Connect with us

Finance

Fitch affirme le Cameroun à B avec une perspective négative

Avatar

Publié

le

Image by Pete Linforth from Pixabay

Fitch Ratings a confirmé la notation par défaut des émetteurs en devises à long terme du Cameroun (IDR) à B avec une perspective négative.

L’agence de notation a confirmé la notation B par défaut du Cameroun avec une perspective stable. Fitch justifie cette évaluation par un PIB par habitant faible, des indicateurs de gouvernance faibles, une dette publique modérée et une inflation soutenue.

L’agence projette une contraction de 3,2 % du PIB en 2020 à cause de la baisse de la demande des exportations, les perturbations liées à la crise sanitaire. Elle prévoit un retour à la croissance en 2021 avec une croissance de 2021. De plus, selon les analystes le déficit budgétaire en comptabilité de caisse s’élargira à 5,3% du PIB en 2020, contre 4,3% en 2019. Cette baisse est jugée modérée à cause d’un financement qui va limiter les dépenses du gouvernement liées à la pandémie. Le déficit budgétaire va baisser à 4,4 % du PIB en 2021 et 4,1 % du PIB en 2022. Enfin le déficit du compte courant va passer de 4,4 % du PIB en 2019 à 5,9 % en 2020, 5% en 2021. Ce déficit devrait être financé en majorité par des emprunts publics.

Les risques bancaires sont limités par la taille du secteur dont les actifs représentent 27 % du PIB.

L’instabilité politique a impacté négativement la notation à cause de la crise régionale anglophone qui impacte l’économie et les dépenses de sécurité. De plus, il existe un risque de troubles sociaux avant les élections régionales de décembre 2020.

African Media Agency (AMA)

Des banques de développement annoncent 80 milliards USD d’engagement au profit du secteur privé africain

Avatar

Publié

le

La Société financière internationale(SFI), la Banque africaine de développement(BAD), la Banque européenne pour la reconstruction et le développement(BERD) et la Banque européenne d’investissement (BEI) ont annoncé, le 13 juin 2021 en marge du sommet du G7 tenu au Royaume Uni, leur engagement de mobiliser 80 milliards de dollars au profit du secteur privé africain au cours des 5 prochaines années. L’objectif est de booster la reprise économique sur le continent et asseoir les bases d’une croissance durable.

En injectant ces fonds dans le secteur privé africain, ces institutions financières se voient accompagner un développement à long terme à travers la création d’emplois et une amélioration de la croissance.

« L’institution est consciente que le secteur privé jouera un rôle majeur dans le financement de l’avenir de l’Afrique en créant des millions d’emplois, essentiels pour assurer le croissance économique soutenue et la réduction de la pauvreté », a déclaré le directeur général de la SFI, Makhtar Diop.

En rappel, l’économie africaine a été durement affectée par la pandémie de Covid-19. En Afrique subsaharienne, la croissance devrait atteindre 2,8% en 2021, avant d’accélérer à 3,3% en 2022 selon les dernières prévisions de la Banque mondiale. Ce, après une contraction de 2,4% en 2020.

Source : agence de presse financiere

The post Des banques de développement annoncent 80 milliards USD d’engagement au profit du secteur privé africain appeared first on African Media Agency.

Source : African Media Agency (AMA)

Lire l'article

African Media Agency (AMA)

CEDEAO : la Banque mondiale octroie un financement de 465 millions de dollars pour accroître l’accès à l’énergie et intégrer les énergies renouvelables

Avatar

Publié

le

La Banque Mondiale vient d’approuver  le nouveau projet régional d’accès à l’électricité et de stockage de l’énergie par batteries pour un montant total de 465 millions de dollars.

Selon un communiqué de la banque,  l’enveloppe permettra d’augmenter les raccordements au réseau dans les zones fragiles du Sahel, renforcer les capacités de l’Autorité de régulation régionale du secteur de l’électricité de la CEDEAO (ARREC) et améliorer l’exploitation du réseau de l’EEEOA grâce à une infrastructure de stockage de l’énergie par batteries.

La même source souligne que, cette initiative novatrice ouvre la voie à l’échelle de la région, à l’augmentation des capacités de production et de transport des énergies renouvelables, ainsi qu’à une hausse des investissements dans ce domaine.

« L’Afrique de l’Ouest est à l’aube d’un marché énergétique régional qui promet des retombées positives considérables sur le plan du développement et recèle un potentiel significatif pour la participation du secteur privé, souligne Charles Cormier, chef de service au pôle mondial d’expertise en énergie de la Banque mondiale.

Le raccordement au réseau d’un nombre accru de ménages et d’entreprises, l’amélioration de sa fiabilité et la mise en valeur des importantes ressources en énergie renouvelable de la région — de jour comme de nuit  contribueront à accélérer la transformation économique et sociale de l’Afrique de l’Ouest. »

 

En rappel,  au cours de la dernière décennie, la Banque mondiale a financé près de 2,3 milliards de dollars d’investissements dans les infrastructures et les réformes en faveur de l’EEEOA, une initiative considérée comme essentielle pour atteindre l’accès universel à l’électricité à l’horizon 2030 dans les 15 pays de la CEDEAO.

Le nouveau projet s’appuie sur les progrès déjà réalisés et financera des travaux de génie civil pour accélérer l’accès en Mauritanie, au Niger et au Sénégal.

 

 

 

 

 

 

Source : agence de presse financiere

The post CEDEAO : la Banque mondiale octroie un financement de 465 millions de dollars pour accroître l’accès à l’énergie et intégrer les énergies renouvelables appeared first on African Media Agency.

Source : African Media Agency (AMA)

Lire l'article

African Media Agency (AMA)

La fondation MasterCard dégage une enveloppe de 1,3 milliard de dollars pour sauver des vies et préserver les communautés

Avatar

Publié

le

 

La Fondation Mastercard a annoncé qu’elle allait déployer 1,3 milliard de dollars au cours des trois prochaines années en partenariat avec les Centres Africains de Contrôle et de Prévention des Maladies (CDC Afrique) pour préserver des millions de vies en Afrique et ainsi accélérer la reprise économique du continent.

Selon un communiqué , l’initiative « Sauver des vies et les communautés » permettra d’acquérir des vaccins pour au moins 50 millions de personnes, de soutenir l’administration de doses à des millions d’autres personnes sur le continent et de poser les bases de la fabrication de vaccins en Afrique en mettant l’accent sur le développement du capital humain et le renforcement des CDC africains.

« Il est urgent de garantir un accès et une distribution équitables des vaccins en Afrique. Cette initiative vise à considérer toutes les vies et à accélérer la reprise économique du continent », a déclaré Reeta Roy, présidente et directrice générale de la Fondation Mastercard. « Ce projet offrira également des opportunités d’emplois dans le secteur de la santé et au-delà, dans le cadre de notre stratégie Young Africa Works », a-t-elle ajouté.

La même source indique que « le nouveau partenariat s’appuie sur les efforts du mécanisme d’accès mondial aux vaccins COVID-19 (COVAX), de l’équipe spéciale d’acquisition de vaccins en Afrique COVID-19 (AVATT) et de la communauté internationale pour élargir l’accès aux vaccins en Afrique. »

Le nombre de vaccins disponibles en Afrique ne représente qu’une petite partie de l’offre mondiale et les coûts financiers liés à l’achat, la livraison et l’administration des vaccins restent importants , souligne le texte .

Le CDC Afrique appelle les gouvernements, les bailleurs de fonds internationaux, le secteur privé et d’autres acteurs à contribuer à la réalisation de cet objectif.

« Garantir l’accès aux vaccins et renforcer la capacité de l’Afrique à fabriquer ses propres doses n’est pas seulement bon pour le continent, c’est aussi la seule voie durable pour sortir de la pandémie et s’engager dans un avenir sûr sur le plan sanitaire », a déclaré le Dr John Nkengasong, directeur du CDC Afrique. « Ce partenariat avec la Fondation Mastercard est une étape audacieuse vers l’établissement d’un nouvel ordre de santé publique pour l’Afrique, et nous invitons d’autres acteurs à rejoindre ce mouvement historique. »

L’initiative s’appuie sur une collaboration antérieure entre la Fondation Mastercard et le CDC Afrique pour élargir l’accès aux kits de dépistage et renforcer la capacité de surveillance en Afrique.

Grâce au soutien de la Fondation, le Partenariat pour l’accélération du dépistage du COVID-19 (PACT) du CDC Afrique a permis de déployer près de deux millions de tests COVID-19 et de former plus de 12 000 travailleurs de la santé et intervenants rapides à travers l’Afrique.

Au total, le PACT a permis de réaliser plus de 47 millions de tests COVID-19 sur le continent.

Source : agence de presse financiere

The post La fondation MasterCard dégage une enveloppe de 1,3 milliard de dollars pour sauver des vies et préserver les communautés appeared first on African Media Agency.

Source : African Media Agency (AMA)

Lire l'article

Les dernières tendances

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?