Connect with us

Startup

L’application de transport à la demande Gozem pivote et devient une super application

Avatar

Publié

le

credit photo : Disrupt Data

Gozem, une application de covoiturage qui opère en novembre 2018, a annoncé une extension de son offre avec l’ajout des services de livraison à la demande (commerce électronique, gaz).

Lancée en 2018, Gozem était jusqu’à maintenant une application de transport à la demande (taxis-motos, taxis basiques et climatisés et tricycles passagers). En juillet, la start-up a lancé des services de livraison de commerce électronique à Lomé et à Cotonou, permettant aux utilisateurs de commander des articles via l’application et de les faire livrer à domicile.

La nouvelle version de l’application contient les différents services offerts par Gozem : télé-assistance, livraison, e-commerce et portefeuille intégré. « Lorsque nous avons lancé divers nouveaux services et secteurs verticaux au cours de l’année dernière, nos utilisateurs nous ont dit que si nous étions en mesure d’offrir une expérience holistique dans notre application, nous offririons une valeur réelle en réduisant les frictions et en améliorant la commodité », a déclaré le fondateur Emeka Ajene à Disrupt Data.

Startup

Jules Ngankam a été confirmé directeur général du Groupe African Guarantee Fund

Avatar

Publié

le

Le conseil d’administration de l’African Guarantee Fund (AGF) a nommé Jules Ngankam directeur général du fonds le 22 septembre 2020.

Le conseil d’administration  a confirmé Jules Ngankam au poste de directeur général. Il était directeur général par intérim du Groupe depuis juillet dernier.

Jules Ngankam a rejoint l’AGF depuis 2013. Il a été directeur financier (2013) et directeur général adjoint (2017).

Il est diplômé en statistique et économie de l’Ecole nationale de la statistique et de l’administration économique (ENSAE) de Paris et en management de l’ESSEC Business School de Paris.

Lire l'article

Business

Nestlé a lancé un projet de lutte contre les déchets plastiques en Côte d’Ivoire

Avatar

Publié

le

credit photo :

Nestlé Côte d’Ivoire, filiale du groupe alimentaire suisse Nestlé, s’est associée à la commune de Cocody, pour lancer un projet de gestion des déchets plastiques.

Nestlé Côte d’Ivoire et la commune de Cocody ont lancé le projet J’aime Cocody, loin de ma lagune les déchets plastiques. L’objectif du projet est de réduire la pollution plastique dans les baies de la commune de cocody.

Nestlé Côte d’Ivoire veut réduire d’un tiers son utilisation de plastiques vierges d’ici 2025. Ainsi elle souhaite augmenter la quantité de plastiques usagés pour l’élaboration d’emballages emballages alimentaires. Nestlé va payer à des prix supérieurs au marché des plastiques recyclées. L’entreprise agro-alimentaire suisse va réduire les charges dans d’autres secteurs pour acheter 2 millions de tonnes métriques de plastique recyclé plus de 896  milliards de FCFA (1,6 milliard de dollar).

La commune de Cocody et le groupe Nestlé vont créer un système de collecte des déchets plastiques.

Lire l'article

Business

Grève des employés d’Ecobank Côte d’ivoire en pleine restructuration

Avatar

Publié

le

Le lundi 28 septembre 2020 les salariés de la filiale ivoirienne d’Ecobank ont débuté une grève de trois jours pour dénoncer des réductions de prime et un climat tendu.

Le 2 juin 2020, la direction générale de la banque a annoncé l’implémentation de mesures d’austérité dans un contexte de crise de coronavirus et de transformation de la banque vers le digital. Ces mesures comprennent la suppression du 14e mois, la réduction de la prime de carburant, la réduction de la prime d’eau et d’électricité.

L’entreprise et les salariés n’ont pas trouvé d’accord lors de discussions qui ont eu lieu au tribunal du travail. Mais la direction générale a demandé via  un courriel aux employés pour donner leur approbation ou non de ces mesures le 8 septembre 2020.

Le Syndicat national des travailleurs d’Ecobank Côte d’Ivoire (Synteco) a indiqué que cette grève avait pour but de dénoncer cette pression de la direction générale. « Nous manifestons aujourd’hui, principalement, à cause du harcèlement qui se fait », a déclaré Jean-Paul N’da le secrétaire général du Synteco à APA.

La Banque a justifié ces mesures  par la nécessité de revoir son modèle opérationnel et sa structure organisationnelle afin de rester compétitive dans une conjoncture économique devenu difficile. La direction de la Banque a indiqué dans un communiqué qu’elle privilégie le dialogue avec ses salariés.

Lire l'article

Les dernières tendances