Connect with us

Finance

L’Agence française de développement lance un fonds d’amorçage pour les startups africaines

Avatar

Publié

le

L’Agence française de développement a annoncé le 4 décembre 2019 le lancement d’un nouveau fonds d’amorçage d’un montant de 15 millions d’euros (9,839 milliards FCFA).

En Afrique, 20 % des PME africaines peuvent aujourd’hui prétendre à un prêt bancaire et 87 % des start-up n’ont accès à aucun financement. Pour soutenir le développement de l’écosystème numérique, l’Agence française de développement (AFD) lance un nouveau fonds d’amorçage doté de 15 millions d’euros (9,839 milliards FCFA. Les fonds d’amorçage interviennent après ou conjointement avec les business angels, et avant les capital-risqueurs.

Le dispositif d’accompagnement et de financement initié par L’Agence française de développement couvre 45 pays d’Afrique et permettra aux start-ups émergentes d’accéder à un soutien financier pouvant aller jusqu’à 300 000 euros via des partenaires locaux de l’AFD. 

Finance

Bloomfield Investment affirme la note d’A2 de la BOA Mali

Avatar

Publié

le

Bloomfield Investment affirme la note d’A2 de la BOA Mali

L’agence de notation Bloomfield a rendu public la nouvelle notation de la Banque Of Africa Mali. L’agence a reconduit les notes d’A2 et A- respectivement en long et court terme. A ces notes est associée une perspective stable.

La BOA Mali opère depuis 1982 et est cotée à la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) depuis le 2016. La BOA, qui représente 11,3 % de parts de marché en termes de dépôts, a affiché une perte de 6,9 milliards F CFA.

Après analyse, l’agence a confirmé les notations d’A- pour le long terme et d’A2 pour le court terme. Cette note reflète une qualité de crédit élevé à long terme et une certitude de remboursement en temps opportun.

Les cinq critères positifs expliquant cette notation selon l’agence de notation. Le premier critère est un renforcement du cadre de la gouvernance d’entreprise. Ensuite l’agence indique une volonté d’améliorer les ressources stables. De plus, l’agence révèle une  gestion efficiente des charges d’exploitation.  Le produit net bancaire a progressé de 29,7 milliards FCFA en 2018 à 32 milliards FCFA en 2019 porté par l’accroissement des commissions. Enfin la flexibilité financière  est le dernier facteur expliquant la notation.

Trois principaux facteurs de fragilité ont contraint cette notation. D’abord une dégradation de la qualité du portefeuille à cause d’importants déclassements de crédits, en créances douteuses et litigieuses. En outre, la dégradation du résultat net qui est devenue déficitaire en lien avec la hausse du coût du risque. Enfin l’environnement sécuritaire et sociopolitique fragile est le dernier critère de fragilité expliquant la notation.

Lire l'article

Finance

COVID-19 : le marché obligataire de la bourse ouest-africaine a augmenté de 20 % à 5,106 milliards FCFA au premier semestre 2020

Avatar

Publié

le

COVID-19 : le marché obligataire de la bourse ouest-africaine a augmenté de 20 % à 5,106 milliards FCFA au premier semestre 2020

La crise économique causée par la COVID-19 a provoqué la hausse du marché obligataire alors que le marché des actions s’est effondré.

« Le marché obligataire a servi de refuge aux investisseurs dans la période la plus difficile marquée par de grandes incertitudes« , a déclaré à Reuters le directeur général de la BRVM, Edoh Kossi Amenounve. Au premier semestre 2020, le marché obligataire a augmenté d’environ 20 % en valeur alors que le marché des actions a baissé de 13%. En outre, le marché obligataire est devenu plus important en valeur que le marché des actions pour la première fois.

Le marché des obligations a atteint 5, 106 milliards de FCFA à fin juin 2020. Au premier trimestre, la BRVM a enregistré 1,07 million de titres négociés sur son marché obligataire, soit près du triple de ceux négociés au cours de la même période en 2019 selon Reuters.  Le marché obligataire a été introduit avec 9 admissions de lignes obligataires, de janvier à mai 2020, pour 1 057 milliards  de Fcfa (+198 % en glissement annuel).

Lire l'article

Finance

La SFI accorde un crédit de 5,2 millions de dollars à Nyaho Medical

Avatar

Publié

le

La SFI accorde un crédit de 5,2 millions de dollars à Nyaho Medical

La SFI a annoncé avoir accordé un financement à Nyaho Medical un établissement sanitaire ghanéen pour élargir l’accès à des soins de santé de qualité au Ghana

La SFI a annoncé le 8 juillet 2020 avoir accordé un crédit de 5,2 millions de dollars (3 020 milliards FCFA) au centre de santé Nyaho Medical Center. Ce prêt va servir à la contruction d’établissements sanitaires d’urgence et primaire dans trois villes du Ghana (Tema, Takoradi et Kumasi). En outre, ces fonds vont être alloués à la modernisation de l’hôpital à Accra.

«Nous sommes ravis de soutenir l’expansion de Nyaho, en particulier pendant cette pandémie de COVID-19, car cela répondra à la demande croissante de services médicaux de qualité au Ghana. Notre expérience du monde entier montre que dans des pays comme le Ghana, la combinaison de solutions de soins de santé publics et privés contribue à améliorer l’accès aux services et la qualité de vie » a déclaré Ronke Ogunsulire, responsable pays de l’IFC pour le Ghana.

La SFI a conseillé le centre dans l’amélioration de ces processus avec l’implémentation d’un outil d’évaluation de la qualité des soins de santé.

Lire l'article

Les dernières tendances