Connect with us

Finance

Afrikea.com, la startup africaine de la mode lève 500 000 $

Publié

le

La startup Afrikea.com a annoncé avoir levé 500 000 $ pour consolider sa position sur le marché selon digest Africa.
Kadry, Luc et Moulaye ont fondé en 2016 Afrikea.com le marché de la mode en ligne. Elle permet de découvrir, d’acheter et de vendre la mode, les arts et l’artisanat Made Of Africa de tous les coins du monde. La jeune pousse connait une 32 % de croissance et près de 3 millions d’euros de transaction dans 78 pays.
Afrikea a annoncé avoir levé 500 000 $ auprès de Saviu Venture pour atteindre la rentabilité et soutenir les concepteurs en janvier 2019.

D’abord basé à Paris, la startup est basée désormais à Abidjan.Afrikrea.com propose non seulement des boutiques gratuites avec des produits et transactions avancés, outils de gestion. Elle fournit aux vendeurs des informations et un soutien sur la manière de développer leurs activités dans le monde entier. La place de marché permet également des échanges conviviaux et efficaces avec les visiteurs ou les acheteurs, avant, pendant et après une commande, via son système de messagerie, qui enregistre plus de 20 000 messages par mois!

Finance

Bloomfield attribue la note de AA- sur le long terme à Total CI

Publié

le

L’agence de notation Bloomfield a attribué la note d’AA sur le long terme et d’A1- sur le court terme avec une perspective stable à Total Côte d’ Ivoire.
L’agence estime que Total est l’abri d’un risque de défaut à cause des facteurs de protection qui sont élevés. De plus l’agence estime que les conditions économiques ou financières vont accroître les risques d’investissement de manière très peu significative sur le long terme.
Sur le court terme, selon les analystes de Bloomfield, les risques de défaut sont faibles car les facteurs de liquidé sont forts.
Le leader de la distribution de produits pétrolier a enregistré de bonnes performances et tous ses indicateurs clés sont au vert en 2017 :
• Le chiffre d’affaires a augmenté de 8 % et s’établit à 362 203 millions FCFA
• L’excédent brut d’exploitation a progressé de 17% et est de 21 175 millions FCFA
• Le résultat d’exploitation a cru de 18 % et est de 15 152 millions FCFA
• La dette financière a baissé de 12% et s’élève 10 068 millions FCFA

Lire l'article

Finance

Les infrastructures immobilières ont capté le plus d’investissements en 2018

Publié

le

Selon le rapport Africa Construction Trends 2018 de Deloitte, le secteur des infrastructures immobilières a enregistré le montant le plus élevé en valeur en 2018 avec 123,3 milliards $. Il devance le secteur des énergies qui totalise 114,6 milliards $ (24,4% de la valeur totale), tandis que le secteur des transports se classe troisième avec 107 milliards $ (22,7% de la valeur totale).
Avec 186 projets (38,6%), le secteur des transports ont enregistré le plus grands nombres de projets d’infrastructure. L’immobilier (110 projets) et l’énergie (66 projets) sont les deux autres secteurs avec le plus de projets.
Les bailleurs de fonds internationaux financent 13,7% des projets sur le continent tandis que les entreprises locales privées en financent 10,6%.

Lire plus sur Agence Ecofin

Lire l'article

Finance

UEMOA : Le Bénin enregistre les taux de pénétration bancaire le plus élevé en 2017

Publié

le

La Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest a publié le rapport 2017 sur l’inclusion financière. Ce rapport montre que le taux d’inclusion bancaire a progressé tiré par l’adoption des services de monnaie électroniques. Le bénin enregistre les taux de bancarisation et les taux de pénétration de monnaie électronique le plus élevés.

Le taux de pénétration bancaire reste faible et progresse de 0,4 %

Avec 38 points de services pour 10 000 adultes en 2017 contre 26 points de services pour 10 000 adultes en 2017, le taux de pénétration démographique des services financiers a progressé fortement dans l’union. Cette progression est due à l’augmentation des points de services de monnaie électronique.
Le taux de pénétration démographique du secteur bancaire est resté stable à 1 point de service pour 10 000 adultes. Alors que le taux de pénétration démographique de la monnaie électronique a progressé de 24 points pour 10 000 adultes en 2016 à 36 points pour adultes en 2017.
Le Bénin, le Mali et le Sénégal sont les pays avec les taux de pénétration les plus élevés : 69 points de services pour 10 000 adultes pour le Bénin, 50 points de services pour 10 000 adultes pour le Mali, 46 points de services pour 10000 adultes pour le Sénégal. La Côte d’Ivoire et le Togo arrivent en queue de peloton avec 35 points de services pour 10.000 adultes. D’une année à l’autre, la plus grande progression a été enregistrée au Bénin (+31 points), suivi du Togo (+24 points) et du Sénégal (+23 points).
En revanche, le taux de bancarisation strict, du taux de bancarisation strict (TBS), le pourcentage de la population adulte détenant un compte dans les banques, les services postaux, les caisses nationales d’épargne et le Trésor, a progressé de 0,4 point de pourcentage, passant de 16,6% en 2016 à 17,0% en 2017. Le taux de bancarisation le plus élevé a été observé au Bénin (27,2%), suivi du Togo (24,3%), du Burkina (22,2%), du Sénégal (19,6%) et de la Côte d’Ivoire (16,6%). Le Niger, en revanche, affiche un taux de bancarisation strict de 4,1%. En termes de progression, le taux de bancarisation strict a augmenté de 2,9 points de pourcentage au Togo, suivi du Mali (+2,2 pp1) et du Sénégal (+1,9 pp). Cette croissance du taux de bancarisation strict s’explique principalement par la hausse des comptes de particuliers qui sont passé de 9,025 millions en 2016 à 9,431 millions en 2017 (+4,5%).
En prenant en compte les utilisateurs des services de microfinance, le taux de bancarisation élargi de l’Union est ressorti à 35,9% en 2017 contre 35,3% en 2016, soit une hausse de 0,6 point de pourcentage. Le taux le plus élevé a été enregistré au Togo (73,7%), suivi du Bénin (64,0%), du Sénégal (47,9%) et du Burkina (41,1%).

Le taux d’inclusion financière est de 55 % en 2017

Le taux global d’utilisation des services financiers est de 55,0% en 2017 contre 47,1% en 2016, soit une hausse de 7,9 points. Cette croissance est imputable à la monnaie électronique : le taux d’utilisation des services de monnaie électronique s’est situé à 28,6% en 2017 (+8,9 pp).
Le Bénin enregistre le taux d’inclusion financière le plus élevé (82,1%), suivi du Togo (79,6%), du Burkina (68,8%), du Sénégal (64,1%) et de la Côte d’Ivoire (60,7%). La Guinée-Bissau enregistre, en revanche, un taux d’inclusion financière de 13,8%. En termes de progression, la plus significative a été relevée au Burkina (+22,3 pp), suivi du Bénin (+13,1 pp) et de la Côte d’Ivoire (+10,3 pp). La côte d’Ivoire enregistre le taux d’utilisation des services de monnaie électronique le plus élevé de l’Union en 2017 (45,9%) et concentre, à lui seul, 37,5% des souscripteurs actifs de ces services.

Lire l'article

Les dernières tendances