Connect with us

Startup

Green Countries veut devenir un acteur de poids de l’engrais biologique en Côte d’Ivoire

Publié

le

Créée en Décembre 2014 par Sylvère Kouakou, Green Countries opère dans l’économie verte. Titulaire de plusieurs diplômes (Ethique économique et développement durable, sociologie de la recherche option développement économique et social et Marketing), il s’est d’abord engagé dans la vie associative. Puis il s’est tourné vers l’entrepreneuriat pour contribuer au changement de la société. Green Countries a évolué pour devenir une entreprise avec un nouveau modèle dans l’agriculture.

De l’actualité à la production d’engrais

Green Countries  a d’abord débuté ses activités dans le secteur de l’actualité comme un média en ligne qui relayait les pratiques responsables des entreprises. Puis en 2016, l’entreprise effectue un pivot et pénètre le marché de la production d’engrais biologique. Ensuite la création, l’aménagement et l’entretien d’espaces verts ont été ajouté en mai 2018 aux activités de l’entreprise. De plus, Ils valorisent les déchets organiques des entreprises.

Devenir un acteur de référence de l’engrais biologique en Côte d’Ivoire

La demande d’engrais en Côte d’Ivoire est liée aux cultures d’exportation selon Commodore Afrique. Selon Africa Fertilizer, les importations d’engrais et la consommation apparente d’engrais ont augmenté entre 2010 et 2018. Les fertilisants les plus utilisés sont le NPK, le MPO et l’urée. Mais l’usage des engrais biologiques reste encore faible et estimé à 7 %. Des marques internationales comme D.I Grow, Biodeposit sont présents sur ce marché et utilisent l’approche des réseaux auprès des techniciens ou ingénieurs agricoles pour gagner des parts de marché. C’est un marché à fort potentiel.

Après des tests, GCC a élaboré un engrais organique 100 % naturel à partie de la fermentation lente et contrôlée de biodéchets. L’entreprise produit 100 à 120 tonnes par d’engrais par mois dans deux unités de production à Bingerville et Aboisso. Il est applicable à tout type de culture et de sol. Pour accroitre ses parts de marché, les défis de Green Countries sont multiples. D’abord bâtir sa notoriété et convertir à l’utilisation des engrais organiques. Ensuite, il faut construire un réseau de distribution national face aux acteurs de poids du secteur Yara, Louis Dreyfus, etc. Enfin c’est le financement du mode d’achat par les agriculteurs. En effet, l’entreprise a mis en place un système de crédit auprès des agriculteurs pour écouler sa production.

Parmi ses clients et partenaires, nous avons la marque de  jus de fruits IVORIO en Côte d’Ivoire. En effet, Green Countries recycle les déchets de fruits d’Ivorio dans un process de compost naturel qui est utilisé pour nourrir les terres des plantations afin de vous offrir des jus de fruits 100% Naturels. Elle a des partenariats du même type avec Nestle.
Sylvère Kouakou a pour ambition de construire un groupe leader dans le domaine de l’économie verte : production d’engrais, agriculture biologique et entretien d’espace écologique.

Startup

Chaque Souffle compte remporte le Prix Orange de l’Entrepreneur Social en Afrique et au Moyen-Orient

Publié

le

Orange a rendu public le 11 Novembre lors d’AfricaCom, le salon de la technologie en Afrique, les noms du trio gagnant du Prix international Orange de l’Entrepreneur Social en Afrique et au Moyen-Orient.

Le premier prix a été remporté par Chaque souffle compte. C’est une entreprise qui fabrique des couveuses néonatales interactives contrôlées à distance par le smartphone du médecin afin de lutter contre la mortalité des bébés prématurés au Cameroun et en Afrique.

J-Palm libérai qui crée une mini usine de traitement d’huile de palme a remporté le second prix. Enfin Flit Ride, qui connecte les passagers et les chauffeurs de taxi à Madagascar a remporté le 3 ème prix.

Le Prix Orange de l’Entrepreneur Social en Afrique et au Moyen-Orient (POESAM) récompense les projets d’entreprises innovantes et responsables qui ont un impact social ou environnemental concret. 48 projets sur 1 333 dossiers ont été sélectionnés au premier tour et sont sortis gagnants dans 17 pays. Ensuite 10 projets sur les 48 ont été sélectionné par un jury international.

Les trois gagnants de ce Grand Prix ont reçu une dotation financière de 6,5 millions FCFA (3ème prix), 9,8 millions FCFA (2ème prix) et 16,4 millions FCFA (1er prix) et bénéficient pendant 6 mois d’un accompagnement personnalisé.

Lire l'article

Startup

SoleRebels, la marque africaine de chaussure avec la plus forte croissance

Publié

le

Credit Photo : Lionessafrica

Fondée en 2004 par Bethlehem Tilahun Alemu, soleRebels est la marque de chaussures africaine à la croissance la plus rapide au monde et la seule entreprise de chaussures certifiée commerce équitable au monde.

soleRebels a connu une expansion rapide et compte 18 magasins dans le monde, notamment dans la Silicon Valley, au Japon, à Singapour, en Autriche, en Grèce, en Espagne et en Suisse, ainsi qu’une stratégie de marketing agressive pour le commerce électronique. Elle prévoit d’ouvrir 50 à 60 magasins supplémentaires dans les 18 à 36 prochains mois.

Tilahun Alemu s’inspire des chaussures éthiopiennes traditionnelles «selate» et «barabasso» portées par les combattants rebelles éthiopiens opposés aux forces italiennes tentant de coloniser le pays il ya près d’un siècle. Le nom SoleRebels provient en partie de ce lien historique. Cependant, le nom reflète également l’objectif d’Alemu de contrer un discours dominant – un héritage des années de famine – selon lequel les Éthiopiens sont destinés à compter sur l’aide internationale.

 SoleRebels fabrique des sandales confortables, des chaussures à lacets et des chaussures à lacets en utilisant des pneus recyclés pour la semelle et des fibres naturelles locales, y compris le coton filé à la main, le jute et le Koba, une plante indigène cultivée en Éthiopie depuis des milliers d’années.

Source : lionessinafrica

Lire l'article

Startup

L’Agence Cote d’Ivoire PME lance des sessions dédiées aux entreprises en difficulté

Publié

le

A partir du 8 Novembre 2019, les PME en difficultés ou en recherche de financement pourront bénéficier d’un accompagnement grâce à un nouveau service dénommé  » REDRESSEMENT DES PME EN DIFFICULTÉ : Diagnostic, Solutions, Suivi «.

Les PME qui rencontrent des difficultés à payer leurs dettes fournisseurs, leurs impôts ou celle qui ont des difficultés à accéder à des financements peuvent bénéficier de conseils d’experts présents à ces sessions tous les vendredis.

C’est un service innovant pour aider les PME qui traversent une période difficile.

Lire l'article

Les dernières tendances