Baobab + lève 1 280 milliards FCFA

Avatar

Publié

le

Le distributeur de systèmes solaires Baobab + a annoncé avoir levé 1 280 milliards de FCFA (2,3 millions $) pour son expansion.

Baobab +, un acteur de la distribution de systèmes solaires, a levé un financement de 1 280 milliards de FCFA. Ces fonds ont été accordés par banque d’investissement Lion’s Head Global Partners et du gestionnaire de fonds axé sur les marchés émergents, Triple Jump.

Baobab + va utiliser les fonds pour son expansion au Sénégal, un marché à fort potentiel selon le dirigeant de l’entreprise. « Alors que seulement 33 % de la population sénégalaise a accès à l’énergie dans les campagnes, ce financement contribuera à remédier à cette situation et nous permettra d’étendre notre réseau de distribution de kits solaires dans tout le pays, en mettant l’accent sur l’utilisation par l’intermédiaire des micro-entrepreneurs », a déclaré Alexandre Coster, fondateur et directeur général de Baobab +.

Lire plus sur agenceecofin

Lire l'article

Les dernières tendances

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?